Le fauteuil « Tonda » d’Anna Gili, du design sentimental

Anna Gili a conçu le fauteuil « Tonda » avec pour objectif de lui donner une identité, qui aille au-delà de sa fonctionnalité. Elle nous rappelle que le design n’est pas uniquement un travail des volumes et des surfaces. Il s’agit de donner aux objets une valeur ajoutée, qui s’exprime à travers le sentiment.

Anna Gili construit chaque élément du fauteuil « Tonda » autour de la courbe. Une combinaison de formes abstraites, tout en rotondité, qui s'impose comme une invitation à la paresse.
Voir plus : design, fauteuil

Travaillant à Milan, Anna Gili est une des rares femmes à avoir un rayonnement international dans le monde du design. Elle conçoit le fauteuil « Tonda », qui s’accompagne d’une ottomane circulaire, en 1991. Produit par Cappellini International, les deux assises sont fabriquées à partir d’un châssis, rembourré en mousse de polyuréthane.

Malgré une forme résolument moderne, le fauteuil rappelle les lignes épurées des sièges des années 30. Recouvert de cuir ou de tissu, le fauteuil « Tonda » est une combinaison de formes abstraites. Le siège possède tout de même un aspect anthropomorphique, grâce à une belle impression de rondeur. Que ce soit dans les accoudoirs, le dossier ou l’assise, chaque élément de la structure est construit autour de la courbe. Tout en rotondité et amplitude, le fauteuil invite à la détente et à la paresse.

La designer Anna Gili ne travaille pas uniquement sur les volumes et les surfaces. Elle apporte une véritable valeur ajoutée, qui se traduit par la transmission d’une énergie symbolique comme émotion.
Afficher la galerie
La designer Anna Gili ne travaille pas uniquement sur les volumes et les surfaces. Elle apporte une véritable valeur ajoutée, qui se traduit par la transmission d’une énergie symbolique comme émotion.
©Anna Gili

Décliné notamment dans les couleurs primaires rouge, jaune ou bleu, le fauteuil « Tonda » transmet une énergie symbolique. Anna Gili cherche à donner du sens à son travail, en livrant un message, notamment à travers l’utilisation de couleurs vives. Le monde du design ne se situe pas uniquement dans le travail des surfaces et des volumes. Il s’agit d’aller au-delà, pour donner à un objet une valeur symbolique.

En donnant une valeur ajoutée à ses objets, le design d’Anna Gili prend sa source dans le sentiment et l’émotion. Créer un objet revient à définir une identité, qui lui soit propre. Mais cette identité doit s’exprimer autrement que par sa simple fonctionnalité. Ce que nous aimons dans un objet n’est pas sa fonction, mais bien quelque chose d’autre, qui se situe au-delà. Avec son fauteuil « Tonda », Anna Gili tente de saisir cette insaisissable sensation que nous éprouvons face à un objet qui nous est cher.

Aujourd’hui, la valeur du fauteuil « Tonda » est estimé entre 1 000 et 1 500 €. N’étant plus produit par Cappellini, il vous sera possible de dénicher ce fauteuil uniquement dans les ventes aux enchères.

www.annagili.com

Article publié le 23 mars 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire