Isolation conduit de cheminée tubé

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par mraous, 28 Août 2012.

  1. mraous

    mraous Membre actif

    Bonjour,

    J'avais posé ce essage à la suite d'un autre post mais comme il n'apparait pas dans les messages récents, je le recolle, désolée pour le doublon.
    Je trouve bien peu d'information sur le sujet de l'isolation et de l'étanchéité à l'air d'un conduit de cheminée!
    Nous sommes en rénovation, sommes très attentifs sur l'étanchéité à l'air, avons choisi un poêle étanche avec arrivée d'air indépendante. L'évacuation se fait par un ancien conduit que nous devons tuber. Je tombe maintenant sur le DTU qui me demande une trappe de 20cm2 dans la plaque basse du conduit à tuber, et de 5cm2 dans la plaque haute! Ces plaques doivent rester ouvertes; on peut imaginer fermer celle du bas hors utilisation du poêle, mais pas celle du haut. Donc voila mon conduit transformé en aspirateur à air chaud placé dans la zone la plus chaude de ma pièce pendant la chauffe, et hors fonctionnement du poêle, le conduit transformé en moulin à vent qu'il me faudrait isoler sur toute sa surface (c'est une ancienne cheminée en briquette, l'envelopper d'isolant n'est pas ce que j'avais imaginé...

    Le principe du DTU est d'éviter que l'espace entre le tube de fumées (autour de 230°) et l'ancien conduit ne chauffe et ne monte en pression lors du fonctionnement du poêle.
    Que pensez-vous de l'idée suivante:
    - Lors de l'entrée du tube dans le conduit, on réalise la meilleure isolation+étanchéité à l'air possible. Question: existe-t-il des produits d'étanchéité à l'air qui puisse assure la liaison avec le tuyau d'évacuation? (dilatation - haute température)
    - le volume de l'ancien conduit est conservé tel quel, non isolé, vide
    - sur le dernier mètre du conduit (souche de la cheminée, ie partie qui dépasse sur le toit), on met en place un "bouchon" d'isolant: laine de roche/isolant minéral en vrac, avec la meilleure étanchéité à l'air possible.
    - Au travers de ce "bouchon", on réalise une bouche d'aération qui ne s'ouvre que lorsque température et pression augmentent dans le conduit. Il existe des bouches asservies à une sonde de température (électronique, susceptible de panne), j'aimerais savoir s'il en existe qui ne s'ouvrent que sous l'effet mécanique de la montée en pression de l'espace chauffé (ie, l'ancien conduit)?
    Est-ce que ce système (hors norme) vous parait dangereux?
    Il me semble plutôt pas mal en terme d'efficacité énergétique, la mise en œuvre normalisée est aberrante dans une maison BBC!!!

    Merci d'avance pour vos réactions!

    MRaous
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

  3. mraous

    mraous Membre actif

    Bonjour,

    Coqisol est prévu pour des conduits isolés, pas pour le tubage (tube double peau) d'un conduit pré- existant. Du coup, cette coquille n'existe pas dans les diamètres des conduits double peau et n'est pas agréé pour les températures de surface que peuvent atteindre ces conduits double peau.

    Bon, en réalité aucun matériaux, même incombustible, n'est admis à moins de 2cm d'un tuyau double peau. Je ne sas pas quel est le danger réel à mettre la laine de roche au contact d'un conduit inox double peau (non isolé donc) où les fumées transitent à 300°C maximum? Sachant que la laine de roche est censée ne subir aucune transformation jusqu'à 1000°C...
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Sinon, l'alternative est d'utiliser un poêle à granulés avec un conduit à ventouse. Le diamètre est bcp plus petit et l'air entrant passe par le tube extérieur.
     
  5. mraous

    mraous Membre actif

    Hum, je ne suis pas très enthousiaste sur les granulés : nécessite des installations industrielles et un paquet de transport pour gagner 3 ou 4% de rendement dans des conditions de test.... Je trouve ça assez fumeux. Et j'habite en bordure de foret alors...
    Mais en quoi consiste le principe?
     
  6. joel.tant

    joel.tant Nouveau membre

    Bonjour,

    J'ai besoin d'une réponse fiable et sure svp.

    J'ai un vieu conduit de cheminée de 200/200 et je veux y installer un poêle à bois avec une sortie 150.

    Problème, je ne sais pas si la garde au feu ou chaud ( je ne connais pas le terme ) est respecté. Pour etre sur de bien m'expliquer, je ne sais pas à quelle distance mon plancher est-il de mon conduit...( maison à étage )

    Les billes "BIAFEU" suffiront-elles à m'isoler le conduit thermiquement ?

    Je suis vraiment embêté avec cela...

    Quelqu'un peut-il réellement m'aider?
     
  7. arno

    arno Arnaud Sellé

Partager cette page