Olivia reprend le flambeau chez Andrée Putman (suite)

Andrée Putman acte 2: Olivia assure la relève.

Le piano Voie Lactée pour Pleyel
Voir plus : siège de piano
Vous appelle-t-on que pour des chantiers importants avec de gros budgets ou parfois juste pour une salle de bains ?

Olivia Putman: Malheureusement (et heureusement en même temps) presque toujours pour des projets luxueux, mais je serais vraiment intéressée à l’idée de travailler sur un projet d’hôtel très bon marché, avec des chambres premier prix maisfonctionnelles, ou sur un self service adapté à la vie d’aujourd’hui.J’adorerais qu’on nous appelle pour un pied à terre pour y concevoir des agencements astucieux.

Peut-on allier confort et dénuement ?

O.P.: Andrée parle beaucoup du confort de l’œil. Elle n’est que peu intéressée par les canapés essentiellement confortables. Je pense qu’on peut trouver un certain et réel confort dans la praticité, les rangements intelligents et bien conçus.

Le style Putman est très sobre. Peu de couleurs, peu de meubles, un éclairage sophistiqué. N’avez-vous pas parfois envie de rouge, d’objet baroques, une belle faute de goût?

O.P.: Je suis ouverte à toutes les époques et tous les objets du moment qu’ils me touchent. Je ne veux pas être emprisonnée dans un style. Quant aux couleursfortes, je ne les utilise que très peu. Il peut y avoir dans un intérieur un petit accident comme une table rouge ! ou un très beau bouquet. La couleur est amenée par la vie et je ne crois pas aux murs de couleurs car ils sont en attente d’un joli tableau ou même simplement d’un poster. Nous utilisons à l’agence pratiquement que du noir, des faux blancs, des faux gris et le fameux bleu Putman, proche du bleu Klein.

La plupart du temps les pièces de vos projets sont décloisonnées ? Peu de pièces fermées. Vous n’aimez pas les pièces fermées ?

O.P.: Cela dépend en fait du commanditaire. On aime imaginer qu’on va profiter de la totalité de l’espace. Mais bien entendu, en fonction de la vie que l’on mène, on doit s’adapter. Il est nécessaire d’écouter les gens pour lesquels on travaille. Andrée a été une très grande novatrice dans sa conception de la cuisine et de la salle de bains. Elle a contribué à faire évoluer lesmentalités : actuellement un étage entier du BHV est consacré à la salle de bains alors qu’autrefois elle n’était considérée que comme une pièce secondaire, fonctionnelle et souvent sacrifiée. Elle a ouvert ces pièces pour leur donner un rôle prépondérant, dans la lumière. On reçoit maintenant très facilement ses amis dans la cuisine.

Avez-vous quelques « trucs » du style Putman quant aux alliances de matériaux bruts et luxueux ?

O.P.: On peut par exemple un carrelage très simple 10 x 10 en grès émaillé peut être associé à une très élégante frise en pâtes de verre Bisazza. Il suffit de partir de matériaux basiques et d’ajouter un détail qui rend les choses chic : une belle robinetterie par exemple. C’est quand on met le secondaire au premier plan que les détails comptent.


Vous avez dessiné une très jolie collection de tables basses et hautes et un bureau pour Silvera Edition. Est-ce une première et allez-vous poursuivre dans cette voie?

O.P.: Nous allons poursuivre dans cette voie et prochainement lancer une nouvelle collection de meubles en nom propre. Nous avons en effet une mine de modèles créés pour des chantiers et nous allons y adjoindre de nouvelles pièces d’aujourd’hui. La collection pour Silvera est à mon sens une jolie collaboration et je suis heureuse de l’accueil qui lui a été fait.

Quelle va être la touche (ou le grand tournant) de l’ère Olivia pour l’agence Putman?

O.P.: Je n’ai pas décidé. Ce sera à mon avis forcément plus lié à ma personnalité et j’avoue que je n’ai pas nécessairement envie de changer les choses.L’équipe est là, formée depuis longtemps pour certains ; l’évolution se fera, certes, mais sans rupture. Ma philosophie est de se servir du patrimoine et de l’histoire du studio pour avancer et créer.

Comment est-ce décoré chez vous, osez-vous et changez-vous souvent ?

O.P.: Peu souvent. J’ai des goûts très éclectiques et je fonctionne par coups de cœur. Mon appartement est composé de strates de vie : certains objets sont hérités de mon père qui était éditeur d’art. Je n’ai pas de vocation à décorer chez moi. Je vis chez moi. C’est tout simplement décoré avec mon œil.

Des projets ? l’avenir ?

O.P.: [/B ]Nous avons actuellement quelques très beaux projets d’architecture et notamment la direction artistique d’un ensemble immoblier pour la Fédération Nationales des Travaux Publics qui ouvrira en 2011. Nous travaillons aussi à un nouveau concept d’hôtel pour une inauguration prévue à Paris en 2011. En parrallèle, notre activité design est toujours très éclectique mais il est trop tôt pour vous en dire plus…


www.andréeputman.com
Article publié le 21 février 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.