Isolation intérieure avec monomur ou béton cellulaire

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par GUYSURCITEMAISON, 13 Mars 2009.

  1. GUYSURCITEMAISON

    GUYSURCITEMAISON Nouveau membre

    Pensez vous qu'il soit nécessaire d'ajouter une isolation intérieure en plus d'un bati construit en brique monomur 37 cm ou de béton cellulaire de 30 cm ?

    Je pose cette question car j'ai contacté 3 constructeurs et 2 d'entre eux ajoutent une isolation intérieure + BA13 pour permettre le passage des gaines électriques et éviter ainsi de rainurer la brique ou le béton cellulaire.

    Au delà du coût engendré par cet ajout, cela permet t'il à la maison de "respirer" ?

    Avez vous un avis sur la question ?

    merci
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Le sujet a déjà été évoqué par ailleurs.

    La brique monomur de 30 sans isolation complémentaire est à considérer comme totalement dépassée sauf peut-être à Nice ou en Corse, et encore.

    Si vous envisager de doubler par l'intérieur avec complexe plaque de plâtre + isolant, lisez ce message :
    http://forums.citemaison.fr/viewtopic.php?id=2210

    Mon conseil : dans ce cas,

    1) vous restez sur de la brique à joint mince de 20 cm et de type A (R=1)

    2) vous mettez 12 à 15cm d'isolant par l'intérieur posé collé en couches croisées. Seule la couche la + à l'intérieur a un pare-vapeur

    3) briquette de doublage + enduit plâtre pour retrouver l'inertie

    4) rupteur de pont thermique sur le plancher intermédiaire (celui de l'étage).

    Pas plus cher, nettement + efficace en terme d'isolation et d'inertie.

    PS : la différence de résistance thermique entre une monomur 37,5 et une brique de type A (R=1) est de 1.8 m²K/W. Cette différence qui correspond à 37,5-20cm soit 17,5cm de brique peut être compensée par seulement 6 cm d'isolant de type laine de verre GR.


    Pour en revenir au caractère respirant des murs, a mon sens, il faut considérer cette performance comme d'un degré d'importance bien moins moindre que la résistance thermique et l'inertie.

    Et il faut bien avoir à l'esprit que la "respiration" des murs (au sens de leur degré de perméabilité à la migration de vapeur d'eau) est une performance qui baisse drastiquement dans le temps ... avec le nombre de couches de peintures glycéro que vous appliquerez sur le mur au fil du temps !
     
  3. gina83500

    gina83500 Nouveau membre

    Bonjour,
    L'intérêt de la brique monomur ou du béton cellulaire est d'être à la fois des éléments porteurs, d'être isolant et d'avoir une inertie importante. Je ne sais pas où vous habitez mais 37,5 cm ou 30 cm, c'est assez peu, à moins de vivre sous un climat tempéré. Par contre, faire une isolation par l'intérieur est déjà ridicule à l'origine mais l'est encore plus avec du monomur ou du béton cellulaire! Ces derniers ont une inertie importante ce qui limite les surchauffe en été et apporte un certain confort en hiver. C'est la première fois que j'entends dire "on met un isolant pour faire passer les gaines". Sur tout les chantiers monomurs que je connais, je ne sais pas comment ils font passer les gaines mais il n'y a aucune isolation intérieure.
    Si l'épaisseur des murs n'est pas suffisante (ce qui est très probablement le cas, il faudrait faire une étude thermique si ce n'est pas déjà fait), je vois 2 solutions :
    - soit augmenter l'épaisseur des murs
    - soit faire une isolation par l'extérieur
    voir les 2 si vous êtes dans un région très froide
    En haute saône, j'ai visité des maisons monomurs de 50 cm sans isolation et ils visent le label BBC.
     

Partager cette page