hérisson de galets

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par poussin, 30 Novembre 2007.

  1. poussin

    poussin Membre connu

    bonjour
    concernant le hérisson sous dalle isolée, j'ai l'impression que les avis divergent:
    1- les habitués de la construction écolo disent qu'il faut aérer le hérisson avec tuyau criblé (PER) et placer dessus la dalle isolante + chape
    2- et récemment un constructeur m'a dit que c'est lorsqu'on fait un vide sanitaire, et non un hérisson, qu'il faut aérer.
    de + ils mettent, en cas de hérisson, un film géotextile sur le dessus des galets pour fermer le hérisson.
    or le hérisson a pour but d'éviter les remontées capillaires sans bloquer l'humidité, alors que le film, si j'ai bien compris, stoppe l'humidité mais avec risque d'être percé et de + n'est pas perspirant (vous avez vos bottes contre la pluie mais vous transpirez dedans ...)
    est-ce que mon analyse est bonne? et en cas de hérisson faut-il le tuyau d'aération?
    certain mettent du sable pour fermer le hérisson, que penser de cette "nécessité"? (les petits grains de sable risquent de tomber vers le fond, entre les galets, donc perte d'efficacité?)
    merci pour vos réponses
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    D'un point de vue légal, il faut ventiler un vide sanitaire (à cause du radon) et pas un hérisson.

    D'un autre côté, la stratégie respirante est fondamentale pour les murs et toitures. Pour ce qui est du le sous-sol, c'est du second ordre (à mon sens :)
     
  3. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    concernant la ventilation des hérissons, c'est une pratique particulièrement préconisée lorsque le sol est très humide. Sa présence contribue à l'évacuation de l'humidité.

    Pour ce qui est du film géotextile, il me semble bien qu'il est respirant , c'est le polyane qui ne l'est pas et qui est le plus employé.

    De toute façon, dans un cas comme dans l'autre, si on veut traiter la respiration du sol, il faut alors en passer par une dalle en béton de chaux.

    C'est essentiel en ce qui concerne la restauration des maisons anciennes souvent posées sur terre battue sans fondations. Si on bloque la respiration du sol, l'humidité remonte dans les murs. Dans la construction neuve, je conçois qu'on s'en inquiète moins.

    Pour ma part, dans l'ancien, pour réaliser un sol respirant, sur un hérisson ventilé ou pas, je ne mets jamais de film géotextile, par contre je le termine par une couche de sable. Non pas pour le fermer mais pour qu'il pénêtre les interstices entre cailloux et qu'il contribue donc à la stabilité du sol. De plus ça permet que le mortier de la dalle ne s'enfonce pas dans le hérisson.

    Ce procédé présente l'inconvénient de compromettre la ventilation du hérisson et de capter l'humidité, c'est vrai. Mais je fais une entière confiance à la chaux et comme ensuite une dalle en béton de chaux, une chape chaux et un carreau respirant sont posés par dessus, le tout associé gère l'humidité, ce n'est plus, pour moi, un souci.

    Certes, la chaux n'est pas un remède miracle contre l'humidité. D'ailleurs, en cas de forte présence d'eau, il faut envisager un système de drainage externe et/ou interne et lui associer une dalle avec billes d'argile ou pouzzolane qui sont d'excellents capteurs d'eau... et éviter les fibres.
     
  4. poussin

    poussin Membre connu

    merci à vous deux, fidèles à me répondre!
    donc Calypso, si je comprends bien, sur un sol calcaire rocheux, à priori il n'y aurait pas besoin d'un hérisson, ou pas épais en tous cas, vu que le sol n'est pas humide? ni même de faire un drainage périphérique?
    le terrain est en pente sud + ouest, donc si drain = on le met que sur les parties nord et est?
    quant au sable sur le dessus du hérisson, comme de toutes façons après on met la dalle, celle ci (chaux) va durcir et sera horizontale donc j'ai du mal à comprendre en quoi çà stabilise de mettre du sable avant?
     
  5. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    je n'irai pas jusqu'a dire qu'on peut faire sans si facilement parce que je connais des terrains calcaires qui ont de l'eau et que faire un hérisson ou pas dépend de bien des critères.

    En effet, la situation du terrain, la pente, la présence ou pas d'eau à proximité... tout s'observe. Le drain, s'il est nécessaire, se pose de façon à détourner l'eau, d'où qu'elle vienne.
    Mais on n'est pas toujours épargné par les surprises. Je me souviens d'une maison posée sur du rocher calcaire, du gruyère dit-on dans le coin. Pas une once d'eau.
    Les jours de grande pluie, il se formait une flaque dans la cuisine : un syphon semble-t-il... qui se résorbait aussi vite qu'il était apparu. En tous cas un phénomène étonnant et très contrariant !

    A propos du sable : c'est vrai que j'ai toujours le souci que les composants du hérisson ne soient pas assez tassés et ne bougent sous l'effet des mouvements de terrain, des infiltrations d'eau...
    Avec le sable, j'ai la sensation de contribuer à le stabiliser puisqu'il sert de bloquant : il pénêtre toujours sur quelques centimètres dans le hérisson et en mouillant avant de poser la dalle, il s'infiltre d'autant plus et contribue donc à ce que les cailloux et galets la formant soit stabilisés.

    Ce n'est peut-être qu'une sensation mais en matière de travaux, j'ai appris à faire avec mes angoisses !! :))
     

Partager cette page