Joints verticaux ou pas entre briques creuses traditionnelles?

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Mailomaniac, 3 Mai 2008.

  1. Mailomaniac

    Mailomaniac Nouveau membre

    Bonjour,
    L'entrepreneur qui est chargé de la construction d'une extension de notre maison ne met pas de joint de ciment (vertical) entre les briques creuses d'une même rangée sur les murs (traditionnelles creuses Gelis 26,5x20x50)
    Entre certaines de ces briques, je peux voir le jour depuis l'intérieur du local (avant le doublage bien sur), ce qui m'inquiète un peu pour l'isolation thermique (voir par rapport à l'humidité) même si l'enduit extérieur viendra cacher ces espaces de 3 à 8 mm de large). Ai-je raison de m'en inquieter ? Puis-je lui demander de boucher ces espaces à l'extérieur (avant l'enduit) et à l'intérieur (avant le doublage laine de roche + placo)? Si oui, existe t'il une norme où des règles de pose pouvant me servir d'argument?
    Merci de votre aide.
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Une photo vaut mieux qu'un long discours. Le joint vertical n'est pas nécessaire à la stabilité de l'ouvrage s'il est correctement réalisé par ailleurs (poteaux d'angles, ceinture ferraillée sur la rangée la plus haute ...).
    Ici des joints ont été mis uniquement au niveau des briques de tableau car elles ont été recoupées.

    Le problème serait par contre grave s'il s'agissait de briques monomur.

    [​IMG]
     
  3. Mailomaniac

    Mailomaniac Nouveau membre

    Merci pour votre réponse.
    Toutefois, il est dommage que je ne puisse vous joindre la photo* du mur vu de l'extérieur et une prise de vue de l'intérieur, ce qui vous donnerait un aperçu de ce que je constate sur certaines liaisons entre briques. L'air et l'eau peuvent passer ainsi librement puisqu'il n'y a visiblement pas du tout de ciment entre les briques, et ce sur toute leur épaisseur.
    Bien sur, je ne parle pas de la réalisation des joints horizontaux faits "à l'ancienne", c'est à dire sans gabarit (permettant la rupture du pont thermique). J'ai découvert cette technique il y a hélas peu de temps pour pouvoir en parler avec le maçon. Dommage que les fabricants de matériaux n'aient pas mis en place un systeme de certification (qui serait lié à des formations sur la mise en oeuvre de leurs matériaux) qui éviterait peut-être de nombreuses malfaçons dues au manque de formation.

    *Je n'ai pas trouvé le moyen d'insérer des photos dans ma réponse comme vous l'avez fait (en JPEG 400x300 pixels). Sans doute est-ce réservé aux administrateurs?
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Pour mettre une image, envoyez-la sur le serveur de votre choix (page perso, album photo, blog) et notez en l'adresse "URL".

    Dans le texte de votre réponse, utilisez le code suivant , sans mettre d'espace entre les crochets :

    [ img ]http://votre-site/votre-image.jpg[ /img ]

    Merci de ne pas mettre d'image de plus de 590 pixels de large.
     
  5. Mailomaniac

    Mailomaniac Nouveau membre

    Vue de l'extérieur
    [​IMG]


    http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK4082481e0d9ee3899/
    http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK7347481e0e28c5ff5/
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Ce n'est effectivement pas parfait, mais rien de dramatique car c'est l'enduit extérieur qui assurera l'étanchéité à l'air. Donc, pas de vrai reproche à faire à votre constructeur.

    De toute manière, dans ce type de construction en parpaing ou brique traditionnelle, le matériau porteur ne participe que de manière marginale à l'isolation et il ne faut pas s'attendre à des miracles pour ce qui est des performances d'étanchéité à l'air.

    Ces constructions ne passeront probablement pas les prochaines évolutions des réglementations thermiques si le gouvernement tient ses promesses du Grenelle de l'Environnement.
     
  7. Mailomaniac

    Mailomaniac Nouveau membre

    Merci pour toutes ces informations.
    Bonne journée.
     

Partager cette page