La chaise Surpil, look industriel

Julien-Henri Porché se penche dès 1927 sur la conception d’un mobilier métallique totalement inédit. Surpil est la première chaise industrielle empilable réalisée en tube d'acier cintré.

Le tube est en aluminium noir satin et l’assise en aluminium poli et verni. Vous pouvez  choisir la couleur de l’assise : de l’aluminium noir, blanc ou couleur métal gris ainsi que deux variantes de bois. Premières chaises empilables, elles sont protégées par un vernis leur permettant de s’utiliser à l’extérieur comme à la l’intérieur.

En 1928, Julien-Henri Porché, un inventeur français, crée la société Les Meubles Superposables, qui donnera naissance à la marque Surpil.

Destinée aux espaces publics, cette chaise va très rapidement charmer les gérants de cafés et restaurants parisiens. Sa modernité et sa qualité d'utilisation sont ses armes de séduction. Un esprit avant gardiste souffle sur la création française des années 30 et les plus grands architectes et décorateurs tels que Robert Mallet-Stevens, Marcel Breuer ou encore Louis Sognot vont y succomber.

Formée de deux tubes, l’un pour le dossier et les pieds avant, l’autre pour l’assise et le piétement arrière, elle allie robustesse, ergonomie et légèreté. L’assemblage de ces tubes fait de cette chaise une création fonctionnelle dotée de lignes aériennes et esthétiques. 

La société d’édition DCW, spécialisée dans la réédition de l’avant-garde du design  a décidé de se tourner vers la chaise Surpil pour son confort et son allure qui ne fléchit pas face au temps. En acier, elle revêt une robe d’aluminium pour acquérir encore plus de légèreté et son confort a été ajusté. 

La chaise Surpil conserve son esprit et son design ; sa réédition atteste de son immortalité.

 

www.surpil.fr

Article publié le 30 avril 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.