besoin d'aide pour une maison à faible consommation

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par loumetto, 16 Décembre 2008.

  1. zarcobx

    zarcobx Membre

    Trés intéressant tout cela.

    Pour les calculs de rentabilité, est-il tenu compte d'une évolution du prix de l'élec ou pas ?

    En tout cas, tout cela ne me permet toujours pas de me faire une idée précise et une conviction sur l'utilité d'une VMC double-flux (projet BBC à toulouse).
     
  2. renan29

    renan29 Nouveau membre

    Bonjour,
    je souhaite construire une maison basse consommation avec comme matériau principal de la thermopierre. Seulement je me pose des questions quant à l'esthétique intérieur de la maison. En effet le béton cellulaire est posé brute sans doublage intérieur à part un enduit. Je voulais savoir s'il était possible de poser du placostyl ou du farmacel en tant que doublage sans isolant afin de cacher des cables d'alimentation électrique ou de chauffage (gaines) et cela sans que le matériau perde en ses propriétés. (construction en bretagne)
     
  3. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Les électriciens font des rebouchages au plâtre de leurs saignées et tout cela est caché par l'enduit plâtre.

    Il est donc préférable de garder cet enduit plâtre qui apporte plus d'inertie qu'un doublage de plaque de plâtre.
     
  4. Emily

    Emily Nouveau membre

    Bonjour Loumetto

    Nous avons des soucis de ce genre pour construire notre maison mes parents et moi, mais dernièrement j'ai trouvé un site avec pas mal d'articles qui te conseillent pour le choix de matériaux à utiliser. Je te file le lien

    http://www.ideesmaison.com/Construction/Gros-travaux/

    J'espère que tu trouveras la solution tout comme nous.
     
  5. salua

    salua Nouveau membre

    Bonjour,
    J'ai un terrain carré de 442 m2 pour villa 4 façades. Ce terrain se trouve dans la ville de Rabat (Maroc). Le climat est atlantique, la température varie entre 9°en janvier et 18 ° en aout pour les minimas( la nuit et tôt le matin) et entre et 17°en janvier et 28°en aout pour les maximas. L'humidité relative moyenne de l'air est de 80% mais peut atteindre parfois 100%. Vent soit du nord soit de l'ouest, la fraîcheur de cette ville est du à l'océan atlantique. Nous apprêtons à construire une maison passive dont une surface de 146 m2 au rdc, 140m2 à l'étage, et 146m2 au ss sol habitable (bureau ). Nous avons contacté un architecte pour nous faire les plans.Ce dernier n'a aucune expérience de maison passive mais pleint de bonne volonté , il s'est beaucoup documenté. Il nous parle des choses suivantes : - une ventilation double flux avec un puits canadien- une isolation thermique sur tous les parois- une toiture végétale sur une terrasse accessible- des capteurs solaires pour le chauffage et la production d'eau chaude
    Je me pose les questions suivantes :- si tous ces éléments qui ont fait leur preuve dans des pays comme la France et la Belgique seront ils efficace pour un climat de Rabat.-un puits canadien est ce la solution la plus optimale vu le prix ou bien une simple ventilation en ouvrant les fenêtres est suffisante-si l'isolation est efficace à la fois pour les pays chaud et pays froid doit elle être placé à l'intérieur ou extérieur des murs-faut il prévoir un pare vapeur qu'elle est l'écart de la t° entre l'extérieur et l'intérieur que l'on doit avoir pour avoir un min. de confort.-quels sont les matériaux les mieux adapté parmi ceux disponible sur place (bloc de béton creux, brique en terre cuite creuse, revêtement en pierre taillé 3 cm d'épaisseur, isolation en liège ou en laine de verre). En espérant ne pas avoir été trop long et nous aimerions que vous nous aidiez dans cette aventure pour laquelle j'ai encore beaucoup de question. Merci d'avoir une réponse dès que possible. Cordialement . Salua
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Le surcoût d'une maison passive (qui autorise un chauffage par l'air via les gaines d'une VMC double flux) ne sera jamais rentabilisé dans votre pays dans lequel la saison de chauffe est courte.

    Pour autant, les principes de la maison bioclimatique demeurent essentiels : large orientation au sud, inertie importante pour le confort d'été ... et bonne étanchéité à l'air. Le puis canadien est aussi une bonne option contre les étés caniculaires.
     
  7. allouette

    allouette Nouveau membre

    Bonjour,

    J'ai decouvert il y a quelques annees un excellent isolant, qui pour sa conception premiere est d'isolee.
    C'est la laine de mouton qui aujourd'hui est tres bien fabrique par les industriels et surtout un, Naturlaine, ce sont des specialistes de la laine de mouton en isolation.
    Pour répondre a votre problematique qui sont ce sont les écarts de Temperatures mais égalements l'humidite qu'il faut regler. Generalement les isolants sont tres sensibles a ce probleme,d'où le pare ou regulateur vapeur qui protege ces derniers
    Donc le but c'est d'avoir un isolant qui a la base a une fibre creuse emprisonnement de l'air mais surtout qu'il soit capable d'absorbe l'humidite sans altere son pouvoir d'isolation et de ce fait il regule naturellement par le fonctionnement naturel de la laine comme le fait le cheveux pour secher, vous savez les écailles en surface.. comme les pub de shampoing!!!

    en fait la laine s'adapte a son environnement elle joue le role de climatiseur naturel ou evapotranspiration pour une protection contre le chaud. mais surtout elle protegera contre le froid également... il suffit de voir les moutons autant dans les prairies de syberies que d'australie, le pull par exemple protection chaud froid et de l'humidite,,

    en tout cas je suis super contente de cette matiere et fait de reelle economie d'energie environ 40%.

    je vous laisse le site de ce fabriquant www.naturlaine.com par contre tous leurs produits ne sont pas sur le site, car j'ai eu un besoin de ce produit pour un autre chantier il j'ai recus leur nouvelle plaquette et vraiement on voit qu'il bosse il fabrique meme du 200 et 300 mm en rouleaux

    en esperant que cela vous servira...

    bonne soiree
     
  8. Agnès

    Agnès Nouveau membre

    Arno,

    Vous avez l'air de bien connaitre le sujet et vous pouvez peut être m'aider...

    pourriez-vous me renseigner sur le chauffage Atmotique ! je vois que vous avez l'air de connaitre le sujet! je n'arrive pas a me renseigner plus hors que sur le site. Il utilise la VMC double Flux... J'aurai besoin d'un complément d'information..
    Merci d'avance;)
    A.

     
  9. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    La première question à vous poser est la suivante.
    Pourquoi voulez-vous un chauffage Atmotique ? (1)
    La seconde : combien ça coûte ?

    La troisième : si c'est complexe (et cela semble l'être), est-ce que la société qui en assure la maintenance existera encore dans 15 ou 30 ans ? En effet, ce système a l'air très lié au bâti (nécessité de double-mur), hors un bâti dure disons 100 ans, ce qui ne sera pas le cas de tout type de matériel.

    Parmi les divers forums de discussions (concurrents de celui-ci), ce lien de discussion semble le plus fourni.

    (1) : si vous avez un projet de maison basse consommation à mon sens, le poêle à granulés est le système le plus cohérent en terme de rapport confort/investissement/écologie. Le décret lié à ce type de poêle dans le cadre du label BBC limite par contre en pratique la surface habitable à environ 120~130 m² (à moins de mettre 2 poêles !).
    (2) si vous recherchez le confort d'été et la régulation de l'hygrométrie, un mur de refend en terre crue est une excellente solution ... à condition de le monter soi-même vu le prix !)
     
  10. Daviid83

    Daviid83 Nouveau membre

    Bonjour à vous tous!!
    je ne sais pas si ce fil est encore d'actualité, mais tant pis, je post, cela pourra toujours servir à d'autres. Pour répondre directement à loumetto, nous avons eu (avec ma femme) le même type d'interrogation. Nous étions partis pour une solution siporex... Quelques jours avant la "prise de décision finale", nous sommes tombés par hasard sur un reportage TV sur les maisons à ossature bois. Ainsi, nous avons opté pour une construction à ossature bois. Même si l'économie d'argent ne se vois pas forcément au premier coup d'oeil, elle est pourtant bien réelle (en confirme notre facture de chauffage de l'hiver dernier). Tu t'interroge sur les risques sismiques (je devrai plutôt parler au passé, car j'espère que tu as trouvé réponse à tes interrogations depuis),les risques sismiques, donc, sont dans notre région (j'habite dans le var également) bien réels (sans être pour autant trop élevés). Le bois, étant un matériau souple, je pense qu'il répond parfaitement aux exigences techniques. Voici le site de la personne qui nous a conseillé: http://www.eco-constructions-bois.com . Voilà, en espérant que cela aidera les indécis ;)
     
  11. arno

    arno Arnaud Sellé

    Merci pour le retour. En effet, en régions sismiques, les solutions à maçonnerie isolantes (béton cellulaire ou brique à joints minces) perdent leur intérêt à cause des nombreux chaînages en béton armé qui diminuent localement l'isolation des murs extérieurs.
    Dans ce contexte, la maison ossature bois reprend un avantage ... à la condition impérative d'avoir une couche d'isolant non interrompue par les montants (couche placée indifféremment à l'intérieur ou à l'extérieur des montants). Idem en rampants de toiture.
     
  12. lynaneu6

    lynaneu6 Nouveau membre

    Bonjour,
    Merci pour vos informations, elles m'ont bien aidé, surtout pour le bois.
    Sinon, plus écologique et parfaitement intégré dans un système à énergie renouvelable, il y a l'isolation thermique et écologique en compensation avec le chauffage.
    Qu'en pensez-vous?
     
  13. bioclim

    bioclim Membre

    Bonjour,
    Tu as la possibilité (et la recommandation) de faire appel à un BE thermique et un BE structure.
    Tu vas dépenser 2 à 3000 euros, et tu auras des éléments intelligents pour concevoir ta maison.
    Tu peux aussi faire cette économie (quel pourcentage du cout final??) et prier pour qu'il n'y ait pas de tremblement de terre. Pour la thermique, je ne me fais pas de soucis, tous ceux qui ont fait "au pif" trouvent qu'ils sont bien chauffés et que ça ne leur coute pas cher. Seulement, lorsqu'on demande des chiffres (température des pièces, mode de vie dans la maison (combien d'occupants, type de cuisine, utilisation de l'ECS...) il n'y a plus personne pour donner des chiffres clairs.
     
  14. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    L'ossature bois n'est thermiquement performante que si les parois (murs et toiture) présentent une isolation entre chevrons + une couche d'isolant non interrompue entre chevrons.
    Voir votre article "performance de l'ossature bois, quatre solutions comparées".


    Pour le triple vitrage, le surcoût est faible pour des montants fixes ou les ouvrants à la française, mais significatif pour les autres types d'ouvrants.

    Dans le cas des zones tempérées de la France (toutes les zones hors montagne et hors quart nord-est, soit 70% du territoire), le triple vitrage n'a d'intérêt que si pour des raisons de jolies vues ou de manque de vue dégagée au sud, on fait une maison qui n'est pas bioclimatique.

    Pourquoi ? ... je vais vous le dire ;)
    1. Une maison bioclimatique a de grandes surfaces vitrées au sud et de petites surfaces vitrées ailleurs.
    2. Qui dit petite surface vitrée dit petites ouvertures et donc plus grande proportion de surface de cadre par rapport à la surface de vitrage.
    3. Or le cadre est toujours beaucoup moins isolant que le vitrage.
      Donc, à moins d'avoir un cadre hyper performant (type équipement maison passive à prix d'or), le fait d'avoir un double ou triple vitrage aura une incidence assez faible sur ces petites fenêtres
    4. Le triple vitrage est performant en terme d'isolation pour des grandes baies, car grande surface de vitrage par rapport au cadre.
      Or dans une conception bioclimatique on place ces grandes baies exclusivement au sud.
      Mais le facteur solaire d'un triple vitrage est moins bon que celui d'un double vitrage.
      Et par conséquent, au sud, les gains thermiques apportés par un triple vitrage sont annulés par le fait que les apports solaires sont plus faibles, sauf en zones froides et peu ensoleillées.
    C'est pourquoi, dans les 70% du territoire français en zone "tempérée", le triple vitrage n'a pas d'intérêt pour les construction bioclimatiques.

    Mais par contre, si vous souhaitez une grande surface vitrée au nord et/ou à l'ouest, le triple vitrage reste à conseiller sur ces orientations.
     

Partager cette page