Brique monomur terre cuite de 37 et isolation extérieure

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par guppy, 28 Janvier 2008.

  1. guppy

    guppy Nouveau membre

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je réfléchis actuellement à un projet de construction pour un pavillon de 90-100m² (sur sous-sol si assez de sous).
    Jeune et néophyte, j'essaie de me poser les bonnes questions pour faire construire une maison dite "basse énergie", ou du moins la moins énergivore possible en fonction de nos moyens (environ 120K€ pour la maison).

    Donc, sur avis d'un ami maçon, nous partirions sur de la Brique de 37, qui a semble-t-il pas mal de partisans sur ce forum.
    Pour l'isolation intérieure, j'ai cru comprendre qu'il fallait laisser respirer la maison. Les isolants classiques qu'on pose avec les parpaings seraient donc inutiles voires néfastes.
    Concernant l'isolation extérieure, c'est plus flou. J'aimerais qu'elle soit efficace pour supprimer les ponts thermiques, et suis donc prêt à investir un peu pour économiser en chauffage plus tard.

    D'où mes questions :
    - Est-il judicieux de mettre une isolation extérieure avec de la brique de 37 ? J'ai lu sur un post précédent que la brique de 20 + isolant était aussi efficace que de la 37 seule, mais une maison en brique de 37 isolée à l'extérieur doit être encore plus efficace en hiver non ?
    - Si c'est le cas, quels types d'isolants sont les plus appropriés et sont-ils compatibles avec un crépis ?

    Dernière question enfin :
    Pensez-vous qu'un poele à bois moderne (ou ce genre de chauffage) suffise pour chauffer une telle maison en Bourgogne, sachant que je compte m'inspirer le plus possible des principes du label Minergie ?

    Merci !
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Si vous partez sur une maison basse énergie de type Minergie, l'isolation apportée par une monomur 37 est insuffisante.

    A mon sens, il n'est pas judicieux d'utiliser une monomur 37 avec un complément d'isolation car cela conduit à un coût très élevé et une épaisseur des murs importante.

    Les projets de maison passive (l'équivalent Allemand du Minergie Suisse) recommandent pour le nord de la France (et par extension le Nord-Est dont la Bourgogne fait partie) des isolants d'épaisseur comprise entre 25 et 40 cm.

    Ici on parle d'isolant fibreux qui conduisent à une résistance thermique entre 6,25 et 10. Pour info, une monomur 37 a une résistance thermique de l'ordre de 3,7.

    Donc pour atteindre ce niveau d'isolation, le plus simple est d'utiliser une maison à ossature (ossature bois) ou également une maison bois massif contre-collé avec deux couches d'isolant denses de 10cm type laine de bois (cette dernière configuration étant nettement plus chère).
    Certains industriels (comme Geoxia avec la Bonne maison de Yann Arthus Bertrand) optent pour l'osature métallique mais les perfos énergétiques (tant à l'utilisation qu'à la construction) sont moins bonnes qu'avec l'ossature bois.

    Du coup, vous n'avez pas plus (mais certes pas moins non plus) de probème de crépi que sur une isolation par l'extérieur. A ce sujet, lisez notre article concacré aux performances de l'ossature bois.

    L'industriel Saint Gobain, parrain financier du site effinergie.org, présente lui une solution basée sur des matériaux qu'il produit : un monomur 30 + isolation par l'intérieur avec doublage plaque de plâtre + polystyrène. De l'aveu même d'autres briquetiers, c'est une solution qui n'est pas recommandable car vous perdez toute l'inertie apportée par la brique.



    Et bien sûr, un poêle à bois peut suffire pour chauffer ce type de maison et ce ne sera pas trop une contrainte car vous aurez très peu de bois à manipuler dans l'année.
    Conseil : mettez quand même des radiateurs type sèche serviettte dans les salles de bain :)
     
  3. guppy

    guppy Nouveau membre

    Merci beaucoup pour vos réponses Arno.

    Si je vous ai bien compris, il n'y pas vraiment de solution pour tendre à la maison passive avec de la monomur 37.

    Malgré tout, c'est sans doute vers ce matériau que je vais me tourner car je connais un maçon de confiance qui travaille bien avec ces fameuses briques. Et je ne veux pas prendre de risque en faisant appel à un contructeur MOB que je ne connaitrai pas (malheuresuement, je n'ai vu qu'une seule maison à ossature bois dans mon département-21 !).

    Quant aux constructeurs de type Geoxia, je me suis promis de ne surtout pas faire appel à eux, car les malfaçons sont trop nombreuses avec eux (ça n'engage que moi).

    Par contre, je suis content de lire que le poele à bois peut etre une bonne solution ! Beaucoup conseillent les granulés (pellets) en ce moment, c'est aussi le meilleur combustible selon vous ?

    Très bonne idée les portes serviettes électriques.

    Encore merci pour tous ces éclaircissements.
     
  4. PLAN MAISON

    PLAN MAISON SARL Inter Service Plans

    Se poser les bonnes questions......
    1 - pour réaliser votre pavillon de 100m2 (je suppose d'un seul niveau) respecter un carré de 10m x 10m qui vous donnera la plus faible surface de paroi verticale (déperdition minimum)
    2 - ne construisez pas sur sous-sol mais sur terre-plein isolé qui vous donnera la meilleure isolation/inertie au moindre coût et aucun pont thermique
    3 - la brique de 37 a un coefficient R d'à peine 3 et induit des difficultés de mise en oeuvre (fourreau électrique) et ponts thermiques au droit des baies. Une solution isolation intérieure avec des blocs de béton creux + laine de verre + briques plâtrières offre un R > 3,2 et aucun pont thermique, fourreaux électriques passés derrière la brique/devant l'isolant. Vous pouvez remplacer le bloc béton R=0,2 par la brique de 20 R=0,5/0,6.
    4 - en plafond, surtout pas de placo mais des briques suspendues + isolation au dessus R = 5 ou 6 (200 à 260mm de laine minérale).
    La brique intérieure vous assure le confort d'été (pas le placo)
    5 - menuiseries extérieures le plus possible au Sud Th=10 ou 11 posées en doublage (pas de pont thermique)
    Ces solutions vous offrent le meilleur compromis pour le bâti: performances/coût/confort. Restent ensuite vos équipements....
     
  5. laurent67

    laurent67 Nouveau membre

    bonjour

    excusez-moi mais personne ne parle des maisons ossature bois sur ce forum!

    sérieusement :
    une contruction ossature bois (220mm x45mm) isolée en ouate de cellulose entre les montants et avec une fibre de bois de 100mm a crépir a l'extérieur et du fermacell a l'intérieur vous donne un R= 6.8, soit de quoi arriver a du passif si on reste cohérent avec la suite du projet :

    puits canadien / triple vitrage / isolation rampants R= 8 mini / etc..

    de plus c'est top écolo puisque que de la filière bois avec des énergie grise faible (entre 6 kwh/m3 et 22 kwh/m3)

    les temps d'excution sont réduits de 3 mois a 4 mois

    je vous parle même pas de la surface habitables gagnée par rapport a une construction brique terre cuite et isolation raportée

    ensuite question couts, compter seulement 5% ( sur le gros oeuvre! ) de plus qu'une maison en brique monomur 37 cm isolée avec 5 cm de polystyrène ext (top écolo) !

    laurent 67
    www.dgcb.fr
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    Tout à fait d'accord avec ce dernier message.

    La maison à ossature est le moyen le plus facile et le moins onéreux pour arriver à la basse énergie.

    Et bien sûr, l'ossature bois est préférable à l'ossature métallique.

    Voir notre article :
    Performances de l’ossature bois : quatre solutions comparées
     
  7. greg62000

    greg62000 Membre connu

    Bonjour laurent67

    Cela me fait sourire quand on dis que seulement 5% en plus par rapport à de la construction brique car ce n'est pas du tous les sons de cloche que j'ai autour de moi (demande de prix sur different constructeur ou MO)

    Pour du beton cellulaire de 36+enduit pour 130m2 c'est 170000 euros
    et la même surface avec ossature bois c'est passé 220000 euros

    cele ne fait pas 5%
     

Partager cette page