Fabriquer soi-même, le credo du studio de design UAU Project

Ce tandem multidisciplinaire polonais imagine des petits objets de décoration fabriqués en impression 3D, ludiques et très colorés.

La petite lampe de table Neptune est déclinée en 3 modèles dont la luminosité dépend de la forme du réflecteur. Elle se branche sur le secteur grâce à un cordon électrique Ikea Strala.
Voir plus : impression 3D

Des adeptes du SMF

Le SMF (Self Made Furniture) ou fabriquer soi-même, on dit aussi DIY (Do It Yourself) n’est pas un concept né d’hier. La fabrication personnelle intéresse depuis longtemps les designers et notamment le designer italien Enzo Mari qui l’a mise en avant dans les années 1970. Il proposait des plans et notices pour fabriquer soi-même du mobilier dans le cadre du projet Autoprogettazione. Mais cette méthode de fabrication est aujourd’hui de plus en plus plébiscitée grâce à l’impression 3D. Car elle permet de réaliser les objets à l’unité et à la demande en fonction des besoins, sans stock ni contrainte de production pour les particuliers comme pour les entreprises. Les prix des imprimantes 3D démarre à moins de 200 €. Il suffit d’acheter des fichiers, de les télécharger et de se fournir en filaments d’impression, ABS, PLA, bois nylon PVA, PP luminescent pour fabriquer l’objet désiré. Sur le site www.cults3d.com, on peut notamment télécharger les modèles 3D des créations du UAU Project dont une petite lampe de table (modèle D-light), proposée gratuitement. Et sur cette plateforme, vous pouvez aussi envoyer des photos de vos projets (ou makes) réalisés pour partager avec la communauté des makers 3D.

Hommage au groupe Memphis, bougeoir ECH, à composer soi-même à partir de six éléments que l’on empile pour former un assemblage personnalisé. Modèle 3D à télécharger pour 3,60 € sur www.cults3d.com.
Afficher la galerie
Hommage au groupe Memphis, bougeoir ECH, à composer soi-même à partir de six éléments que l’on empile pour former un assemblage personnalisé. Modèle 3D à télécharger pour 3,60 € sur www.cults3d.com.
©UAU Project

Une philosophie de la création

Pour fabriquer leurs créations en impression 3D, Justyna Fatdzinska et Mitosz Dabrowski du studio UAU Project utilisent une matière plastique biodégradable et recyclable, associée à des objets de consommation courante comme des pots et bocaux en verre qui repartent alors pour une seconde vie. La matière première déclinée en 90 couleurs provient d’Italie. « Actuellement, nous nous focalisons sur l’exploration et l’expérimentation autour de l’impression 3D personnelle pour que les gens puissent produire directement chez eux. On est convaincu que c’est le futur. Nous voulons démontrer que l’impression 3D est la meilleure façon de rendre les designs de qualité accessible à tous. Nous développons nos produits avec passion et engagement en ne sélectionnant que des matériaux de qualité. L’environnement est pour nous de la plus haute importance, c’est pourquoi la majorité des matériaux que nous utilisons sont biodégradables et très facilement recyclables ».

La serre minimaliste et individuelle Groww est coiffée d’un bocal en verre qui facilite sa croissance. Le modèle des parties imprimables en 3 D est vendu sur www.cults3d.com au prix de 7,60 €.
Afficher la galerie
La serre minimaliste et individuelle Groww est coiffée d’un bocal en verre qui facilite sa croissance. Le modèle des parties imprimables en 3 D est vendu sur www.cults3d.com au prix de 7,60 €.
©UAU Project

Du côté de la technique

Ils travaillent avec le logiciel Rhinoceros pour la modélisation, puis ils enchaînent avec une Makerbot Replicator 2 ou une Zortrax M200 pour l’impression 3D. « Notre Makerbot a été totalement modifiée afin de parfaitement répondre à nos attentes au niveau de la qualité. Nous avons également un peu modifié notre Zortrax au niveau de la température d’impression. Cela nous permet de remplacer les cartouches de filament propriétaire par des cartouches eco-friendly. Nous modélisons sous Rhinoceros car c’est un logiciel vraiment polyvalent. Et au niveau de l’impression 3D, tous nos modèles sont imprimés en 0.2 mm de hauteur de couche, 2-3 coques et 15% de remplissage. Ces paramètres marchent très bien sur quasiment toutes nos créations.»

Contact :
UAU Oroject 
Mail : studio@uauproject.com
www.uauproject.com

Le studio UAU project a été créé à Varsovie en 2011 par Justyna Fatdzinska et Mitosz Dabrowski, deux diplômés en Design Industriel à l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie.
Afficher la galerie
Le studio UAU project a été créé à Varsovie en 2011 par Justyna Fatdzinska et Mitosz Dabrowski, deux diplômés en Design Industriel à l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie.
©UAU Project

Vase 1 est une création qui permet d’utiliser un récipient simple en verre qui sert de réservoir d‘eau et qui se visse sur la partie supérieure imprimée en 3D.
Afficher la galerie
Vase 1 est une création qui permet d’utiliser un récipient simple en verre qui sert de réservoir d‘eau et qui se visse sur la partie supérieure imprimée en 3D.
©UAU Project

La petite lampe de table Neptune, déclinée en trois modèles peut être fabriquée en SMF avec des fichiers de modélisation 3D téléchargeables sur www.cults3d.com. Prix de vente : 7,20 €.
Afficher la galerie
La petite lampe de table Neptune, déclinée en trois modèles peut être fabriquée en SMF avec des fichiers de modélisation 3D téléchargeables sur www.cults3d.com. Prix de vente : 7,20 €.
©UAU Project

Groww est une mini-serre pour petite plante grasse, cactus ou succulente. Ces parties basses imprimées en 3D sont recouvertes d’un petit bocal courant qui se visse tout simplement. Le pot intérieur peut contenir, la terre, les graines et l’eau.
Afficher la galerie
Groww est une mini-serre pour petite plante grasse, cactus ou succulente. Ces parties basses imprimées en 3D sont recouvertes d’un petit bocal courant qui se visse tout simplement. Le pot intérieur peut contenir, la terre, les graines et l’eau.
©UAU Project

 

Article publié le 3 février 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire