conseils garantie décennale carrelage

Discussion dans 'Travaux / Gros oeuvre' créé par lolo78, 22 Mai 2011.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. lolo78

    lolo78 Nouveau membre

    Bonjour,​

    En 2007 nous avons fait refaire le carrelage de notre salon, à savoir la pose d'un isolant mince au sol avec une chape d'environ 4 cm recouvert d'un carrelage. Ensuite nous avons fait poser une cheminée (environ 700kg).​

    Mais voilà, depuis janvier nous avons constaté plusieurs fissures traversant une dizaine de carreaux, ainsi qu'un tassement de la chape (constaté au niveau de certaines plaintes).​

    Le carreleur qui a effectué les travaux est venu la semaine dernière. D'après ses dires ce serait le ciment qui serait de mauvaise qualité (remettant la faute sur le fabriquant de ciment). Affirmant même qu'il rencontrait le même problème sur un autre chantier effectué également en 2007, ou un expert aurait affirmé que cela n'était qu'un problème d'esthétisme, sans aucune dangerosité, et donc non pris en compte par la garantie décennale.​

    Totalement abattu je cherche des conseils et/ou témoignages. Je pense que la seule solution est de tout déposer et de tout recommencer. Ce qui va entraîner un coût important. Je compte donc essayer de faire jouer la garantie décennale. Comment dois je m'y prendre ? Dois je faire faire un devis par un autre professionnel ou bien c'est notre carreleur qui doit refaire le travail? Quels arguments dois je mettre en avant?​

    Par avance merci pour votre aide!​
     
  2. lolo78

    lolo78 Nouveau membre

    Bonsoir,

    petite précision: l'isolant mince utilisé est le trisosol de chez ACTIS

    par avance merci pour votre aide!
     
  3. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour, voici un extrait de
    http://www.batirenover.com/articles...nale-l-apres-travaux-faire-construire_593.htm

    Vous devez vous adresser directement à l'entreprise en cause ou à son assureur. Par lettre recommandée avec accusé de réception ou exploit d'huissier, vous précisez et décrivez la défaillance. L'assureur peut procéder à une expertise. Aux résultats de l'expertise, le constructeur se doit alors de réparer ou de remplacer l'élément défectueux. En cas de litige, c'est le Tribunal de grande instance qui est compétent.
     
  4. kalamitybeth

    kalamitybeth Elisabeth

    Bonsoir Lolo78,
    Je voudrais savoir si la cheminée a été posée par vous ou bien par un artisan/vendeur. Est-ce le poids de la cheminée qui a fait ces dégâts au carrelage?Le tassement de la chape pourrait être due à la pose de cette cheminée de 700 Kg?
     
  5. Deux points importants:

    - la notion de dommage esthétique: attention: pour les assurances couvrant entreprises et maîtres d'oeuvres, la notion de sinistre n'est pas la même que celle du client en général: Une fissure sur un enduit de façade ou un carrelage qui ne rends pas celui ci impropre à l'usage est ainsi considéré comme esthétique et donc non pris en charge...Tout le monde pense que les fissures sont prises en charges: ce n'est pas le cas, sauf si elle est le résultat d'un vrai désordre structurel et que par exemple l'étanchéité n'est plus assurée. Dans votre cas si je ne m'abuse, il ne s'agit que de petites mais nombreuses ou longue fissure: intolérable sur le plan esthétique, mais sur le plan " fonctionnel" qui ne sont pas importantes.

    - Sur la cause de vos fissures: il est clair qu'une chape de 4cm c'est je crois inférieur au minimum demandé par le DTU chapes qui précise 5cm au moins, avec armature adaptée ou béton fibré spécifique etc....Il me semble qu'il était inévitable que cela arrive...Je n'ai pas bien compris l'utilité d'un isolant mince sous une chape du reste ( c'est un énorme pipeau marketing...): on mets sous une chape un isolant de désolidarisation type assour ( pour l'acoustique) ou autre, permettant à celle ci de dilater. cet isolant se retourne sur les verticales dans la hauteur de la chape qui n'est jamais en contact avec les murs. Il est clair que la cheminée n'a pas arrangé les choses.. Il aurait fallu couper la chape par sciage au droit de l'emplacement de la cheminée pour désolidariser son socle du reste de la chape.

    Concretement: vous n'aurez pas gain de cause sur l'aspect garantie, sauf si vous arrivez a montrer que le professionnel n'a pas respecté le DTU > épluchez le et regardez si la mise en oeuvre de la chape corresponds aux préconisations demandées. Si vous pouvez prouver que le professionel n'a pas bien fait: dans ce cas son assurance pourra intervenir, mais comme il n'y a pas de " sinistre" mais juste des pb d'aspect ca n'est pas évident.

    Solution technique: déposer, et refaire en respectant la norme..
    Good luck
    AM
     
  6. lolo78

    lolo78 Nouveau membre

    Bonsoir,

    merci pour les messages, depuis nous avons envoyé un premier courrier à l'assurance du carreleur mais pas de réponse par écrit. Par téléphone elle avance que c'est à nous de justifier le désordre....Nous allons en refaire un deuxième.

    En parallèle, je me suis renseigné auprès de sociétés d'experts en bâtiment, environ 1300 euros la prestation, autant dire que c'est pas donné! Cependant, c'est peut être la meilleur façon d'être fixé sur le pourquoi des fissures!

    lolo78
     
  7. kalamitybeth

    kalamitybeth Elisabeth

    Bonjour Lolo78
    Tenez nous au courant de l'avancement de votre dossier!!!Bon courage et tenez bon!!!
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page