Brique 25 + Laine de verre GR100mm

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Sylvio, 13 Octobre 2008.

  1. Sylvio

    Sylvio Membre connu

    Bonjour,

    Un contructeur à Avignon (Speos) propose des maisons construitee avec les matériaux suivants (de l'ext vers l'int.) :
    - enduit provençal
    - brique de 25cm
    - Laine de roche GR100mm
    - Doublage B.A. 13mm
    => Mur de 38cm

    J'ai trouvé la brique utilisée, il s'agit à priori de Porotherm R25 (le visuel est exactement le même que sur la brochure du contruceur) :
    http://www.actu-environnement.com/ae/fournisseur/fiche/brique_en_terre_cuite_porotherm_r25_mur_isolation_thermique_rapporte_wienerberger_615.php4

    Cela donne un R de 4,21 (annoncé) au total, ce qui semble très bon (?).

    Voir :
    - http://www.villaspeos.fr/produits-technique/gros-oeuvre.html
    - http://www.villaspeos.fr/produits-technique/special-brique.html

    Mon rêve est de faire une maison passive (15kw/m²/an), enfin très bien isolée donc qui consomme le moins pour le chauffage. Sachant que la maison sera proche d'Avignon, cela semble envisageable. Mais il faut aussi qu'elle soit confortable l'été. Le truc serait d'arriver à une consommation très faible pour économiser aussi sur le système de chauffage quel qu'il soit (un simple poele par exemple ?).

    Est-ce que vous pensez que ces choix son bon et peuvent avec les équipements adéquates (vmc double flux) et le savoir faire moyen (orientation, ponts thermique, etc) d'un constructeur qui n'est pas non plus un expert en maison passive permettre d'avoir une maison Basse Consommation ou au moins THPE ?

    Si je passe par ce constructeur et cette solution, à quoi faudrait-il que je fasse gaffe ? Inertie thermique, pont thermique ... ?
    Est-ce que je peux lui demander une petite amélioration (laquelle) pour améliorer encore la résistance, l'inertie, le déphasage, etc même si cela augmente un peu la note ?

    Sinon, j'ai un autre constructeur (villas la provençale) qui a l'air assez bon dans ce domaine (j'en ai trouvé que 2, dans ceux qui sont locaux) qui propose des maisons THPE basées sur du monomur en béton cellulaire (36 ou 37 cm je crois). Est-ce que vous pensez que c'est mieux adaptée à ma région ou que cela à d'autres avantages ?

    Merci bp pour vos conseils et réponses. J'ai le projet de faire construire à partir de 2009 donc je me renseigne petit à petit mais c'est super technique... On a un budget d'environ 140000€ max pour une maison d'environ 120m² (ou un peu moins), hors terrain bien sûr qui sera aussi à environ 140000€.
     
  2. citémaison

    citémaison Administrateur

    Bonjour,

    La brique Porotherm R 25 a une résistance thermique de 1,02. Il s'agit donc d'une brique dite de "type A".

    Ces deux modes constructifs sont compatibles avec une maison passive à Avignon et les détails des différentes solutions sont donnés à la page Construire une maison passive à Carpentras, Avignon, Nîmes

    Voir les lignes "brique type A, laine de roche, briquette, rupteurs" et "béton cellulaire 36,5 + rupteurs".

    Pour pouvoir prétendre à une maison passive dans votre cas de figure, il faut :

    1) prendre une maison bien orientée et compacte respectant les règles de la maison bioclimatique (hypothèse de notre étude)
    2) avoir une VMC double flux à bon rendement
    3) avoir des très bonnes menuiseries double vitrage (Uw=1,3) , ce qui exclut les menuiseries métalliques.
    4) avoir une excellente étanchéité à l'air (ce qui exclut les menuiseries coulissantes)

    Justement, je viens de découvrir ce matin une excellente présentation sur l'étanchéité à l'air pour les maisons en maçonnerie, ce qui est rare.
    Construire étanche à l'air et fortement isolé - exemples de bonnes pratiques (neuf et rénovation) pour différents systèmes constructifs : Gerrit Horn, architecte allemand

    Pour comparer entre vos deux propositions, j'aurais tendance à vous conseiller la solution béton cellulaire de 36,5 bien que la théorie la donne un peu moins performante que la solution brique type A + doublage intérieur.

    En effet, la mise en oeuvre d'un complexe de doublage avec plaque de pâtre est très difficile à faire dans les règles de l'art et la correction des défauts se fera toujours en privilégiant le décor au détriment de l'isolation. Et ce mode constructif n'est pas forcément le plus facile pour arriver à une bonne étanchéité à l'air.

    De plus, l'isolation par l'intérieur (sans contre-cloison) diminue l'inertie dans la maison ... et dans les climats du sud de la France, tout apport d'inertie est bon à prendre pour le confort d'été.
     
  3. Sylvio

    Sylvio Membre connu

    Merci énormement pour votre réponse et le lien. J'avais vu effectivement les résultats de l'étude sur Avignon.

    Si je comprend bien pour la solution "Spéos" (brique de 25 + laine de roche) :
    - il manque la briquette (qui remplace les plaques de plâtres BA13 si je comprend bien) par contre la brique "porteuse" fait 25 au lieu de 20.
    - pour l'orientation, la vmc double flux et les bons doubles vitrages (et menuiseries), ça coule de source pour un projet BC/passif. Ps de baie vitrée coulissante par contre :(
    - l'étanchéité à l'air c'est ce qui me fait le plus peur, j'ai l'impression que c'est bien complexe et que tout repose sur les compétences du constructeurs et des ouvriers.
    - Est-ce qu'ils font bien gaffe aux ponts thermiques également ... J'ai l'impression que sur leur plan la dalle n'est pas bien isolé de l'extérieur... Voir plancher béton sur : http://www.villaspeos.fr/produits-technique/gros-oeuvre.html pas de rupteurs non ?

    Pour la solution monomur "béton cellulaire":
    - C'est vrai que ça a l'air plus simple et "frais" (j'en ai visité une à la fin de l'été).
    - Il faudrait la faire passer de Thpe à BBC, je sais pas si c'est envisageable techniquement pour le contructeur. Je vais étudier ça voir ce qu'il existe comme solution de ce coté.

    Donc en plus des équipements classiques (vmc double flux, double vitrage) qui composent la maison basse consommation et qu'il suffit "en gros" d'inscrire dans le devis (et le cahier des charges) il faut faire bien gaffe à l'étanchéité et ça ça me semble le point noir : est-ce n'est pas trop cher ou trop complexe à mettre en oeuvre ? est-ce qu'on peut bien contrôler sa mise en oeuvre ?
    Est-ce qu'une certification ne serait pas nécessaire ?

    Un petit comparatif en "Uw1.3__i4" :
    - Béton cell 36.5 sans rupteur : 21kWh/m².an / 9%
    - Béton cell 36.5 + rupteur : 20kWh/m².an / 9% => les rupteurs sont donc assez superflues dans cette situation
    - Brique type A 20cm + laine roche + rupteur + briquette : 20kWh/m².an / 11%
    - Béton cell 30 + laine de roche + briquette : 11kWh/m².an / 10% => très bon

    C'est vrai que la première solution semble simple et efficace.
     
  4. citémaison

    citémaison Administrateur

    Bonjour,

    Si j'ai bien compris, je ne réponds que sur la partie béton cellulaire ...

    Oui, faire mettre dans le devis une démarche d'étanchéité à l'air (qui est de toute manière contrôlée à la réception des travaux si vous demandez le label BBC).

    Pour les baies coulissantes, il suffit de les remplacer par des baies oscillo-coulissantes.
    Quelques prix de menuiseries sur cette discussion.

    Et pour la VMC double-flux, demandez un modèle à circulation à contre courant et faites procéder à un équilibrage des débits lors de la réception.

    Accrochez-vous, vous faites pousser les constructeurs vers le haut !
     

Partager cette page