Hill House 1, bien plus qu'une chaise

Etonnante élévation de frêne teinté noir, presque mystérieuse, son design fait plus penser à un objet d'art qu'à un élément de mobilier. Et pourtant, la Hill House 1 fut bien utilisé en tant que tel. Si le dossier rectiligne à barreaux suppose une rigidité notoire, l'assise rembourrée et recouverte de tissu témoigne d'un certain confort. De profil, le dossier apparaît légèrement courbé pour accueillir harmonieusement l'échine.

La chaise Hill House 1 occupait la salle à manger
Voir plus : chaise, design
Du haut de ses 141 centimètres d'échelons, plus d'un siècle contemple la Hill House 1. Cette chaise toute en verticale recèle une histoire bien à elle. Son créateur, Charles Rennie Mackintosh, l'a conçue pour intégrer la maison du même nom : Hill House, à Helensburg (« Maison de la Colline »). Plus précisément, elle fut pensée pour prendre place dans la salle à manger. Détail marquant : la pièce est peinte en blanc, de manière à faire ressortir le mobilier de bois teinté.

Mackintosh fut l'architecte qui jeta les bases de l'Art Nouveau. Selon lui, le bâtiment, la décoration intérieure et le mobilier devaient être en harmonie. Après avoir construit la Hill House, il réalisa l'architecture intérieure et conçut le mobilier, dont la fameuse chaise en 1902. Le style rectiligne et le quadrillage sont sa marque de fabrique. On n'aurait certainement pas eu ce dossier légèrement courbé si sa femme ne modérait pas ses pulsions linéaires.

Il meurt en 1928. L'entreprise de design Cassina reprend l'édition de sa chaise et la commercialise à partir de 1973, agrémentant l'assise de vert foncé ou de rose pâle. Il n'est pas forcément aisé d'intégrer dans sa décoration d'intérieur une chaise conçue spécialement pour une décoration spécifique. La Hill House 1 a été pensée en accord avec un mobilier et un bâtiment qui lui sont propres.

Mais l'élégance et le design particulier de Mackintosh, s'ils marquent une époque, ne sont pas non plus totalement incompatibles avec la nôtre. Ce trône de bois a encore sa place dans nos entrées, de part et d'autre d'une cheminée ou d'une console. Véritable icône de l'architecture, la Hill House 1 tient finalement plus de la sculpture que de la chaise fonctionnelle.


www.cassina.com
Article publié le 22 février 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.