La lampe Nessino, le look « seventies » au goût du jour

On connaissait la lampe Nesso réalisée par le dessinateur Giancarlo Mattioli en résine en forme de champignon géant. Nessino se présente aujourd’hui comme son digne successeur et ne demande qu’à connaître la même gloire que son illustre prédécesseur.

Nessino n'est pas si bobo
Voir plus : design
Depuis les années 70 nous connaissions tous, ou bien nous avions tous entendu parler de la lampe à posée Nesso. Ce luminaire monochrome dessiné par le designer italien Giancarlo Mattioli tout en résine ABS dévoilant la forme d’un champignon géant. Avec son design parfait et son côté « vintage », on reconnaissait la Nesso grâce à son généreux diffuseur qui en faisait un objet unique.

Lancée en 2003 par la maison Artemide, la lampe Nessino prend la relève et exprime l’esprit de notre temps. Elle se présente comme la réédition revue et corrigée de son ancêtre Nesso dessinée par Giancarlo Mattioli lui-même.

Visuellement, les similitudes sont nombreuses entre l’ancienne version et la Nessino : même apparence esthétique et même fonctionnalité. En revanche, contrairement à la Nesso, la Nessino est proposée dans plusieurs coloris (jaune, orange, rouge, bleu et gris anthracite) et bien évidemment transparente, ce qui permet de voir les structures internes du luminaire. Parfaite en tous points !

Grâce à sa belle capacité d’éclairage, la lampe Nessino trouve sa place dans toutes les pièces de la maison. Mais choisissez en priorité de l’installer sur une commode, un buffet ou sur une petite table basse. Tandis que la lampe Nesso mesurait 34 cm de haut pour 54 cm de diamètre, Nessino est plus petite. Elle a rétréci à 22 cm de haut pour un diamètre 32 cm.

Le diffuseur et le corps de la lampe sont en polycarbonate. Le design propage une sensation très agréable car, lorsque la lumière est allumée, Nessino rayonne de milles feux.

Même s’il n’a jamais vraiment été oublié un peu plus de trente ans plus tard, le phénomène Nesso refait donc surface grâce à sa petite réplique Nessino. Le concept se distingue par le côté « seventies » qui n’a pas disparu mais surtout, il est revisité de façon plus design et plus contemporaine.
Article publié le 2 novembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.