densité laine de verre?

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par olive 09, 2 Août 2010.

  1. olive 09

    olive 09 Membre connu

    Bonjour,

    Je suis entrain d'étudier mon isolation et je souhaiterai mettre 10 cm de laine de verre mais impossible de trouver la densité des laines chez Knauf et isover ! alors que Ursa ils annoncent entre 30 et 40 kg/m3. Connaissez vous la densité chez les autres marques?
    Composition de mon mur: PV4G + 10cm de laine de verre + Carrobric de 5 + platre ou chaux. R= 4.5 et 13h de déphasage, bonne inertie.
    Cela me semble la solution idéale pour mes moyens (techniques et financiers).
    Peut on laisser les plaques entières de laine de verre (2,70m) et venir coller les plaques du plafond contre, pour éviter le pont thermique si la laine se tasse?

    Cordialement

    Olivier
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Je n'ai pas les chiffres non plus (ils sont probablement dans la base de données du logiciel Cocon), mais dans votre cas de figure, la densité de la laine a peu d'impact effectif en terme de performance mais effectivement cela en a sur le phénomène de tassement.

    Cela dit, si les panneaux sont bien collés au mur, le tassement peut être évité.
    L'essentiel est qu'ils aient une certaine rigidité.

    En général, le doublage des murs se fait après la pose du plafond (en tout cas pour les plafonds légers en plaque de plâtre suspen,due) donc, vous mettez l'isolant jusqu'au plafond.
     
  3. olive 09

    olive 09 Membre connu

    Merci encore pour votre réponse.
    Je colle bien mes panneaux et je n'aurai pas de problèmes de tassement?
    Quel type de colle puis-je utiliser? ou alors fixation mécanique avec des chevilles?

    J'ai une autre question car j'etais indécis entre une isolation par l'intérieur et l'exterieur donc j'ai "testé" 2 configurations sur la calculette :
    1. PV4G + 10cm de laine de verre + Carrobric de 5 + platre
    2. Enduit + 14 cm de PSE + bloc béton + platre
    Et là surprise seul la capacité thermique est supérieure pour l'isolation par l'exterieur. Je m'aperçois que l'isolation par l'interieur est pas si mal alors que on prone souvent le contraire.... Il y a de quoi être perdu....

    Cordialement

    Olivier , légèrement embrouillé....
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Les inconvénients de l'isolation par l'intérieur sont :

    1) le moindre confort d'été si l'on utilise un doublage classique avec un complexe isolant + plaque de plâtre, mais que l'on peut retrouver avec une construction traditionnelle avec briques de doublage en lieu et place de la plaque de plâtre

    2) le pont thermique du plancher intermédiaire (dans le cas d'une maison à étage) qui occasionne des déperditions plus importantes et mais que l'on peut corriger :
    * par des rupteurs de ponts thermiques dans le cas d'une construction en blocs béton ou en briques posées au mortier
    * par une planelle isolée dans le cas d'une construction en brique à joints minces ou en béton cellulaire

    Avec ces quelques précautions, l'isolation par l'intérieur demeure compétitive en terme de performances (tout à fait compatibles avec du BBC), en confort et surtout en rapport qualité/prix.

    Lisez notre dossier sur les systèmes constructifs.
     
  5. olive 09

    olive 09 Membre connu

    Encore merci Arno,

    Je pense faire une isolation par l'interieur et j'ai une dernière question:
    entre la PV4G et le carrobric de 5 cm , il vaut mieux 10 cm de GR32 ou équivalent ou 10 cm de laine de bois (avec frein vapeur). Sachant que j'habite à coté d'Agen... le prix ne rentre pas en compte dans mon cas (juste pour cette question !!!). Bref, vais je voir une amélioration de ma construction?
    J'aurais un meilleur déphasage mais est ce que cela va se ressentir?

    La contre-cloison en brique me permettra t'elle d'avoir un bon confort estival? (précision toit 4 pentes, isolation en ouate de cellulose, refend en bloc à bancher et chape de 9cm en béton).

    Je n'ai pas d'étage mais un vide sanitaire (conseiller par l'étude de sol) donc il me faut mettre un rupteur de pont thermique en nez de dalle?

    Cordialement

    Olivier
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    A mon avis, ce sera parfaitement négligeable.

    Oui
    Le plus efficace pour rompre le pont thermique du plancher bas est de mettre une chape flottante sur isolant (c'est "de base" si vous prenez un plancher chauffant)
     
  7. olive 09

    olive 09 Membre connu

    Merci encore pour vos réponses.
    Pour le plancher bas, je souhaitai mettre des entrevous isolants (Up=0.23) et rupteur de pont thermique et couler ma dalle de compression. Ensuite passer mon electricté et plomberie puis couler ma chape sans mettre d'isolant supplémentaire; Bon ou mauvaise idée sachant que je n'ai pas de plancher chauffant juste un poele à bois et quelques radiateurs électriques.

    Merci pour votre aide.
    cordialement

    Olivier
     
  8. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Le rupteur de pont thermique en plancher bas n'est pas très utile avec des entrevous isolants, sutout si vous enployez des briques à joints minces sur les murs.

    Plancher avec rupteur : psi voisin de 0,25
    Plancher bas à entrevous avec briques à joints minces : psi = 0,28

    Chape flottante sur isolant : psi voisin de 0,11
     
  9. olive 09

    olive 09 Membre connu

    Merci pour la réponse,

    Je ne souhaitai pas mettre d'isolant sous la chape car je pensais que la chape de béton (10 cm) me permettrai d'avoir assez d'inertie pour gérer les apports solaires (2 grandes baies plein sud) et le poêle à bois mais au vue des données psi, j'ai comme un doute! . Je dois donc choisir entre l'inertie et une isolation accrue du plancher bas.
    Est qu'il y a une solution pour bien isolée le plancher bas et garder l'inertie de la chape?

    Cordialement

    Olivier
     
  10. arno

    arno Arnaud Sellé

    Cette question est en effet interessante et souleve ce necessaire compromis entre inertie et isolation.

    Avec une chape flottante sur isolant, votre inertie quotidienne restera bonne, mais effectivement vous perdez en inertie sequentielle.
    Cela dit, si vous avez d'autres sources d'inertie dans la maison (contre-cloisons, refends, planchers internediaires), votre confort d'ete restera bon meme avec avec une chape flottante sur isolant.
     
  11. olive 09

    olive 09 Membre connu

    Merci pour la réponse,
    N'ayant pas de plancher intermédiaire (maison de plein pied), je vais m'orienter vers un peu plus d'inertie. Habitant à côté d'Agen les étés sont souvent très chaud et les hivers doux. Je vais donc mettre des entrevous PSE (Up=0.23) avec isorupteurs mais avec des planelles normales, cela me permettra d'avoir une isolation du plancher bas dans les normes, enfin j'espère.
    Est ce que je fais le bon choix, mon isolation de plancher bas ne sera pas catastrophique quand même?

    Merci encore pour votre aide.

    Olivier
     

Partager cette page