Isolation maison ossature métallique et bardage bois

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par zeldanat, 5 Janvier 2012.

  1. zeldanat

    zeldanat Nouveau membre

    Bonjour,
    Je suis en train de faire construire une maison R+1 à ossature métallique et bardage bois à l'Ile de la Réunion.
    Le constructeur me propose la chose suivante :
    - bardage bois
    - pare-pluie
    - laine de roche ou de verre
    - placo intérieur
    Est-ce suffisant pour isoler thermiquement la façade ?
    Les constructeurs en ossature bois mettent eux un panneau d'OSB après le pare-pluie pour assurer le contreventement de la structure. Faut-il également en mettre pour une ossature métallique, sachant que je suis sur dalle béton ?

    Ensuite en ce qui concerne l'isolation sous toiture, je ne sais pas quelle solution trouver car ce constructeur ne semble pas trop concerné par le risque d'avoir très chaud sous la toiture.
    J'avais pensé à poser sous la toiture un réflecteur de chaleur type XL Top puis de poser un plafond en placo. Est-ce suffisant ?
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    A la Réunion, sauf si vous habitez le plateau central ou le Maïdo (ou autres massifs), l'isolation doit exclusivement être vue pour le confort d'été.
    Le problème de votre solution est qu'elle n'a pas d'inertie et donc augmente le risque d'imposer l'usage de la climatisation.

    Deux liens pour info :
    http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementations-specifiques-dom/presentation.html

    http://www.lemoniteur.fr/201-management/article/actualite/870842-une-rt-des-iles-pour-la-guadeloupe
     
  3. blot

    blot Nouveau membre

  4. Basilien

    Basilien Nouveau membre

    Bonsoir Arnaud, je me permets d'intervenir pour vous demander conseil.
    Un client m'a demandé d'étudier une sur élévation de deux niveaux reposant sur un linéaire d'acrotère d'une construction existante, sans création d'aucun éléments porteur transferant les charges crées jusqu'au bon sol.
    Je lui ai donc conseillé d'opter pour une construction à ossature métallique en acier froid avec des plancher avec micro collaborant plus chappe totalisant 50 mm.
    Ceci pour être le plus léger possible
    Pour les murs, cela s'apparente à celle des construction bois, à savoir une isolation par l'extérieur épaisseur 80 mm ravallée, fixée sur un OSB de 18 mm. En outre on peut insuffler de la ouate de cellulose dans le vide crée par l'épaisseur des poteaux métalliques de 137 mm (entre cet OSB et la plaque BA13 côté intérieur).
    Mais je constate, le site se trouvant à Grasse, que je n'ai pas vraiment songé au détail de l'inertie pour l'été.
    Le précédent BET préconise des murs en béton cellulaire d'épaisseur 250 mm. Mais je crain que cette solution soit trop lourde.
    Le client souhaite de toute façon un système de clim réversible.
    Pourriez-vous trouver le temps de me donner votre opinion. D'avance, merci.
     
  5. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Avec la problématique des charges, vous n'avez effectivement pas trop le choix.

    Pour retrouver de l'inertie sans masse et diminuer les besoins de climatisation (moins d'énergie et plus de confort), vous pouvez utiliser des matériaux à changement de phase (plaques fines contenant de la cire de paraffine, un polymère et de l’aluminium).

    Le 1er à avoir été mis sur le marché français est DuPont Energain (energain.fr). Typiquement, vous pouvez l'installer sur les rampants de toiture. N'oubliez pas de mettre sous les rampants deux couches d'isolants dont une non interrompue par les chevrons.
    Il y a une préconisation de surface à installer par m² habitable (je ne l'ai plus en tête, mais ce doit être sur leur site).
    [​IMG]

    Bien à vous,
     
  6. Basilien

    Basilien Nouveau membre

    Bonsoir Arnaud, c'est une excellente solution! Merci pour votre réponse.
    Je ne connaissais pas ce procédé.
    D'après mes recherches sur le net le surpoids par m² serait d'environ 4,05 Kg.
    Le coût reviens à 48 €/m².
    Reste à me familiariser avec leur logiciel pour déterminer le nombre de plaques ainsi que la localisation à installer, mais déjà sous la toiture.
    On l'a même utilisé dans un bâtiment pour récupérér de la frigorie en le disposant dans le vide sanitaire où circule de l'air froid!
    Je reviendrais vers vous en cas de choix validé par le M.O.
    Bien cordialement, Bruno
     

Partager cette page