Didier Versavel, un designer au cœur des concepts hôteliers

Didier Versavel a plusieurs cordes à son arc, il est tout à la fois designer, architecte d’intérieur et graphiste, et pourtant l’homme reste simple, une de ses qualités, peut-être, sa plus grande qualité.

Concrétisation du concept de chambre d’hôtel « Smartroom » pour le groupe Accor.

Ne dit-on pas que la simplicité, c’est quand le rien fait presque tout. Sa matière préférée est à l’image du personnage : le bois des arbres. Pas étonnant qu’il gagne le trophée Construction Bois Midi Pyrénées en 2016, qui récompense chaque année les meilleures innovations de la région avec la complicité du maître ébéniste Jean-Marc Estaque.  

La grande salle de bains s’ouvre largement sur la chambre, permettant un accès facile aux personnes à mobilité réduite.
Afficher la galerie
La grande salle de bains s’ouvre largement sur la chambre, permettant un accès facile aux personnes à mobilité réduite.
©Accor Smartroom

Interrogé sur les multiples titres de sa carte de visite, voici sa réponse : « Pour moi, ce sont ces formations additionnelles qui m’ont donné cette ouverture qui me permet de couvrir l’ensemble de mes activités. Lorsque je dessine un objet, comme un canapé pour Désio, je le pense pour pouvoir l’intégrer dans un projet hôtelier. Il parle d’incarnation comme au cinéma… mais comme un acteur digne de ce nom, il sait changer de registre pour chaque projet. » Acteur, un jour, scénariste le lendemain, puis metteur en scène, Didier Versavel fait partie de ce petit monde qui imagine des objets de notre quotidien de demain. « Être Designer, c’est être traversé par les énergies, par les volontés et par les intelligences des autres »

Rampes, siège, poignées, la salle de bains conjugue esthétique et praticité.
Afficher la galerie
Rampes, siège, poignées, la salle de bains conjugue esthétique et praticité.
©Accor Smartroom

Formé à l’Ecole Boulle, Didier Versavel travaille au quotidien avec les Compagnons du Devoir, et le tour de France, plus qu’une maison, c’est une institution connue à travers le monde pour faire la promotion d’un savoir-faire ancestral à la française.

Matériaux nobles, design contemporain tout en courbes, le concept de chambre d’hôtel « Smartroom » est résolument ergonomique.
Afficher la galerie
Matériaux nobles, design contemporain tout en courbes, le concept de chambre d’hôtel « Smartroom » est résolument ergonomique.
©Accor Smartroom

Son petit plus d’architecte d’intérieur : partir d’un descriptif de quelques lignes pour imaginer un concept fort. En 2017, le groupe Accor se doit de revisiter son offre d’hôtel une étoile « Formule 1 » lancée en 1985. Ils sont alors les pionniers du low-cost, et l’on comptera jusqu’à 330 unités avec des implantations à l’étranger. Pour relever ce challenge, de transformer leurs chambres dortoir, et y accueillir d’une façon confortable, d’une à trois personnes, ils font appel à Didier Versavel. Son truc qui a fait la différence ? Imaginer une chambre évolutive tout au long de la journée. Il signe en 2017 l’aménagement et le design des chambres Ibis Budget.  Aujourd’hui il relève un autre challenge de taille, travailler pour le groupe Accor, sur un exercice taille réelle la « Smartroom ». Un ensemble harmonieux de solutions visant tous les publics pour vivre en pleine harmonie leur séjour dans un hôtel 3 ou 4 étoiles. Comme pour sa chambre pour le concept d’hôtel Ibis Budget, Didier Versavel et son équipe, ont pensé l’agencement pour offrir une gestion et une personnalisation optimale de l’espace avec des astuces de mobilité, des proportions savamment dosées et des points lumineux nombreux et modulables. Ses meubles sur rails permettent de faire les rotations en fauteuil.
Un ensemble de nouvelles technologies est contrôlé grâce à une tablette (également gérable manuellement), des dispositifs complémentaires mettent en exergue tous les sens pour augmenter le bien-être et la saveur du moment. Ainsi la « Smartroom » met par exemple en scène de nombreuses matières aux touchers riches et variés, un système d’aide à l’endormissement lumineux, une sonorisation augmentée de la TV et des médias, et une douche qui peut être agrémentée grâce à des capsules type Nespresso, de 6 huiles essentielles au choix. Il y allie confort et accessibilité pour une chambre de 24 m². Didier Versavel et son équipe ont transformé la synthèse d’une étude menée au sein du personnel en situation d’handicap du siège du groupe Accor en un espace de vie qui ne se limite pas au terme PMR … tout comme la Senses Room de Francis van de Walle qui sera présentée lors du prochain EquipHotel

www.didier-versavel.com

La paroi pivote pour libérer de l’espace et permet de visionner le grand écran de télévision de part et d’autre.
Afficher la galerie
La paroi pivote pour libérer de l’espace et permet de visionner le grand écran de télévision de part et d’autre.
©Accor Smartroom

Article publié le 26 mai 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire