Dalle de beton/ciment à rénover

Discussion dans 'Travaux / Gros oeuvre' créé par Jud, 29 Mai 2009.

  1. Jud

    Jud Membre

    Bonjour,

    Dans le projet de rénovation/réhabilitation d'une ancienne maison, je me heurte à un problème assez courant.
    Les années 70 sont passées par là et une grande partie du RdC a été recouvert d'une dalle de ciment.
    Cette dalle est parfois très épaisse, puisque lors de ces travaux ils ont mis à niveau certaines parties (étable transformée en partie habitable 2 marches plus haute que le reste (=40cm).
    Je ne sais pas si nous pourrons faire sauter toute la dalle, le travail a été fait très "proprement" à l'époque : "c'est du costaud!" (dixit les artisans qui ont vu la bête).
    Cependant le carrelage est en mauvais état (date des années 70). On a une hauteur sous plafond assez basse, voir limite dans certaines parties.
    Nous voudrions donc faire sauter le carrelage et le remplacer par de la terre cuite (la terre cuite sera aussi utilisée dans les parties brutes en roche/terre battue).
    Si on ne peut creuser toute la dalle jusqu'à la couche d'origine, est il débile de creuser la dalle en périphérie des murs jusqu'à la couche roche/terre battue, puis y couler une dalle avec de l'argile expansée.
    La nouvelle dalle (ancienne + nouvelle en périphérie) sera recouverte d'un isolant (liège?) puis une chappe chaux ou terre pour le carrelage.
    Le but de la manoeuvre est d'éviter que l'eau ne remonte dans les murs par capilarité, tout du moins d'atténuer le phénomène.
    Quelle doit être la largeur de la nouvelle dalle périphérique pour avoir un minimum d'efficacité ?
    Est ce cohérent ou totalement fantaisiste?
    Il y a t'il est chose à ajouter?

    Merci
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    cohérent, oui, faisable ????

    La possibilité d'une dalle périférique après creusement a souvent été évoquée comme une possibilité pour s'éviter d'avoir à éliminer latotalité d'une dalle ciment.

    On y trouve plusieurs inconvénients :
    - la jonction entre dalle chaux et dalle restante ciment demande à faire un gobetis bâtard entre les deux pour favoriser l'adhérence entre les 2 matériaux. Petit inconvénient négligeable....
    - ennuyeux : Si l'humidité ne peut pas ressortir par les murs, elle va migrer... va savoir où ??? Ca peut être pire !
    - très ennuyeux : la dalle périférique en chaux va bouger, normal, selon les arrivées d'humidité. Pas celle en ciment qui la jouxte ! On risque les fissures à la jonction....
     

Partager cette page