Achat d'une maison en bord de voie ferrée - quelle décote ?

Discussion dans 'Financement / Achat/Vente' créé par iwaxx, 30 Novembre 2010.

  1. iwaxx

    iwaxx Nouveau membre

    Bonjour à tous,

    Je suis nouveau sur le forum.

    Nous sommes une famille avec 3 enfants et avons fait une offre d'achat pour une maison près de Bordeaux. C'est un premier achat pour nous.

    La maison est à notre goût et on peut dire que c'est un coup de coeur. Cette maison est en bout d'une impasse qui donne sur un talus ou passe une voie de chemin de fer avec des arcs électriques peu esthétiques mais vivables. L'avantage est que c'est très calme du point de vue trafic routier. Il s'agit de la voie ferrée qui ceinture Bordeaux et passe donc en zones habitées. La maison se situe à 20 ou 30m de la voie qui passe donc en hauteur sur le talus.

    L'agent immobilier nous a parlé de 7 trains par jour - petits TER Aquitaine avec 2 rames sur une voie bien conçue pour prserver les riverains. En fait, ce sont bien de petits trains qui roulent à une vitesse relativement réduite avec une nuisance sonore réduite et pas de vibrations, mais il y en a 22 par jours (11 dans chaque sens) en semaine, moitié moins le samedi et 8 le dimanche. Le premier train passe à 6h40 et le dernier à 19h50.

    C'est encore acceptable - la nuisance est plus visuelle et en terme d'intimité quand on est dans son jardin - mais le problème est qu'après avoir pris des renseignements auprès de la Région et de RFF, la ligne va être intensifiée avec 2 nouvelles gares et une interconnexion avec le Tram de Bordeaux. Déjà en 2011, la fréquence des trains devrait passer à 30 trains/jour en semaine. Il y a un risque apparemment que cette ligne devienne beaucoup plus fréquentée.

    La maison est certes un peu en dessous du prix du marché mais pas dans de fortes proportions non plus et on est sur un investissement qui reste conséquent pour nous ...

    Nous nous demandons si nous devons abandonner ce projet. Je pense que nous pourrions vivre avec les passages de trains si ça reste en journée la semaine = peu de trains le WE et pas du tout la nuit, mais la question de la valeur à la revente se pose. N'est-on pas en train d'acheter trop cher poussés par le coup de coeur de la maison ?

    Quelle décote est habituellement acceptable pour ce type de cas ?
    Si la ligne s'intensifie de manière conséquente, est-il possible de demander une compensation à RFF ou la Région s'agissant d'un TER ?

    Merci pour vos réponses !
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Cela me semble acceptable.

    En ce qui me concerne, j'ai une voie à l'arrière de mon terrrain où circule qq milliers de voitures par jour (rien à voir avec vos 30 trains).
    Pas de nuisance autre que sonore car la route est à l'arrière, mais je pense que la décote à la revente de ma maison serait de 5 à 7% sur le prix du marché.

    Donc, si la maison est 5% en dessous du prix du marché (aux alentours), cela semble correct, mais n'attendez pas de compensations de RFF ou de la région !
     
  3. iwaxx

    iwaxx Nouveau membre

    Merci.
    C'est vrai qu'une route passante peut représenter une gène encore plus importante. L'avantage, c'est qu'on sait à peu près évaluer le passage dans le temps. Pour une voie de chemin de fer régionale, avec des projets d'urbanisme importants dans l'agglomération, il est plus difficile de se projeter. Je pars donc sur 5 à 7% de décote moyenne - merci.
     

Partager cette page