enduit et isolation de la facade

Discussion dans 'Travaux / Gros oeuvre' créé par stargat, 22 Mars 2011.

  1. stargat

    stargat Nouveau membre

    Bonjour J’ai l’intention de refaire ma façade.Plusieurs entreprises me proposent de faire un enduit sur une isolation extérieure. (Polystyrène colle / cheville, puis fibre de verre avec deux couches de colle, puis enduit de finition). Il faut savoir que tous les murs extérieurs ont une isolation de 8cm de polystyrène par l’intérieur. Est ce intéressant en termes d’économies d’énergie de faire ce type d’isolation par l’extérieur.Merci pour vos réponses
     
  2. mraous

    mraous Membre actif

    Bonjour Stargat,

    Profiter d'un ravalement pour isoler par l'extérieur est tout à fait conseillé!

    Peut-être pourriez-vous creuser un peu pour chercher un matériaux isolant plus satisfaisant que le polystyrène du point de vue du bilan écologique? Il existe des matériaux plus écologiques (moins d'energie pour leur production, leur transport, leur retraitement en fin de vie), plus sains pour vous et aussi sinon plus efficaces pour l'isolation: panneaux de liège ou de fibre de bois haute densité par exemple si vous voulez rester dans l'option panneaux à enduire, ou des briques de chanvre. Ces matériaux sont quand même plus sympatiques que le polystyrène, non? Essayer d'imaginer votre maison dans 30 ans quand les panneaux de polystyrènes commenceront à se déliter et que vous ne saurrez que faire des déchets. Pensez par exemple au cout auquel est aujourd'hui facturé le désamiantage! Les matériaux dont je vous parle sont.... compostables!

    L'isolation par l'extérieur est la plus efficace qui soit car elle permet de gérer les problèmes de transfert d'humidité dans la paroi de façon plus efficace qu'en interieur (le point de condensation se fait proche de l'extérieur car le mur est conservé "au chaud", l'humidité peut etre evacuée par capilarité vers l'extérieur). Elle est donc plus durable. Par ailleurs, elle vous permet de transformer le matériau du bati en masse interieure, et donc de gagner en inertie et en confort thermique (certains iraient même jusqu'à vous conseiller de déposer votre isolation interieure pour profiter de linertie thermique du mur...) . Enfin, la mise en oeuvre est souvent de meilleure qualité qu'en intérieur, car plus facile. Les ponts thermiques sont plus faciles à traiter et le résultat final est plus efficace.

    Pour faire vos choix, pensez à ne pas tuer le "réservoir d'économie d'énergie": si vous faites aujourd'hui des travaux couteux pour ne rajouter que quelques cm d'isolant, plus personne (vous ou un autre propriétaire) n'hestimera rentable de reprendre ces travaux avant 30 ans pour gagner "un peu plus" de résistance thermique. Malgré vos travaux, votre maison sera très vite "à la traine" par rapport aux objectifs en cours. Pour tendre à un niveau de basse consommation, en polystyrène expansé (conductivité thermique 0.035H/mK), une épaisseur de 15 à 20 cm est conseillée (dépasser les 20cm n'est pas conseillé avec ce matériaux, car le cout en énergie de production de l'isolant n'est plus compensable, sur la duree de vie du matériaux, par les enconomies d'energie de chauffage qu'il permet). En panneaux de fibre de bois haute densité, (conductivité: 0.040 W/mK), 18 à 30 cm.

    Le complexe colle/cheville est à privilégier sur des propositions avec ossature, surtout métal, qui créent des ponts thermiques.
    Posez des questions sur les détails de la mise en oeuvre autour des fenetres, sur les bas et hauts des murs: mal gérés, ils font perdre beaucoup d'interet à ces travaux en créant des ponts thermiques.

    Voila!
    En espérant vous avoir aidé,
    Bon courage

    Mraous
     

Partager cette page