enduit, badigeon chaux ou autre antifongique ?

Discussion dans 'Petits travaux' créé par jeannot27, 13 Février 2008.

  1. jeannot27

    jeannot27 Nouveau membre

    Bonjour,

    J'ai parcouru internet et plusieurs forums et je suis assez perdu !
    Je suis en train de rénover une vieille maison dont les murs intérieurs vont de la brique brute au placoplatre en passant par du platre et du béton.
    Par endroit, surtout au niveau des ponts thermiques, il y a parfois un peu de moisissure qui veut s'installer...
    Je me disais que je pourrais faire de la chaux sur ces murs pour empécher ces developpements mais je vois que mes supports ne sont pas adapté à la chaux.
    Dans une autre discussion, je vois que l'on peut mélanger de l'enduit de rebouchage avec une peinture acrylique. Est ce que l'on peut faire la même chose avec de la chaux pour que ça tienne sur mes murs et que les propriétés antifongiques persistent ?
    Ou alors que me conseillez vous pour faire mes enduits ?

    Merci de votre aide
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    mélanger plâtre ( enduit de rebouchâge) et chaux pour créer un enduit, c'est possible. Mais la chaux, ainsi mélangée, perd de ses qualités... et gère d'autant plus difficilement ce pour quoi on fait appel à elle.

    S'il y a moisissure, c'est qu'il y a humidité stagnante. Il faut en trouver l'origine. Elle peut être due aux associations inadaptées de matériaux qui provoquent de la condensation. Aucun produit ne sera efficace à long terme et un seul type d'enduit ne conviendra pas pour tout.

    Pour adapter vos enduits aux matériaux en présence, il vous faut analyser les différents cas. Ne vous généz pas pour les exposer dans ce forum ! :)
    Exemple:
    si le placo est posé sur un mur en pierres, il est normal qu'il y ait des soucis d'humidité : le mur respire, pas le placo. Aux jointures, laissant un peu de place à l'air, la moisissure s'installe. Aucun enduit n'en viendra à bout. Le défaut est dû à l'alliance inadéquate des deux matériaux.
     
  3. jeannot27

    jeannot27 Nouveau membre

    Bonjour,
    Merci de cette réponse.
    Pour décrire un peu plus précisement mon cas, les murs extérieurs sont en parpaings pleins platrés et isolés par un ba10+8 cm de polystyrene.
    Les murs de refend sont en parpaings et briques plus ou moins platrés et cimentés (subissant les modifications de la maison depuis 70 ans !).Le problème de moisissure est très localisé, il a lieu dans les angles entre les murs de refend et les murs extérieurs et surtout sur le mur de refend. Quand il fait très froid dehors, le mur de refend fait pont thermique et dans l'angle il est très froid, pas plus de quelques degrés, il condense. Sinon, l'humidité relative chez nous est entre 40 et 55%, je ne pense pas que ce soit trop ?
    A part isoler par l'extérieur (peut être un jour...), je ne vois pas comment couper ces ponts thermiques. C'est pour ça que je cherche un enduit qui pourrait empécher l'apparition des moisissures dans ces angles.
    Merci
     
  4. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    en l'occurence, ce qui est certain, c'est que la chaux ne résoudra pas vos soucis : pour qu'elle adhère sur le parpaing et le ciment, il faudrait la bâtarder de ciment et dans ce cas, tout comme avec le plâtre, elle perd ses qualités de gestionnaire de l'eau.

    On pourrait peut être envisager un enduit terre/chaux avec paille qui se comporte beaucoup mieux sur le parpaing que la chaux seule. Mais s'il y a effet de condensation, je crains qu'il ne reste humide en permanence.

    Il faudrait voir ce qui est préconisé dans ce cas pour ce type de matériau...
     
  5. arno

    arno Arnaud Sellé

    Avant de chercher une solution, il vous faut absolument commencer par trouver l'origine des moisissures.

    Sont-elles au niveau du sol (peut-être plutôt des remontées d'eau par capilarité) ou en hauteur (dans ce cas effectivement présence d'un pont thermique) ?

    Est-ce que les fenêtres de la maison sont récentes ? (en général, si l'on change des fenêtres, elles sont beaucoup plus imperméable à l'air que les anciennes et il faut alors procéder à une ventilation du logement qui est plus assurée par les courants d'air parasites).
     
  6. jeannot27

    jeannot27 Nouveau membre

    Bonjour,
    En effet, les fenêtres sont neuves (double vitrage BE) mais j'ai aussi installé une VMC hygro et le taux d'humidité ne dépasse jamais 55% et plus généralement 45%.
    Les moisissures (taches gris-noires) se développent par petites taches mais sur toute la hauteur. Je pense que c'est vraiment à cause du pont thermique, j'ai mesuré ce matin le mur à 7°C (-6°C dehors) et ça condensait...
    Sinon, l'humidité n'est pas permanente du tout, dès que ça se rechauffe dans la journée, ça ne condense plus. Ca condense uniquement par grand froid et généralement, vers midi ça s'assèche (sauf grand froid toute la journée mais ça doit arriver 10 jours/an).
    Pendant le week end, j'ai eu une idée (peut etre mauvaise...) si je collais une plaque de 5mm de liège sur 1 mètre de large, peut être que je couperais un peu le pont thermique pour éviter la condensation et que je pourrais masquer ces 5 mm dans l'épaisseur d'un enduis épais ?
     
  7. arno

    arno Arnaud Sellé

    Votre analyse confirme effectivement le pont thermique.

    Le liège est une très bonne idée, mais l'épaisseur de 5mm semble quand même très insuffisante. Il vaudrait mieux partir sur au moins 20mm.

    Pour ce qui est de la noyer dans l'enduit, je laisse les spécialistes répondre ...
     
  8. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonsoir,

    oui, il est possible de noyer du liège dans de la chaux ou de la terre. En l'occurence, la chaux, présente en majorité (parce qu'on peut aussi agir avec la terre), permettrait de contribuer à la régulation de l'humidité.

    De toute façon sur ce type de matériau, il faut envisager un enduit traditionnel en trois couches, comme expliqué sur la fiche 'enduit traditionnel à la chaux ' présente sur le site.
     

Partager cette page