Le fauteuil « Culbuto » de Marc Held, un rêve de vintage

La série de fauteuils à bascule « Culbuto » permet de ressusciter la folie des sixties. Avec sa forme de balancier et ses couleurs vives, Marc Held rappelle que le design est aussi le témoin d’une époque.

Marc Held, le designer culte de Prisunic, conçoit le « Culbuto » pour assurer un mouvement continuel du corps sans mécanisme ou système de contrepoids.
Voir plus : design, fauteuil, rocking chair

Dessinée en 1967, il faut attendre trois ans, en 1970, avant que la série « Culbuto » soit produite par Knoll International. Marc Held entre dans l’histoire du design, en étant le premier français à avoir conçu un siège fabriqué par cette firme. Les « Culbuto » se composent d’un fauteuil à haut dossier, d’un siège à dossier bas et d’une ottomane.

Designer culte de Prisunic, Marc Held tenait à concevoir un fauteuil à bascule qui permettrait de soulager le corps des tensions musculaires. Le designer considérait la position du corps en arrêt plus fatigante sur une chaise classique. De ce fait, il chercha à créer une chaise qui permette un mouvement continuel du corps. Conçu sans mécanisme ou système de contrepoids, le fauteuil à la possibilité de se mouvoir par basculement ou rotation.

Longtemps édité chez Knoll et dorénavant très recherché pour son évocation des sixties, le « Culbuto » possède une côte élevée sur le marché de l’art, oscillant entre 3 000 et 4000 $ US.
Afficher la galerie
Longtemps édité chez Knoll et dorénavant très recherché pour son évocation des sixties, le « Culbuto » possède une côte élevée sur le marché de l’art, oscillant entre 3 000 et 4000 $ US.
©DR

Le « Culbuto » est constitué d’une coquille moulée et laquée avec un renforcement en fibres de verre. Marc Held crée un design certes esthétique, mais surtout ludique. Lesté en polyester, le siège permet un mouvement constant qui répondrait à l’agitation naturelle du corps. Intérieurement rembourré en mousse, il fut édité en trois finitions différentes : en tissu, en vinyle ou en cuir, matières phares des années 60. Le « Culbuto » offre l’alliance parfaite entre design et confort. La couleur blanche de la coquille tranche avec la matière textile d’une couleur plus vive et soutenue, comme souvent le jaune ou l’orange. 

Suite à sa relative complexité de fabrication, le « Culbuto » fut produit à très peu d’exemplaires. Peu de pièces sont encore en circulation, ce qui emporte sa côte sur le marché vers des sommets plutôt élevés, oscillant entre 3000 et 4000 $ US. Ce fauteuil est d’autant plus rare qu’il est difficile d’en dénicher un en bon état, la fibre de verre étant particulièrement fragile. Au pire, il vous est toujours possible de l’admirer au Musée des arts décoratifs, à Paris.

www.design-dejavu.com

www.artnet.fr

www.xxo.com  

Article publié le 9 mars 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire