isolation maison ancienne

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par o-l-i-v-e-r, 23 Décembre 2007.

  1. o-l-i-v-e-r

    o-l-i-v-e-r Nouveau membre

    ma maison est une deux facades en pierres. L'épaisseur des murs est de 56 cm. Si j'ai bien compris cela constitue un fameux pont thermiques? Comment dois-je isoler?
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    en tous cas, ces murs constituent quand même une bonne dose d'inertie thermique.

    L'isolation doit forcément respecter l'indispensable respiration des murs et tenir compte de la vapeur d'eau qu'ils gèrent. Il faut donc renoncer aux habituels complexes isolants minéraux et aux plaques de plâtre qui bloquent totalement cette respiration. Il faut savoir aussi que sur les façades exposées sud, on peut parfois se passer d'isolation et se contenter d'un rejointoiement ou d'un enduit traditionnel.

    Il existe plusieurs solutions. Toutes doivent, soit renforcer l'inertie thermique originelle, soit isoler tout en permettant les échanges entre extérieur et intérieur : Pour ma part, je préfére employer toutes les techniques d'isolation par enduits mais il en est d'autres !

    Les isolants naturels tels le liège en plaques, recouvertes ensuite d'enduits de finition terre ou chaux, les enduits terre et copeaux ou les enduits terre et paille en épaisseur conséquente, les enduits chaux/chanvre, un doublage en briques de terre compressée, des panneaux de fibres de bois...

    Tu trouveras sur ce site des fiches de réalisation de certains de ces types d'enduits avec pas à pas et formulations...
     
  3. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    En rénovation, une isolation par l'extérieur avec des matériaux peu respirants (type polystyrène) est à proscrire car cela va engendrer des problèmes de remontée d'eau par capillarité.

    Si votre façade a du cachet, le plus simple reste d'isoler par l'intérieur mais il faut garder une certaine inertie pour conserver la fraîcheur d'été des maisons anciennes tout en éviter les ponts thermiques des liaisons entre les murs et entre les murs et le sol.

    1) pour éviter les ponts thermiques au niveau de la jonction entre les murs intérieurs (lourds) et les murs extérieurs, il faut également isoler les murs intérieurs.
    On le fait uniquement sur une longueur de 1m à 1,50m, comme essaye de le montrer l'illustation suivante, pour préserver l'inertie apportée par les murs de refend.

    [​IMG].

    2) pour éviter les déperditions par le sol qui sont importantes, une solution assez peu connue est le trottoir isolant, fait par exemple avec béton léger sur un fond de perlite par exemple.


    Quoi qu'il en soit, les déperditions thermiques de votre maison ne se font pas que par les murs.
    Comment est isolée votre toiture ? Quid de vos menuiseries ?

    Comme les investissements en rénovation peuvent être très élevés, je vous conseille vivement de faire venir un thermicien qui pourra vous déterminer les solutions les plus efficaces, adaptées aux contexte de votre maison et en essayant d'optimiser le ratio économies/investissement.

    La venue d'un thermicien est aux alentours de 250€. Vu les montants mis en jeu lors d'une rénovation thermique, cette somme pourra être largement rentabilisée par des conseils avisés (en plus , je pense que cette somme peut renter en ligne de compte pour le crédit d'impôt).

    Pour les adresses, contactez le point info énergie près de chez vous (liste sur www.ademe.fr)
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Dans un 1er temps, vous pouvez essayer d'utiliser la feuille de calcul du diagnostic de performance énergétique en faisant plusieurs calculs pour simuler tels ou tels travaux (isolation des murs, ou du toit ou remplacement des fenêtres).

    L'outil n'est pas très précis. A utiliser simplement comme pré-diagnostic.

    http://www.logement.gouv.fr/article.php3?id_article=5723
     

Partager cette page