Isolation en cellulose en combles perdus sans sous-toiture

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par heide, 30 Septembre 2008.

  1. heide

    heide Nouveau membre

    Bonjour,

    nous souhaitons isoler le plafond d'une pièce en combles perdus (entre les gîtages - mais je crois que c'est un mot belge - les poutres horizontaux, quoi). Il n'y a actuellement pas de plafond dans la pièce. Notre idée est (du bas en haut): plafond en plaques de plâtre +fibres (Rigidur), contre-lattage sur les poutres, freine-vapeur, isolation en vrac, OSB.
    La protection de l'isolant par au-dessus nous semble indispensable parce que le toit ne dispose pas de sous-toiture (on voit directement les tuiles - nous n'allons pas toucher au toit parce qu'il s'agit d'une copropriété) et que le grenier est accessible aux pigeons qui nous y laissent leurs bébés et autres cadeaux.... Même si le toit est étanche à la pluie (ou plutôt - nous esperons qu'il le sera après notre intervention sur deux ou trois petits trous), la grêle, la neige etc. pourront sporadiquement mouiller le plancher - ou l'isolant en absence de plancher.
    Ma question porte sur l'isolant en vrac. Plusieurs vendeurs nous ont conseillés la cellulose à déverser (la surface n'étant pas grand, un petit 20m²), ce qui est certainement le choix le plus économique, mais les artisans qui ont vu la pièce pour des devis ont tous rejeté ce choix, optant plutôt pour un isolant en panneaux (bois ou chanvre). C'est évidemment déjà plus cher et - l'espacement entre des poutres étant variable- amenera beaucoup de chipotages au niveau de la découpe. Une autre solution qui a été proposé est le liège en vrac, tout aussi onéreux.
    J'aimerais savoir si dans une telle configuration, la cellulose vous semble adapté ou si elle risuue de se dégrader par l'eau des précipitations ou par la vapeur qui serait retenu par les OSB... Y a-t-il peut-être des précautions particulières à prendre (placer un freine-vapeur tout autour comme on fait avec du Kraft pour les laines minérales...?)? Notons que la maison se trouve à Bruxelles qui n'est pas particulièrement connu pour son climat chaud et sec.

    Déjà un tout grand merci à ceux qui sauront me répondre!

    Heide
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Si de l'eau arrive sur votre plafond, c'est contre la co-propriété qu'il faut agir car cela est bien évidemment pas normal.

    Pour le choix de l'isolant, vous n'avez absolument aucun risque de vapeur d'eau si l'isolant est directement au contact d'un environnement fortement ventilé côté extérieur (pourquoi l'OSB s'il s'agit d'un plafond horizontal) ?

    Personnellement, je vous confirme que le choix d'un isolant en vrac est très bien car vous n'aurez aucun risque de pont thermique d'û à des espaces libres entre plaques rigides (ou entre les plaques et les poutres). Et vu le plus faible prix, vous pouvez mettre une plus forte épaisseur d'isolant.
     

Partager cette page