Briques monomur de 42 cm ou 50

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par jp43, 5 Novembre 2008.

  1. Chrisgac

    Chrisgac Membre connu

    Le problème de la brique monomur c'est qu'il faut 50 cm pour arriver a un résultat normal !

    Donc prenez la surface extérieur puis calculez votre surface intérieur

    EX : maison de 10 m x 10 m ext = 81 m² intérieur soit 20 % perdu.

    De plus en terme d'isolation il faudrait qu'ils psuissent livrer une seule brique afin de ne pas avoir de joints.

    Pour cela il est impératif de travailler avec des ouvriers ultra pointilleux car le moindre défaut se traduit par une perte énergétique importante.

    On ne parle pas des gens qui les posent avec un mortier de 2 cm !!!

    Si si j'en ai vu !

    Par contre je conseille cette brique pour couper un pont thermique bas !
     
  2. farmer

    farmer Membre connu

    Toute construction réalisée avec des matériaux differents comme brique mortier brique béton dans les ceinture par exemple présente des fissures.En ce qui concerne la monomur avec un lambda de 0,11 on a une résistance de 4,5 pour 50cm avec risque de pont thermique. En ce qui concerne le béton cellulaire je crois savoir qu'il jette l'éponge: ils reviennent à un bloc de 20 avec du polystyréne collé pour assurer l'isolation. Je pense que briques et parpaings et.... seront obligés d'y venir. A moins de réver dans une maison bois qui s'envole dans les grands vents rien n'est façile !!Ah ! si les maçons évoluaient et les architectes et le cstb et......Difficile d'avancer
     
  3. Chrisgac

    Chrisgac Membre connu

    Farmer,

    Merci pour ces conclusions qui confirme les mesures.
    Pour exemple, je me répète, mais tant que le lambda des matériaux sera donné à un taux d'humidité de 0% on avancera pas. Et l'eau n'est pas vraiment un bon isolant.
    Il faut 4 m d'eau pour la même islation que 160 mm d'air.

    Le Rôle du CSTB est de vérifier les solutions technique, mais c'est un peu comme un brevet. On pense souvent que breveté signifie qui fonctionne parfaitement ! en fait vous n'avez pas le droit de le copier ! Les thermo reflecteurs on bien été classés dans les isolants et retirés depuis !!!
    Le rôle du CSTB est aussi de valider des essais techniques afin que les applicateurs ne fassent pas des bourdes.

    Pour ma part je pense que le produit qui fait tout n'existe plus. Dans la mesure ou l'on demande une performance énergétique chaque matériaux a son rôle à jouer.
    La brique, parpaing, béton sont la pour la structure .... pas pour l'isolation !
    Chacun son métier, chacun sa fonction ...
    Le parpaing, bien que très crtiqué, offre une bonne alternative a la contruction. Les crépis acrochent très bien, la structure est solide et garanti une bonne durée de vie, etc...
    Un exemple économique et de bonne qualité visité cette semaine.
    Placo sur rail, 50 mm laine de bois pour le phonique, 100 mm de mousse pu projetée sur mur, sol et plafond en parpaing et crépis 2 couches extérieur (dégrossis hydro + finition graté)
    A l'intérieur, pour augmenter l'inertie, les cloisons sont en briques pleines, bois massif et placo croisé. Le résultat est parfait, infiltrométrie en dessous de la norme et aucun point thermique négatif constaté en caméra thermique avec un delta de 18°C. Une maison PP à 1300 €/m² (hors maitrise d'oeuvre et terrain !)
    Et concernant un developpement durable ne vaut il pas mieux utiliser des matériaux à forte durée de vie ?
    Prenons l'exemple de nos grand parent qui ont habités les maison de leur parents respectif et que nous habitons actuellement ! Et bien je doute que ce soit des maison bois .... Sauf en région montagne comme dans les Alpes ou les toitures et charpentes en mélèze sont toujours debout mais les murs sont en granit !
     
  4. sarl.dominguez

    sarl.dominguez Nouveau membre

    les briques de 50cm sont disponibles en france,je viens de finir l'une des trops rares maison français en 50, ces brques sont dispo chez winenberger
     
  5. farmer

    farmer Membre connu

    et encore et encore! une brique de 50 cm d'épaisseur qui a un lambda de 0,11 (à sec) donne une résistance thermique de 4,5 soit U=0,22 largement insuffisant pour être dans le coup avec les prochaines normes du Grenelle.Je pense qu'il faut arrêter d'être 150% et + écolos ,manifester pour avoir des voitures marchant au diester et quand les gens au Brésil meurent de faim manifester pour arrêter ce procédé. C'est la même chose pour le bois nous allons surexploiter les forêts des pays de l'est sans compter les nôtres et bient^t on va se plaindre de la déforestation comme en amazonie!!!!encore quelques tempêtes et il faudra 50 ans pour avoir un pin ou sapin et 120 ans pour un chêne. Moi je plante comme mon grand père partout où je peux des arbres et c'est épouvantable de voire couper un arbre qui est à 30% ou 50% de sa maturité pour du bois de construction. Si on fait le compte de l'énergie pour le couper avec ces monstres de machines qui coupent ébranchent pèlent ,coupent à longueur,l'énergie pour le sécher car maintenant on n'attend plus on sêche à la vapeur, l'énergie pour le transport et le fin du fin si on a des ouragans comme aux amériques on se réfugie à la cave pour regarder les maisons passer dans le ciel...
    C'est pourquoi pour le moment je suis pour les isolants de synthèse qui sont insensibles à l'humidité puisque hydrofuges et si effectivement pour une maison de 150m² il faut la m^me quantité sensiblement que 10 pleins de ma petite voiture après construction je vais pratiquement plus consommer.Quant au cstb à mon avis il est peu esclave des marchands de briques et parpaings
     
  6. Chrisgac

    Chrisgac Membre connu

    FARMER, merci .....

    Quelle joie de voir enfin un raisonnement concrêt et intelligent !
    La brique qui isole ... (en étuve dans une salle spéciale)
    Le bois qui isole aussi (pour les novices il faut plus d'un mètre de bois sec pour isoler comme 100 mm de mousse de polymères).

    L'énergie grise .... ceux qui ont crée ce calcule doivent en manquer de matière grise. Comment annoncer des chiffres d'énergie grise si l'on ne tient pas compte du coût total ?
    Si je vous donne le prix d'une maison sans vous compter le terrain, ça ne vous emble pas bizzare ?
    Qui n'a pas passé son Week end silencieux à couper 5 stères de bois à la tronçoneuse termique ? pour se rendre compte qu'a grosse échelle il est necessaire d'avoir des engins montrueux pour sortir du bois les arbres coupés.
    Mais j'ajouterai aussi le chuffage au bois .... 50% de crédit d'impôt ! si c'est avec du bois perdu (déchiqueté etc...) dans une chaudière qui fume moins qu'elle ne conssome je suis d'accord. Pas dans l'autre cas .

    Comme toi Farmer je plante des arbres comem l'a fait mon grand père. Et ceux qu'il a planté (douglas et pectinés en auvergne) seront exploités par mon fils ....

    Nous sommes comprimés par les multinationales dont les profits restent le facteur primordial...

    C'est à nous citoyens de prendre les armes car nous sommes le dernier maillon de la chaine. Seul nous ne sommes rien contre eux mais ensemble nous pouvons changer les choses.....

    Soyons intelligent

    FARMER
    Pour info je te ferai passer un résultat incroyable sur une mesure de réduction énergétique de différents matériaux.
    Le test est un cube chauffé à l'intérieur du produit testé. On mesure la quantité d'énergie necessaire pour mintenir un delta constant et une température constante. Test réalisé en extérieur (protégé de la pluie) et oui si non les laines minérales et chanvres déclarent forfait.
     
  7. Chrisgac

    Chrisgac Membre connu

    Chere SARL Dominguez ,

    Vous semblez convaincu par la brique monomur. Avant la pose du placo, faites faire un test de perméabilité à l'air et on en reparle.

    Faites aussi faire un test thermique de l'ensemble avec une caméra thermique et un delta T°C sup à 10 °C.

    Cordialement.
     
  8. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour Chrisgac,

    J'ai tronqué une partie de votre dernier message.

    On peut faire un certain nombre de reproches à la brique Monomur comme notamment son énergie grise, sa difficulté de mise en oeuvre et l'épaisseur nécessaire pour avoir une isolation satisfaisante.

    Par contre, cette solution, associée à un enduit intérieur (typiquement en plâtre), est tout à fait compatible avec une bonne étanchéité à l'air.
     

Partager cette page