Dossier

Les Maisons en bois

Maison en bois

Les Maisons en bois

En architecture, les qualités de l’ossature bois ne sont plus à démontrer. Esthétiques, légères, robustes et isolantes, les constructions bois offrent de nombreux avantages sur le plan économique et écologique et sont désormais à la portée de tous grâce au concept de l' "autoconstruction en bois". Découvrez les performances, le rapport qualité/prix et les démarches à effectuer avant de vous lancer dans la construction en bois.
Photo ©Clément Darasse

Maison en bois : Devis gratuits !

Galerie photos maison en bois

  • L’espace étagé se déploie sur 5 différences de niveaux. La pièce principale compose un double volume : le salon et la salle à manger sont séparés par l’îlot de la cuisine.
  • Dans le salon, le fauteuil Club chair N-CCO1, dessiné pour cette maison, offre des formes rondes et souples. La table basse N-CTO1 a été imaginée à partir des façades et portes des temples de l’architecture traditionnelle japonaise. Ses différents éléments ont été assemblés pour offrir un dessin très léger, hommage au minimalisme du designer danois Poul Kjoerholm. Le canapé A-SO1 est composé de deux lits de repos que l’on peut séparer pour composer d’autres espaces et meubler, une entrée, une chambre…
  • La salle à manger s’ouvre sur terrasse qui prolonge l’espace intérieur. La table à manger DTO1 fait référence à l’architecture d’un arbre et de ses branches, à la recherche de l’équilibre en pleins et vides. La chaise N-DCO1 est un modèle hybride, classique et accueillant, subtil compromis qui symbolise la collaboration entre le Japon et la Scandinavie.
  • La Case Study 03 se compose de 4 volumes reliés par une terrasse qui épouse le terrain en pente. Les dénivellations sont absorbées par des escaliers et marches (à l’extérieur comme à l’intérieur). Les constructions en bois s’inspirent des habitations et bateaux de pêcheurs que l’on peut apercevoir de long des côtes japonaises.
  • Le salon se déploie comme une vitrine panoramique sur le paysage.
  • Pas d’entrée au sens classique ; on pénètre dans la maison par le salon central de 130 m² ou par l’une des 5 chambres, au cœur d’une pinède de 4 000 m².
  • La maison est protégée des vents forts de l’Océan proche par les pins et les chênes.
  • La construction offre des dimensions rigoureusement identiques au sol comme au plafond.
  • Un espace fluide au service du paysage.
  • Dans la cuisine, le bois est aussi le roi.
  • L’architecture de la maison redéfinit la notion de seuil.
  • Au second niveau, les pièces de jour sont prolongées par une terrasse.
  • Le bardage ajouré laisse passer la lumière tout en protégeant la maison du rayonnement trop intense du soleil. Les lattes verticales, positionnées dans le sens de la pluie qui tombe pour favoriser une patine harmonieuse, offrent un dégradé vivant de teintes boisées.
  • Côté jardin, la façade de la maison fait alterner surfaces vitrées et bardage ajouré en cèdre naturel. La passerelle permet notamment aux enfants d’accéder directement au terrain en pente.
  • L’espace en soupente a été aussi exploité et aménagé.
  • L’escalier central permet d’accéder aux deux niveaux supérieurs dont le dernier est aménagé pour les pentes du toit.
  • La maison est entourée d’une terrasse en bois périphérique qui permet d’accéder au jardin derrière le mur.
  • Entre l’ancien et le neuf, la frontière n’est pas visible. Les architectes de l’agence Arba n’ont pas choisi de démolir le mur pour réutiliser éventuellement ses éléments dans la nouvelle construction. De l’extérieur, on n’aperçoit que le toit et le cœur de la pièce centrale avec une petite terrasse débordante et perçant le mur existant.
  • Les percements verticaux réinterprètent de façon contemporaine l’architecture des villas du bord de mer et ses ouvertures caractéristiques. A l’étage, ils correspondent aux salles de bains et toilettes.
  • Les plaids ont été tissés au Mexique, dans le Chiapas, via El Camino, une association entre designers français et tisserandes Maya, qui préserve le savoir-faire local et améliore les conditions de vie des femmes.
  • Les accès de l’hôtel Manapany ont été réduits pour se fondre dans le paysage. La plage a retrouvé une végétation sauvage et foisonnante.
  • L’un des bâtiments en bois doit culminer à R +11, une hauteur rarement atteinte en France, alors que les autres s’élèveront déjà à R + 8 étages.
  • Classé bas carbone et passif, construit avec des matériaux biosourcés, il reposera sur un soubassement en béton qui supportera trois bâtiments avec planchers, façades, noyaux d’ascenseur et escaliers 100% bois.
  • L’architecture du lieu reflète les idées directrices. Les matériaux sont nobles et bruts, la palette est très réduite : une ossature en chêne vient s’appuyer contre un volume en béton. Le tout est posé sur une pierre grise et lisse.
Afficher la galerie Les Maisons en bois

Les 10 derniers articles maison en bois sur Maison.com