Les lampes Akari de Isamu Noguchi, design et tradition

Fils d'un poète japonais et d'une écrivaine américaine, Isamu Noguchi semblait destiné à traiter avec le papier. Son goût pour la sculpture l'amena à créer sa série de lampes en papier Akari, unique, désormais un classique du design disponible chez Sentou.

Les lampes de Noguchi, véritables sculptures en papier
Voir plus : lampe, lampe à poser
Archi-connue, la collection des lampes Akari a fait cent fois le tour du monde. Son créateur, Isamu Noguchi, se serait inspiré des lampes de pêcheurs au cormoran du Japon, où il a passé toute son enfance. Sculpteur à l'origine, il crée les lampes Akari entre 1951 et 1987. En japonais, « Akari » signifie « lumière et légèreté ».

Isamu Noguchi ne choisit pas ce nom à la légère... Parmi les trois principales formes qui rythment la collection Akari, la « ronde » tient la place d'honneur. Loin de l'idée de la sculpture massive, ces lampes semblent flotter dans l'air. Leurs striures semblent autant de ronds dans l'eau, des bulles volantes sur lesquelles passe une brise légère. Coup de cœur pour la 24N : ses trois petits choux frémissent les uns sur les autres, un design d'une infinie rondeur.

La « brique » se veut autrement plus rigide, moins poétique mais plus structurante. Affublée d'un ruban noir, pareille à un sushi (UF3H), ou triangulée sur les côtés (UF2Y), la brique ne construit plus : elle est elle-même construction. Le terme prend d'ailleurs tout son sens avec le modèle UF4 L10.

Cette dernière fait aussi partie de la troisième forme, la « colonne ». Torsadée, accumulée, en forme de soufflet ou même sculptée en bijou, la lampe Akari en « colonne » ouvre l'espace tout en l'occupant. Car il s'agit bien d'une sculpture ; elle attire l'œil, on en parle, elle interpelle. Une petite préférence pour le modèle E, qu'on croirait sorti d'une joaillerie.

Orfèvre du papier, Isamu Noguchi s'inscrit dans l'Histoire du design comme un maître de la lumière.
Son savoir-faire artisanal fut jalousement gardé dans son atelier au Japon. Ce n'est qu'en 1991 que la maison d'édition Sentou put signer un contrat d'exclusivité de distribution des lampes Akari avec la fondation Noguchi à New York.

Du papier, il en fit presque de la soie. Lumière et légèreté... Diffuse, diaphane, sa présence lumineuse apaise. Seule ou en colonie, la lampe Akari remplit l'espace de sa lumière ; on s'y noie avec délectation, les yeux mi-clos, sage.

www.sentou.fr
www.noguchi.org
Article publié le 19 avril 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.