Isolation d'une maison des années 75.

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Krank87, 15 Janvier 2013.

  1. Krank87

    Krank87 Nouveau membre

    Bonjour,

    Je suis sur le point d'acheter une maison construite en 1976 par des artisans.
    Description:
    - Sous sol semi-enterré, béton banché sur les face nord/est/ouest et pierre face sud. 2m60 sous plafonds.
    - Rdc: mur en brique de 20cm, + 8 cm de laine de verre/roche, 6 cm de briquette, platre.
    - 1er: idem rdc.
    - Toiture: Charpente traditionnel pente 120%, tuile mécanique, 8 cm de laine de verre/roche dans les linteaux.

    La maison consomme 3000L de fioul/an sur une chaudière fioul/bois ayant le même age que la maison. Elle fait 175m². Ce qui donne un DPE de 172 soit un niveau D.

    Travaux prévus:
    - isolation toiture par l'extérieur, 14-16 cm en XPS.
    - Changement des fenêtres, double vitrages sur faces sud et ouest, triple nord et Est.
    - Pac sur géothermie.
    - Installation poêle à bois/granulé dans le salon.
    - VMC Double-flux avec régulation hygrométrie

    J'ai un gros doute sur les murs, tant qu'à faire, je ferais bien une isolation par l'extérieur, mais avant de lancer cette partie, j'aimerai pouvoir calculer au mieux son intérêt. Hors je ne trouve pas de donnée concrète sur la performance des murs de la maison, excepté le déphasage ( 11h35) qui est très bien.

    Avez vous une estimation de la performance de ces murs?

    Merci à tous ceux qui prendront le temps de m'éclairer.
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Deux questions viennent en ligne de compte :
    1) êtes-vous dans une région avec des étés chauds (et/ou maison orientée ouest) ?
    2) le plancher de l'étage est-il sous forme d'une dalle en maçonnerie ou non (i.e. plancher en bois) ?

    Si vous répondez oui à l'une de ces deux questions, alors l'isolation par l'extérieur a un intérêt.

    Une dalle de plancher maçonnée sur un mur extérieur avec une isolation par l'intérieur présente un pont thermique de 0,7 W/m.K
    Si l'on rapporte cela à une hauteur de plafond standard, cela correspond à une déperdition de 0,28 W/m²K (soit typiquement 12cm d'isolant)
    Autrement dit, en isolation par l'intérieur, avec un isolant de 12cm, les déperditions du pont thermique du plancher seraient équivalentes à la déperdition de la surface de tous les murs du RDC.

    Et je dirais même plus : à mon sens, opter à la fois pour une PAC et un poêle est un peu trop luxueux.
    Des marques de poêle (Jolly Mec, etc) fournissent de l'eau chaude qui peut être utilisée pour un plancher chauffant.
    Comme la température n'est pas basse au sens des planchers chauffants, il faut mettre les tubes dans un fourreau. Cela marche très bien.

    Et la PAC économisée vous permet de financer l'isolation par l'extérieur !
     
  3. Krank87

    Krank87 Nouveau membre

    - Haute Vienne pour la région, chez nous la canicule, c'est 2 jours . La maison est plein sud.
    - Le plancher est en brique, les mêmes que les murs extérieurs. Recouvert d'un plancher bois en chêne massif ( sauf cuisine => carrelage).
    *
    La PAC sera le système de chauffage central, le poêle à bois sera un p'tit poêle de demi saison/déco dans le salon 5-8Kw max.
     
  4. Krank87

    Krank87 Nouveau membre

    Je dirai même plus, merci de me répondre, après avoir épluché le forum, j'ai pu me rendre compte de vos compétences dans ce domaines.
     
  5. arno

    arno Arnaud Sellé

    Donc effectivement, vous auriez intérêt à isoler par l'extérieur, et à placer les fenêtre au plus près de cet isolant extérieur. Le tout est de trouver des intervenants qui le font à un prix non prohibitif.

    A vous de voir pour la PAC ou non. Je persiste à penser que poêle + PAC géothermique = luxueux, surtout vu le prix des poêles pratiqués en France. Info sur le prix en Allemagne des poêles étanches :
    http://www.ofen.edingershops.de/Kaminofen/Kaminofen-raumluftunabhaengig:::11_356.html

    Sauf si votre budget est large, il est probable qu'une isolation par l'extérieur vous empêche d'opter pour tout. Auquel cas,
    Soit vous installez une PAC géothermique et réservez le poêle pour plus tard (à moins trouver un pro qui achète un poêle que vous auriez acheté en Allemagne)
    Soit vous installez une PAC air/eau + poêle à granulés que vous utilisez dès que la t° ext est < 5°

    Pour le triple vitrage, il n'aura d'intérêt que si vous avez de larges surfaces vitrées au nord/est/ouest, car pour les petites menuiseries, cela ne change pas grand chose (l'essentiel de la déperdition passant par le cadre).
     
  6. Krank87

    Krank87 Nouveau membre

    Vu dans ce sens, c'est vrai que la PAC est cher.

    Pour le poêle, j'ai la chance d'en avoir un en stock, donc le coût devient minime, vu que la cheminée est déjà tubée. Il est vraiment destiné à augmenter le "confort" de vie dans la maison, plus que rendement énergétique. C'est un très vieux Godin, vert bordeaux.

    Merci pour le lien des poêles allemands, la différence de coût est énorme!

    J'ai bien noté pour le triple vitrage, effectivement 2 des 3 ouvertures sont de petites tailles ( salle de bain + WC).

    J'ai rendez vous d'ici peu avec le couvreur et le foreur, je vous tiendrais informés des avancées.
     

Partager cette page