Inertie thermique...

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Fr@+cnk, 3 Novembre 2008.

  1. Fr@+cnk

    Fr@+cnk Membre connu

    Bonjour,

    Suite à différents échanges obtenus sur ce forum et différent articles, il semble qu'il y ai plusieurs possibilités pour qu'un habitat bénéficie d'une inertie thermique convenable :

    - Isoler le sol sur 2 m autour des parois en contact avec l'extérieur
    - Mettre en place une double cloison
    - Faire un mur à inertie ou un mur de refend en matériaux lourd.

    De là j'ai quelques questions concernant les "limites" par rapport au confort lié à l'inertie thermique :

    Est-ce que trop de surface "lourde" dans un logement peut-être préjudiciable pour le confort ?Exemple : Je double tous mes murs avec une double cloison + je n'isole que 2 m autour de mes murs pour bénéficier de l'inertie de sol + je fais des murs de cloisonnement lourd. N'est-ce pas trop ?


    Ou, pour une pièce donnée (chambre, pièce principale, etc) au lieu de doubler tous mes 4 murs + une contre cloison, n'est il pas préférable de ne mettre qu'un complexage isolant (laine de roche ou PU ou polystyrène) + BA 13 sur les murs dont les faces extérieurs sont exposées au sud et une isolation + une double cloison sur les mur extérieurs dont les faces sont exposées au nord ?

    Autrement dit, y a t-il une surface mini / maxi de mur à prévoir pour l'inertie par rapport à un voulme de pièce donnée ?
    Faut-il prévoir une surface destiné à l'inertie dans toute les pièces à vivre ?

    Y a t'il des règles à suivre par rapport à cette "problématique" de gestion de l'inertie thermique ?

    Je ne sais pas si je suis assez clair...

    Merci

    Fr@+nck
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour Franck,

    Excellente question :) car effectivement autant l'inertie est favorable dans le cas d'un logement à occupation permanente comme une résidence principale, autant cela est plus discutable pour un résidence secondaire.

    J'ai des amis qui ont une maison secondaire en pierre à la montagne, quand ils y arrivent le vendredi soir il doit y faire l'hiver maxi 10° et la température commence à devenir agréable ... seulement le dimanche en fin d'après-midi !

    Par contre, pas de limite à l'inertie dans les pièces à vivre d'une maison principale, sauf peut-être pour les salles de bain car si l'on monte d'un coup la température et l'humidité, les murs se réchauffant plus lentement, de la buée peut se former.
    Mais bien sûr, il faut bien penser à aérer efficacement la maison les nuits d'été et ne pas laisser la chaleur s'installer.

    Juste une remarque, le fait d'isoler le sol sur 2 m autour des parois en contact avec l'extérieur ne participe pas à l'inertie mais diminue le pont thermique du plancher bas.
     
  3. Fr@+cnk

    Fr@+cnk Membre connu

    Bonjour Arno,

    Merci pour ces précisions et compléments d'info.

    Fr@+nck
     

Partager cette page