Chauffage au sol et isolation toit

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par pascale, 20 Juin 2008.

  1. pascale

    pascale Nouveau membre

    Bonjour,

    Après acquisition d'une maison l'été 2007avec un chauffage au sol au rez-de-chaussé et au 1er étage (chaudière à Gaz Wiessman), nous avons été très surpris par l'inconfort de chaleur au 1er étage. Cet Hiver en montant l'escalier nous sentions nettement une température plus fraîche...Les chambres au nord étaient encore plus froides (entre 15°c et 17°c) et une salle d'eau également trop froide.
    Au grenier, il y a de la laine de verre (20cm) sur le plancher mais rien sous les tuiles.
    A votre avis, la maison ayant 7 ans, est ce un problème d'isolation pas assez performant par rapport à ce type de chauffage ou bien est ce un problème dans l'installation des tuyaux au sol ?
    J'aimerais bien avoir le retour d'expériences sur ce sujet pour solutionner ce problème cet été.
    Merci!
     
  2. PLAN MAISON

    PLAN MAISON SARL Inter Service Plans

    Avec un plancher rayonnat au 1er étage, vous devriez, au contraire, rencontrer des problèmes d'inconfort en surchauffe liés à l'inertie lourde du système et à la difficulté de réguler. Il est donc possible qu'un réglage trop bas empêche une élévation correcte de la température de l'étage (sauf à constater un défaut d'installation).
    La sensation d'inconfort décrite pour l'escalier et la salle d'eau est logique car ces 2 espaces sont difficiles à traiter:
    - la salle d'eau doit obligatoirement recevoir un complément de chauffage par radiateur ou autre émetteur (classiquement sèche serviette)
    - la déperdition par le haut dans l'escalier doit qques fois être également compensée par un radiateur en haut ou en bas.
    L'isolation ne semble pas en cause.
     
  3. pascale

    pascale Nouveau membre

    Merci pour votre réponse !
    Les robinets de réglages étaient ouverts au maximum en haut et en bas.
    Comme le rez de chaussé était à bonne température nous n'avons pas penser à régler la chaudière plus fort.. Je crains que ce soit l'installation qui ne soit pas bien conçue ... Est ce que n'importe quel chauffagiste peut nous certifier un problème de fonctionnement pour faire valoir nos droits auprès du vendeur pour un tel vice caché...?!
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Quoi qu'il en soit, 20cm d'isolant est très très très insuffisant sur des combles rampants, d'autant s'il s'agit d'un isolant léger (laine minérale -sauf haut de gamme- ou polystyrène) et il y a peut-être des ponts thermiques dûs à une mauvaise pose.

    Pour étayer votre dossier , je vous recommande de dépenser une cinquantaine d'euros dans un thermomètre à visée infra rouge (p.ex. http://www.conrad.fr/thermometres_infrarouges_c_19336_19367_19369)

    Un jour où il fait dehors nettement plus chaud ou plus froid qu'à l'intérieur, utilisez l'appareil pour viser la température de surface des murs et du plafond de vos combles. Regardez s'il n'y a pas de variations de températures qui sembleraient suspectes et trahirait un manque d'isolant à certains endroits.
     
  5. PLAN MAISON

    PLAN MAISON SARL Inter Service Plans

    Vous devez avoir un contrat d'entretien pour la chaudière avec une entreprise spécialisée. Le technicien devrait être en mesure de répondre à vos questions (plutôt qu'un installateur qui pourrait exploiter la situation à son profit).
    Quelles sont ces questions:
    - comment est conçue l'installation (combien de boucles, au rez, à l'étage)
    - vous devez identifier les températures sortie chaudière et retour. Vous ne pouvez pas augmenter la température sortie chaudière qui est régulée pour ne pas dépasser la température sol autorisée (basse température).
    - est ce qu'une régulation par sonde extérieure limite trop le système, voire un thermostat intérieur
    - la vanne trois voies (normalement motorisée) peut envoyer trop de fluide retour dans le fluide sortant
    - la pompe d'accélération fonctionne-t'elle correctement ?
    - etc...
     

Partager cette page