éviter les ponts thermiques... telle est la question !

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par nono62, 10 Février 2009.

  1. nono62

    nono62 Membre connu

    bonjour à tous... suite à la dernière entrevue avec mon constructeur, le problème de l'isolation de la dalle en parallèle des murs extérieurs pose problèmes. en effet, pour assurer la meilleure isolation possible tout en préservant l'étanchéité à l'air des murs extérieurs plusieurs possibilités existent.

    je m'étais orienté vers une isolation intérieure (GR 32 d'isover monté sur rail en 10+1) ajouté à un porotherm de type A (R=1) pour un R total = 4,15. ce procédé, me semblait également répondre au besoin de rendre étanche les murs à l'air en scotchant les lés les uns aux autres (installés par moi-même).

    Etanchéité des murs qui me semblait plus délicate à obtenir avec une isolation par l'extérieur car il était difficile de trouver un plâtrier pouvant enduire le porotherm et difficile selon moi de passer les gaines électriques ( le fait de saigner le porotherm ne m'emballant pas beaucoup !!)

    puis au regard des possibles ponts thermiques au niveau de la dalle, et des arguments de mon constructeur, je suis moins sûr... :((

    je m'en remets donc à vos conseils !!! :)))

    je voulais intégrer des images mais je n'y arrive pas :(((

    ainsi, je vous demande SVP de jeter un oeil à mon "blog" qui n'a pour l'instant qu'un seul message en page d'accueil et qui vous est destiné avec les dessins expliquant mes dires.
    voici l'adresse :

    http://amerenaud-rbezegher.blogspot.com/


    je vous remercie par avance de vos précieux conseils !! qui me guident sur les voies de la maison BBC :))))
     
  2. greg62000

    greg62000 Membre connu

    Bonjour

    une petite question

    pourquoi mettre du styrodur dans le cas B alors que tu isole par l'exterieur?

    inutile non?
     
  3. nono62

    nono62 Membre connu

    l'isolation par l'extérieur se fait par styrodur... tu parles au niveau de la dalle?

    en fait, pour mon isolation par l'extérieur mon constructeur prévoit de mettre un styrodur entre le porotherm et la brique moulée main. tout en espérant que les ponts thermiques seront bien traités.

    en fait, c'est au niveau de l'isolation de la dalle que nos avis divergent... en effet, il pense qu'il ne faut pas isoler sous la dalle mais sous chape car il pense que le pont thermique se fera par le biais du "nez de dalle" ce sur quoi je suis d'accord avec lui. seulement, je lui proposais de mettre un isolant vertical en pourtour de la dalle et des fondations pour éviter ce pont thermique et isoler sous la dalle pour éviter un pont thermique au niveau des murs de refends et des cloisons (ponts thermiques illustrés au cas C).

    j'espère être clair !!!

    merci encore de t'intéresser !!!
     
  4. nono62

    nono62 Membre connu

    en fait, il y a un schéma développé sur ce site :

    http://www.isover.fr/doc/catalogue/SOL0313.html

    est-ce que cette isolation permet d'empêcher les ponts thermiques par la dalle?

    est-ce que l'isolation sou-dalle est préférable à une isolation sous chape ou faut-il faire les deux?
     
  5. greg62000

    greg62000 Membre connu

    je parlé du styrodur interieur qui n'est pas necessaire je pense du fait de l'isolant exterieur

    pour ton isolation moi j'isolerais sur le pourtout pour couper le pont thermique de la dalle ca c'est sur et pour ce qui est sous la dalle certain pense que en isolant que sur le premier mettre sous la dalle suffit (et rien sous la chape) car apres il dise que la terre va stocker la chaleur (inertie) et la restituer mais je ne pense pas comme eux je suis plutot de ton avis car pour mettre en chauffe la terre sous la dalle il va falloir combien d'energie perdu?
    donc pour moi j'isolerais autour sur et sous surtout par chez nous
     
  6. nono62

    nono62 Membre connu

    merci pour ta réponse... cela me conforte.

    en fait, le styrodur mis à l'intérieur est uniquement pour le plancher chauffant. l'autre utilisation est entre le porotherm type A de 20 cm et la brique moulée main de 11 cm en guise d'isolation extérieure proposée par mon constructeur en remplacement de l'isolation intérieure faite grâce à au GR 32.

    seulement cela a un coût (de l'ordre de 5000 euros pour les murs extérieurs) et je me demandais si le manque d'inertie dû à l'isolation par l'intérieur est vraiment préjudiciable puisque j'ai vu dans certains messages que certains disaient que l'inertie des murs et donc le déphasega étaient surtout importants dans les régions chaudes, ce qui n'est pas notre cas !! :))

    tu pencherais donc plus pour une isolation par l'extérieure (R = 4,35) ou isolation par l'intérieur (R=4,15) ?
    d'autant plus que pour rendre étanche à l'air les murs extérieurs, cela me paraît plus simple par l'isolation intérieure (scotchage des lés de GR 32) que par l'isolation extérieure où il faudra plâtrer ( dur de trouver un plâtrier dans des prix raisonnables)

    étant donné que nous souhaitons avoir le label BBC je veux bien faire des efforts mais le nerf de la guerre reste l'argent !!!

    merci pour ta sollicitude !!!
     
  7. greg62000

    greg62000 Membre connu

    Bonjour

    les 5000 euros c'est en plus value ou c'est ce que cela coute?

    pour l'inertie il y a plusieur son de cloche.ce que j'ai entendu c'est si tu travail toute la journée et que tu rendre que le soir il va falloir que tu est chaud rapidement donc pas la peine d'inertie car tu peut couper le chauffage (economie) et laisser juste les apports solaire chauffer la journée et programmer un coup de boost juste avant que tu rentre. Par contre si tu est la la journée preferable d'avoir de l'inertie.

    Pour ma part si je peut en avoir un peu ok mais si j'en ai pas bcp je ne vais pas en faire une maladie car pour moi je privilegie l'isolation avant tout.

    c'est comme les plancher chauffant l'un dis c'est pas bien car on perd l'inertie de la dalle l'autre dis oui mais tu perd en confor.

    aprés c'est toi qui va vivre dans ta maison donc tout depend des gout et habitude de ta famille.

    pour ton pb d'etancheite je crois que de toute facon il va falloir suivre le chantier de près.
    le probleme avec ton systeme c'est que je pense que le styrodur n'est pas collé sur le mur porotherm (a l'exterieur) donc l'air va reussir a passer par le haut de ton mur (liaison charpente et mur) et que du cout tu ne sera pas etanche probleme que l'on a pas avec un isolant colle + eduit.
     
  8. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Tout d'abord, pour éviter les ponts thermiques au niveau de la dalle sur un terre-plein, c'est en premier lieu en périmétrie qu'il convient d'isoler.
    Extrait de la norme ISO 13370 : "En règle générale, les flux thermiques les plus importants se produisent près de la périphérie du plancher"

    Les calculs thermiques utilisés dans le DPE (méthode dite 3CL) n'utilisent d'ailleurs que les pertes via la périphérie.

    Ce qu'il faut également, c'est avoir une continuité de l'isolant entre le plancher et le mur.

    Quelques valeurs issues de la RT 2005 plutôt qu'un long discours :

    1) murs en maçonnerie isolante de type a, dallage en béton isolé en sous face et soubassement en béton : pont thermique typique psi = 0.45
    [​IMG]


    2) murs en maçonnerie isolante de type a, dallage en béton isolé en périmétrie et soubassement en béton : pont thermique typique psi = 0.40[​IMG]

    3) dallage en béton isolé sous chape et soubassement avec ou sans plannelle. Psi typique 0.08 pour un isolant sous chape de R >2
    [​IMG]

    4) dallage en béton isolé en sous-face (sous toute la surface ou en périphérie) avec rupture isolante au droit du dallage. psi typique 0,13 pour ep=20cm et 1,0 < Rc < 1,5

    [​IMG]

    5) isolation par l'extérieur. Les valeurs RT2005 sont données dans le cas d'une maçonnerie courante (bloc béton par exemple) :
    Cas d'un dallage en béton avec isolation périphérique horizontale et rupture au droit du dallage.
    Pour Z compris entre -20 et 20cm, psi = 0.21 (pour 20 60cm)
    Dans cette configuration, l'isolation sous chape ne change pas significativement le pont thermique

    [​IMG]
     
  9. nono62

    nono62 Membre connu

    merci pour ces infos...

    Greg, je partage ton opinion, et je pense qu'avec l'isolation par l'intérieur, étant quand même de 4,15 ; je serais plus à même de contrôler l'étanchéité à l'air ( en scotchant les lés ). merci pour ta prise position...

    Arno,
    le cas 3 serait donc le meilleur, avec une isolation verticale du soubassement en périphérie de dale, et une isolation uniquement sous chape avec un R au moins égal à 3 pour pouvoir prétendre au label BBC.
    Mais au niveau des murs intérieurs reposant sur la dalle non isolée par le dessous, on ne risque pas des ponts thermiques?
    Faut-il appliquer un isolant sur les murs porteurs intérieurs (en porotherm) et réaliser des cloisons en briques plâtrières pour diminuer ces ponts thermiques mais de ce fait anéantir la seule inertie potentielle ?

    ensuite, comme le dit Greg, le fait de mettre un isolant sous la dalle (R= 1,5 ou 2) permettra de diminuer ce prob de ponts thermiques au niveau des murs et cloisons intérieurs ; ajouter un isolant sous la chape en prolongement de l'isolation du mur intérieur pour compléter et obtenir un R total = 3 ou 3,5 pourrait permettre de réduire un maximum ces pertes de chaleur .
    mais c'est vrai que dans ce cas, le prix augmente vite, et surtout
    quelle épaisseur mettre pour l'isolation du soubassement en vertical et pour quelle R ?

    j'espère avoir été clair et vous remercie vraiment pour votre sollicitude.

    PS : si on met un isolant sous dalle ou en périphérie de soubassement, faut-il l'enrober d'un protecteur style polyane pour éviter qu'il se désagrège?
     
  10. greg62000

    greg62000 Membre connu

    Bonjour

    oui il faut mettre quelque chose pour le proteger mais je ne sait pas quoi ecxactement. je sais que l'on deroule des rouleaux de bitumes sur des soubassement qd vide salitaire au dessus des parpaing pour l'humidité mais sur de l'isolant je ne sait ce que sera le produit.
     
  11. Chrisgac

    Chrisgac Membre connu

    Vous voulez couper complètement les ponts thermiques ?
    Avoir une isolation parfaite ?
    Obtenir un test de perméa respectant un n50<0.6 vol/h ?
    Avoir une bonne inertie thermique ?

    ça parait impossible et pourtant !

    Contruisez l'ossature classique parpaing, briques simple, bois, etc...

    Sur le mur, la dalle, le plafond, avant la pose des plaques de platres, fermacell bois etc....
    Faites projeter une mousse PU ou mousse expansée écologique sur toutes les proies déperditives.
    1 - l'isolation est performante et maitrisée
    2- la perméa est parfaite (utiliser un système électrique conforme a la perméa)
    3 - vous pouvez augmenter l'inertie thermique intérieur par l'utilisation de matériaux lourd (FIT)

    Pas besoin de perdre son temps avec les film pare air et les scotchs qui ont une durée de vie de 10 ans.

    Il est aussi possible d'utiliser cette mousse en extérieur par contre il faut descendre au dessous terre et limiter le pont thermique du sol par un vide sanitaire.

    Pensez aussi au pont thermique des seuils de portes ! Avec une IE vous pouvez faire une coupure sous le seuil !

    cordialement
     
  12. arno

    arno Arnaud Sellé

    Oui, l'application d'un enduit intérieur pour réaliser l'étanchéité à l'air est une solution couramment utilisée dans les maisons passives allemandes.

    Cela peut être tout simplement un enduit plâtre (cas de l'isolation par l'extérieur ou de l'isolation par l'intérieur sur contre-cloison).

    Il faut penser à ceci :

    - au niveau de la dalle, tous les passages des tubes d'électricité ou de plomberie posés doivent rester à 20cm du bord du mur pour ne pas gêner le plâtrier qui poura ainsi lisser proprement l'enduit jusqu'à la dalle (pas de prise d'air parasite)

    - et par conséquent, l'enduit mural doit être appliqué avant les chapes et les revêtemets de sol
     
  13. filou59

    filou59 Membre actif

    Salut Nono

    Pour arriver a ce R de 4.35 en isol exterieur, c'est avec quel epaisseur de styrodur ?
     
  14. Chrisgac

    Chrisgac Membre connu

    Vous devez urtiliser un ROOFMATE TG-X par exemple

    Lambda de 29 W/mmK° = 0,029 W/mK°

    E mm = Rd m²K°/W x Lambda W/mmK°
    Rd m²K°/W = E mm / Lambda W/mmK°

    126.15 mm = 4.35 x 29

    Il n'existe que du 120 mm

    En mousse PU Lambda 25
    4.35 x 25 = 28 mm

    En mousse PU Projetée Lambda 21
    4.35 x 21 = 92 mm

    Faites attentions avec les lambda. Le ROOFMATE conservera une très bonne tenue à l'humidité en extérieur. Ce qui n'est pas le cas avec bien d'autres matériaux naturels qu'il est préférable d'utiliser a l'intérieur.
     
  15. nono62

    nono62 Membre connu

    il existe le Styrodur vert de BASF : voir le lien

    http://www.lafarge-platres.fr/suppliers/lafarge/docstore_pdm/Documentation/Lafarge_Platres_StyrodurC_1207.pdf

    où pour une épaisseur de 12 cm, tu obtiens un R=3,2 et pour ma maison, j'ajoute un porotherm de type A en 20 cm dont le R=1

    + vide d'air et brique moulée main de 11 cm.

    ce qui nous fait un R total d'à peu près ( je dirais même à la louche) !!!! R=4,3

    Mon constructeur m'avais dit qu'avec ce type de matériau, on arrivait au total à 4,35. ET je pense qu'il m'avait parlé d'une épaisseur maxi de 10... je suis sceptique... de toute façon, je vais bientôt le rencontrer et je lui demanderai.

    j'espère avoir amener un peu d'eau au moulin !! :))

    bonne soirée à tous
     

Partager cette page