chauffage avec PAC Air-Eau

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par emmanuel, 9 Octobre 2007.

  1. emmanuel

    emmanuel Membre actif

    Bonjour,

    Je fais construire ma maison en 2008, et l'on me conseille une PAC Air-Eau.
    Je souhaiterais savoir combien consomme électriquement une PAC pour 110m² à chauffer + combien de temps il faut pour que lachalleur se fasse ressortir sou les pieds.
    Merci .

    Emmanuel
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    La solution PAC Air-Eau est une solution tout à fait acceptable, à condition que nous n'habitiez pas le grand quart Nord Est de la France ou à une altitude supérieure à 400m.

    Le terme "eau" désigne le plancher chauffant qui est à l'heure actuelle l'émetteur de chauffage le plus confortable et performant à basse température (bon rendement avec les PAC ou chauffage solaire combiné).

    Le terme "air" désigne le systme d'aérothermie de la pompe à chaleur.

    Ce qu'il faut savoir, c'est que pour répondre à la norme, ces systèmes doivent avoir un COP mininum de 3 à une température extérieure de 7°C.
    Un COP de 3 veut dire pour 1 kWh électrique consommé, votre PAC produit 3 kWh de chaleur.
    Par contre, dès que la température extérieure baisse, le rendement devient de moins en moins bon alors même que votre maison a besoin de plus en plus de chaleur : c'est le cercle vicieux, la PAC finit par "pédaler dans la semoule".

    Il faut donc avoir à l'esprit qu'une PAC d'aérothermie est bien à condition d'avoir quand même un chauffage d'appoint type poêle ou cheminée par jours froids (en particulier dès qu'il gèle).
    C'est pourquoi, ce système est très conseillé en bord de mer et à déconseiller dans les régions froides. Pour info, il est inexistant en Allemagne.

    Pour avoir une idée de la consommation, je vous préconise la calculette que j'ai développée pour le compte du site ideesmaison.com et disponible à l'adresse ci-dessous :

    http://www.ideesmaison.com/Le-chauffage-aide-a-la-decision.html

    Pour ce qui est du temps de chauffe, il ne faut pas croire qu'un temps de chauffe rapide est synonyme de confort, bien au contraire. C'est à la régulation de maintenir une température relativement constante dans votre maison (avec juste une petite baisse la nuit).

    Au contraire, un plancher chauffant lourd (donc lent à la détente :) va naturellement stabiliser la température de la maison, capter la chaleur solaire les jours d'hiver si vous avez beaucoup de surface vitrée au sud (40% obligatoire avec la réglementation thermique) et empêcher votre maison de monter rapidement en température durant les canicules.

    Prenons un exemple : vous voulez que la température intérieure soit "confort" de 7h à 22h et votre plancher met 2 heures à réagir.
    Il vous suffit simplement de programmer votre régulation avec 2 heures d'avance soit une plage confort programmée de 5h à 20h.
     
  3. db42

    db42 Membre

    alors si le temps de chauffe rapide n'est pas un confort, est il vraiment necessaire de faire une dalle anidryde, comme le preconise les installateurs de PAC, mon constructeur, lui me fournirai une dalle allegée ( dosée a 300kq/m2) si je mettai un planchet chauffant en me precisant qu'il y faudrai plus de temps pour atteindre la T° souhaitee (nous habitons dans le centre de la france et quand on met le chauffage, ce ne 'est pas l'eteindre 2 h00 apres....
    Je considere peut etre a tort que la solution de mon constructeur parait bien par rapport a notre region, on tourne sur l'inertie du plancher chauffant sans donner d'a coup sur le systeme de chauffage, par contre que vaut reellement une PAC des qu'il gele et que l'on passe au minimum une semaine a des T°negatives, le COP descend il de maniere fulgurante?
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Pour avoir une idée du COP réel, il faut faire le ratio avec la baisse du COP théorique qui est calculé comme suit.

    Le COP théorique est le rapport (temp extérieure) / (temp intérieure-temp extérieure), les températures étant exprimées en Kelvin

    Pour avoir une température en Kelvin, il faut ajouter 273 à la température usuelle en °C

    Prenons le COP théorique pour deux températures extérieures : 7° et -5° avec une température intérieure de 20°

    COP théorique(7°) = 280 / (293 - 280) = 21.5

    COP théorique(-5°) = 268 / (293 - 268) = 10.72

    Si votre PAC a un COP de 3 à une température extérieure de 7° (c'est la norme) , alors son COP ne sera plus que de 1.5 à une température extérieure de -5° (3 *10.72 / 21.5).
    Dans la réalité, l'échangeur extérieur givre facilement à ces températures et il faut le réchauffer ce qui réduit encore l'efficacité de la PAC et son COP réel doit être certainement inférieur à 1,5.

    Aussi, il est indispensable d'avoir un chauffage d'appoint avec une PAC "air", et de l'utiliser dès que les températures sont négatives.

    D'un point de vue écologique, ce chauffage d'appoint ne doit pas être du chauffage électrique qui est très générateur de gaz à effet de serre les jours froids où le nucléaire ne peut répondre à la demande. Prendre un poêle à bois par exemple.

    Donc, si vous avez beaucoup de jours de gel chez vous, l'aérothermie n'est pas une bonne solution. Par contre, si vous habitez à Nice ou Biarritz c'est une bonne solution (cela dit, dans ces villes, il est facile d'avoir des maisons avec uniquement un chauffage d'appoint).

    Ce qu'il faut savoir, c'est que les PAC "air" étaient à l'origine exclues du crédit d'impôt de 50% sur les équipements d'énergies renouvelables et le gouvernement a cédé face aux lobbies des fabricants et installateurs.


    Voir la fiche ADEME suivante :
    http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/pac/rub4.htm

    Pour ce qui est de votre chappe, votre constructeur a raison : "tourner sur l'inertie du plancher chauffant sans donner d'a coup sur le systeme de chauffage"
     
  5. db42

    db42 Membre

    ok merci pour cette reponse, le choix esr delicat en chauffage, car c'est un poste imporant et je ne veux pas me planter, d'autant que le gaz ne passe pas chez nous , d'ou PAC aerothermie car le terrain ne permet pas la geothermie ( surface trop petite ) et le forage quand a lui est hors de prix
     
  6. db42

    db42 Membre

    ok arno, suite a ton post, je pense que je vais passer par une chaudiere fioul basse T° ou a condens (mon constructeur m'a fait un devis, 2 x moins chere qu'une PAC aerothermique) et l'economie realisée je pense l'investir dans un chauffe eau solaire, qui prendra la releve de la chaudiere pour la prod d'ECS pour la perode estival car je me rends compte que l'aerothermie n'est pas si ecolo que ça, de plus je compte installer un poele a bois lorsque que les besoins de chauffage ne necessite pas la mis en route de la chaudiere ( debut automne et printemps), je pense que la mixité des systeme de chauffage peut entrainer une solution ecolo, je n'utilise ma chaudiere que quand il fait vraiment froid ou pour la prod d'ECS quand le solaire ne peut pas produire ( choix du fioul car pas de gaz naturel à ce jour chez nous)
     
  7. arno

    arno Arnaud Sellé

    C'est une solution intéressante.

    Vous avez aussi deux autres options :

    1) mettre en provisoire une chaudière électrique (certes pas efficace écologiquement, mais pas chère) en entrée de votre plancher chauffant.
    Vous attendez deux ans pour pouvoir bénéficier de la TVA à 5,5% , la revendre sur ebay et acheter avec crédit d'impôt et TVA réduite un système performant.

    2) mieux encore, opter pour une maison à ossature bois (voir métallique) avec environ 25cm d'isolant sur les murs. A ce niveau d'isolation, si votre maison a bien 40% de ses surfaces vitrées au sud, le chauffage d'appoint (bois) devient suffisant et vous faites l'économie de la chaudière et du plancher chauffant.

    Ce n'est pas utopique du tout. Même les grands constructeurs s'y mettent à l'instar des Maison Phénix (groupe Geoxia, ex MI SA, qui possède également bien d'autres marques de distribution comme Catherine Mamet, etc).

    Leur nouveau concept de "bonne maison", promu par le photographe Yann Arthus Bertrand, est exactement basé sur ce principe, cf www.la-bonne-maison.com
     
  8. db42

    db42 Membre

    j'avais trouve la solution de la chaudiere electrique, mais quand j'ai vu le devis du chauffagiste (plancher chauffant + chaudiere electrique+ installation a 9900 euros), j'ai trouvé ca tres chere pour une solution economique et provisoire alors que mon constructeur me fournit une chaudiere fioul a condens avec ECS+plancher chaufant+cuve+installaton a 7500 euros( chaudiere geminox), pour le moment je suis encore en attente d'un devis en geothermie
    Quand a la maison, pour des raisons de cout, le foncier etant deja tres chere, nous avons opte pour de la brique alveolaire+10cm de laine de verre+ ba13, fenetre dble vitrage avec argon, 28 cm de laine de roche au plafond et 6 cm d'isolant au sol. Il est clair que j'aurai aime une maison bois, mais les couts ne sont pas les memes( nous avons un petit budget et relativement serre), la maison est orientee sud ouest pour la facade principale ( reglement de lotissement pour l'allignement des faitages ), nos avons creer au nord une zone tampon grace au garage, cela evite que les pieces a vivre soit directement au nord, on essaye malgre un budget serre et des contraintes de lotissement de faire au mieux pour consommer moins, a quand des lotissement qui tiendront compte des contraintes ecologiques......
     

Partager cette page