Les fauteuils de Le Corbusier, grands classiques du design

A travers les trois fauteuils LC1, LC2 et LC3, Le Corbusier innova en associant l’acier avec le tissu et le cuir. Cela fait de lui le premier designer à utiliser cette alliance dans le monde du design.

Le mythique LC2
Voir plus : fauteuil
Cet article fait partie du dossier Le Corbusier, designer architecte

C’est en 1928 que la gamme appelée « Petit et Grand Confort » comprenant le fauteuil LC1 et les divans LC2 et LC3 fut créée par Le Corbusier (de son vrai nom Charles-Edouard Jeanneret). Cette collection mythique est maintenant éditée par Cassina. La firme milanaise, forte de ses collaborations avec Carlo Scarpa, Vico Magistretti et Gio Ponti, a, depuis trente cinq ans, acquis auprès de la fondation Le Corbusier, les droits mondiaux de reproduction de ces meubles.

Grand architecte et designer talentueux, Le Corbusier était reconnu comme un pilier de la modernité. Il démontra à travers ses œuvres un système rationaliste et efficace composé de formes simples. Le fauteuil LC1 résulte d’une transformation d’une forme basique en une assise réalisée en acier tubulaire. Les accoudoirs ressemblent à de simples lanières en cuir puis, contrairement à d’autres sièges, le dossier et l’assise ne reposent pas sur des tubes d’acier rectiligne ; ils sont fixés par de longs ressorts sur le seul élément de liaison qui se compose d’un tube droit soudé à un autre courbé. Plusieurs matières sont proposées pour l’assise : soit en peau de vachette soit en cuir.

La simplicité de la structure très rectangulaire donne une apparence propre et nette à au fauteuil LC 1, mais c’est bien entendu l’inclinaison de son assise et du dossier qui permet d’obtenir un confort inégalable.

Structure nette et sobre
Afficher la galerie
Structure nette et sobre
©2009 Nicola Zocchi

A partir de ce fauteuil, la collaboration de l’architecte urbaniste avec ses associés Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret (son cousin) a permis de réaliser divers autres objets d’ameublement. C’est ainsi que les divans LC 2 et LC 3 virent le jour. Deux assises qui ne sont pas sans rappeler les fameux fauteuils Chesterfield ; ces imposants fauteuils capitonnés en peau de vache cousue à la main et finies à la cire qui accompagnaient souvent les officiers dans leurs campagnes militaires à l’époque de l’Empire colonial britannique.

Grand confort pour le LC3
Afficher la galerie
Grand confort pour le LC3
©2009 Nicola Zocchi


Le fauteuil LC 2, réelle icône du modernisme et le LC 3, modèle de grand confort, se composent tout deux de puissants coussins indépendants rembourrés en polyuréthane et ceinturés par une structure en acier chromé brillant. Généralement recouverts de cuir noir, les coussins des deux divans sont réalisables dans bien des coloris dont le beige, le rouge, le noir et le blanc. On peut bien évidemment les préférer en tissu et jeter son dévolu sur un large choix.

A travers ses sièges, Le Corbusier est donc devenu le créateur qui se risqua à allier l’acier au tissu et au cuir. Paris risqué, mais réussi car de par leur caractère simpliste et leur confort, les fauteuils de Le Corbusier font depuis longtemps partie des classiques éternels du design.

Article publié le 12 juin 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.