Dalle chaux ou béton armée suite à décaissement sous fondations ?

Discussion dans 'Travaux / Gros oeuvre' créé par vovo, 3 Novembre 2010.

  1. vovo

    vovo Nouveau membre

    Bonjour,

    Je suis en train de rénover une maison du 18 è dans la Nièvre et je cherche un conseil avant de prendre une décision importante.
    La maison est relativement humide. En fait, on ma conseillé de casser les sols du rdc et de décaisser pour mettre un hérisson de pierre, intégrant un drain intérieur central de 100 par pièce + un drain de ventilation de 65 souple avec multitrous par pièce sortant vers l'extérieur (de part et d'autre de la maison).
    Or, on a décaissé sous le niveau des fondations (maison ancienne et donc murs posés sur terre glaise, sans fondations) . Décaissement environ 40 cm sous niveau bas des murs en pierre soit sous le niveau des fondations.
    On a retiré un hérisson de laitier et de la terre glaise compactée.
    Terre = argileuse, type glaise.
    Erreur ! je pense que ce qu'avaient fait les anciens dans la maison était parfait et qu'il suffisait juste de retirer la chape ciment et de couler une chape chaux sur le hérisson de laitier. Mais bon, ce qui est fait est fait !
    Mais je ne l'ai appris que plus tard.

    On m'a conseillé , pour rattraper le coup, d'écarter le hérisson de pierre du bas des murs sur environ 30 cm afin d'y couler la dalle. La dalle fera au moins 12 cm d'épaisseur au dessus du hérisson, et dans la partie tout le long des murs, elle sera donc plus épaisse et soutiendra la bas des murs. (formation d'un petit muret intérieur près des murs).

    La question stratégique est la suivante :

    Dois-je couler une dalle de chaux ou une dalle de béton armé ?

    Certains me disent....coules vite une dalle de béton armée avant que ta maison ne s'écroule. La dalle de chaux ne sera pas assez résistante pour réparer le pb. De plus la chaux, ça s'effrite....?

    D'autres.....la dalle de chaux c'est super résistant, les maçons d'aujourd'hui n'y connaissent rien. De plus on n'arme pas une dalle de chaux car la chaux mange la ferraille. La chaux c'est respirant, ça restituera un peu la configuration d'avant. A la rigueur, tu peux l'armer de bambou.....

    Si vous avez une idée sur la question, je suis preneur.
    Si vous connaissez un archi spécialisé problématiques bâtiments anciens, je suis preneur aussi.

    Merci d'avance, bonne journée.
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    non, surtout pas de ciment sinon tout ce travail pour éloigner l'eau aura été vain !! Ce serait râlant, non ?

    Les détracteurs de la chaux ne la connaissent pas. Non, elle ne s'effrite pas si elle est à l'abri des poinçonnements et abrasions diverses, ce qui va être le cas puisqu'ensuite vous ferez une chape puis un revêtement.

    pour assurer le coup : lors de la pose du hérisson, posez les plus grosses caillasses juste sous les murs sur toute la largeur pour constituer comme un muret.
    Dalle de 12 cm avec billes d'argile ou pouzzolane : vous aurez ainsi et la gestion de l'eau résiduelle et une isolation thermique. Evidemment pas d'armature ferraillée, ni de joints de dilatation.
    Le bambou pourquoi pas ? Un treillis de bambous juste sous les murs, en périférie ?

    Malheureusment, je ne connais pas d'archis spécialisés dans le bâti ancien. Comme les maçons, il sont peu formés à ce type d'habitat...
     
  3. vovo

    vovo Nouveau membre

    Ok, merci beaucoup pour cette prompte réponse.

    J'ai donc bien compris qu'il fallait rester sur l'idée de la chaux....(à priori la NHL5 d'ailleurs car la plus résistante....est-elle d'ailleurs relativement respirante ?).
    Concernant les grosses caillasses que vous préconisez de mettre le long des murs (murs en glaise donc d'une hauteur de 40 cm environ), certes cela peut avoir un rôle de soutient, mais mon idée était justement de ne pas mettre de cailloux le long des murs afin d'éviter que cela constitue un drain naturel et que l'eau de l'extérieur créé une érosion naturelle de la glaise de l'extérieur vers l'intérieur et que le bas des murs (en glaise) ne s'effrite avec le temps ce qui risque d'affaisser petit à petit la maison.
    Mon idée était justement , sur une largeur de 20 cm environ, de retirer les cailloux qui touchent le mur (le hérisson est déjà posé et touche donc les murs) et de couler la dalle le long des murs, jusque vers le sol qui est à 40 cm sous le niveau futur. Ca créerait donc ainsi un muret formé par la dalle de chaux (d'une hauteur de 40 cm par 20 cm de large le long des murs), le reste des pièces étant constitué d'une dalle de chaux-billes d'argile de 12 cm posée sur le hérisson.
    Qu'en pensez-vous ?

    Merci d'avance.
     
  4. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Non, une dalle de 40 cm sans gros agrégats c'est pas possible là oui, elle bva fissurer mais même un béton de ciment armé ne pourrait pas faire ça. Il faut
    monter un muret avec des gros cailloux

    de toute façon avec le drainage externe, le hérisson vantillé, la chaux et la bille d'argile, si vous avez encore de l'eau, je rends mon tablier !!!
     
  5. kyloky31

    kyloky31 Nouveau membre

    Bonjour,
    Dans une maison, de + de 200 ans en briques de terre cuite et crue type Toulousaine, sans fondation donc très humide, j'ai réalisé il y a 25 ans un décaissage interne de 40 cm sur 130m2, posé des drains agricoles le long des dessous des murs et sortants à l'extérieur au nord er au sud, puis posé un hérisson de gros galets nivelé par une couche de petits galets, puis une feuille de polyane remontant le long des murs (pour éviter l'effet de mèche), un béton ciment et chaux (séchage 4 mois d'été) et enfin une chappe maigre avec le carrelage. Extérieurement, un drain à pente (de 60 à 130cm de h * 40cm de l) avec tuyau agricole et rempli de galets moyens entoure la maison et collecte les infiltrations du coteau == Plus du tout d'humidité nulle part depuis.
     
  6. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    intéressant kyloky31 ! De quoi vous murs sont-ils recouverts ?
     
  7. kyloky31

    kyloky31 Nouveau membre

    Bonjour Calypso,
    A l'origine, les murs ont été bâtis avec des briques foraines cuites pour l'extérieur et crues pour les séparations intérieures. Je les ai mis à nu, réparés avec des briques identiques, et rejointés à la chaux puis certains (à l'intérieur) ont été doublés de briques cloisonnettes de 5cm crépies ou plâtrées, d'autres (donnant à l'extérieur) ont été doublés de polystyrène et cloisonnettes. Un espace entre les doublages et murs a été laissé pour cause principale de manque de verticalité et permettant une ventilation des murs. Pour certains murs intérieurs afin de conserver le cachet, certains murs d'origine ont été passés au vernis stabilisant les poussières. Toutes les cloisons reponsent sur la dalle de béton (dans le précédent message) et la feuille de polyane se trouve remontant sur 10 cm entre les murs d'origine donnant à l'extérieur et leur doublage polystyrène plus cloisonnettes. Les réparations ont été réalisées de 75 à 77 avec les pratiques de cette époque. Depuis et de ces réparations, rien à bougé et pas d'humidité.
    Bonne bricole.
     
  8. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    merci pour ces précisions kyloky31.

    Dans des situations comme celle de votre maison, une dalle en ciment avec film polyane, même bâtartdé de chaux, ne convient pas et l'humidité remonte dans les murs à défaut de pouvoir aller ailleurs.

    Je vois trop souvent, lorsqu'on enlève les doublages, les murs imbibés d'eau. Même et j'irais jusqu'à dire surtout, lorsqu'une lame d'air a été laissée, favorisant ainsi la condensation. Quant au vernis anti poussière, il bloque la respiration et laisse l'humidité à l'intérieur du mur.

    Ceci dit, il m'arrive aussi d'en voir indemme d'humidité lorsque les maisons sont bâties sur cave par exemple ou lorsque les travaux les ont totalement isolées de l'eau. En l'occurrence, il semblerait que vous soyez dans ce cas encore que nous ne sachions rien de ce qu'il se passe derrière vos cloisonnettes.

    En tous cas, votre drainage doit être drôlement efficace ! Longue vie à votre toulousaine !!
     
  9. kyloky31

    kyloky31 Nouveau membre

    Bonjour,
    C'est bien connu, l'air est un excellent isolant. et ici il circule (contre les murs de terre) derrière les cloisonnettes, sour le dallage béton et le long de tous les murs internes grâce aux drains agricoles (posés en nombre) débouchants des tests avec une simple flamme d'alumette le démontrent. Les drains extérieurs de galets sont à l'air libre et sont ventilés par des drains agricoles sortants, ils sont à 1 mètre des murs, de 77 à ce jour aucun de souci d'humidité.
    Bonne année 2011
     
  10. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    l'air qui circule n'est pas un isolant par contre, dans votre cas, il permet sûrement que la condensation ne se fasse pas.

    Bonne année également !!
     

Partager cette page