Photo : 37 / 192
« En janvier 2013, nous découvrons un village qui n’a pas de nom ! Les habitations sont très éloignées les unes des autres, comme dans un campement et la sédentarisation est récente. La plupart des hommes travaillent dans les carrières de fossiles toutes proches. Haga Achabou, créatrice de ce tapis, est la première tisserande de ce village que nous ayons rencontrée. Elle était assise sur le pas de sa porte, au soleil, en train de filer la laine de ses moutons ».

« En janvier 2013, nous découvrons un village qui n’a pas de nom ! Les habitations sont très éloignées les unes des autres, comme dans un campement et la sédentarisation est récente. La plupart des hommes travaillent dans les carrières de fossiles toutes proches. Haga Achabou, créatrice de ce tapis, est la première tisserande de ce village que nous ayons rencontrée. Elle était assise sur le pas de sa porte, au soleil, en train de filer la laine de ses moutons ».

©Eric Ossart

Articles utilisant cette photo

  • Les tapis du désert du sud marocain

    Les tapis du désert du sud marocain

    | Textile | Agnès Zamboni

    Cet artisanat de tapis est pratiqué par les femmes des villages situés au bord du Sahara. Une belle aventure humaine pour Arnaud Maurières et Eric Ossart qui nous la font découvrir.