la veranda "solaire"

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par manulab33, 3 Avril 2009.

  1. manulab33

    manulab33 Membre actif

    la veranda solaire a t'elle vraiment sa place dans une maison bbc n'engendre t'elle pas un gros surcout a la contruction por une faible economie
    Merci a tous pour vos reponse a venir
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Excellente question !!

    Je suis d'accord avec ce que sous-tend votre question.

    A l'époque des maisons "bioclimatiques" des années 80 et 90 à l'époque où il n'existait pas de vitrages faiblement émissifs et où les VMC double flux étaient rares, la véranda avait un intérêt énergétique certain ... avec cependant tous les risques de surchauffe en été si mal mise en oeuvre ou mal orientée.

    Maintenant, avec les progrès des vitrages, l'intérêt énergétique est beaucoup plus discutable et le coût reste assez élevé (10 à 20000€).

    Cependant, l'attrait d'une véranda en tant que jardin d'hiver est toujours sympathique à condition de ne pas la chauffer l'hiver bien entendu ! .... mais est-ce que cela vaut l'investissement ?
     
  3. jaro

    jaro Membre

    dans mon futur projet d'habitation, je pense créer un patio en forme de U sur la facade sur de la maison

    ensuite il suffit de vitrer de haut en bas cet espace (un simple vitrage doit suffir) avec ouverture en bas et en haut afin de pouvoir ventiler l'été

    les murs qui seront ainsi baignés de soleil seront des murs lourds non isolé (type agglo à bancher) afin d'accumuler et lisser la chaleur

    je n'ai pas calculé le cout, mais on doit etre loin des 10.000 euro d'une vrai veranda solaire
     
  4. manulab33

    manulab33 Membre actif

    bonjour

    Arno la reponse et dans le prolongement de mes idée dans un premier temps je ne ferai pas de veranda, mais plus tard quand mais finance iront mieux je l'envisage par contre jaurai 2 question:

    -1- dois je prevoir a la construction un mur lourd adosse a la veranda même si il est performant que les autres

    -2-comment issoler ce mur

    merci d'avance pour vos reponse
     
  5. arno

    arno Arnaud Sellé

    En premier lieu, ce qu'il faut prévoir c'est que si le toit de la véranda est opaque (vivement conseillé dans la moitié sud de la France), il faut prévoir dès le départ de débord de toiture comme si la véranda était déjà installée.

    Ainsi, lorsque vous installerez la véranda, les rayons solaires pourront toujours pénétrer dans la pièce principale.

    Pour l'isolation du mur, comme vous ne savez pas quand vous installerez la véranda, isolez votre mur comme le reste de la maison et faites la modif lors de l'installation de la véranda.

    Un petit outil pour calculer les auvents (j'en avais fait un autre à l'époque où j'étais webmaster d'idee smai son .com, vous trouverez le lien)
    p.rozet.free.fr/Pages_fr/calcul-avancee-toit.php

    Un document intéressant à propos des vérandas :
    Le guide des logements à faibles besoins en énergie (O.Sidler)
     
  6. manulab33

    manulab33 Membre actif

    arno
    pour le toit opaque c'etait dejâ prevue mais pour le mur en materiaux lourd que faire et il vraiment utile ?

    merci
     
  7. arno

    arno Arnaud Sellé

    J'ai toujours été dubitatif sur ces échanges vérandas - zone chauffée via un mur lourd non isolé. J'ai l'impression (sans avoir pour autant fait d'études détaillées) que les déperditions sont au final plus importantes que les apports.

    En fait, une véranda telle que conçue dans ces documents des années 80 90 (dont fait partie le document d'Olivier Sidler; lien dans mon message précédent) est en fait ni plus ni moins qu'un mur Trombe "habitable".

    Avec le progrès des vitrages faiblement émissifs (et à fortiori des triples vitrages), le mur Trombe est selon moi une technologie dépassée. Et donc par extension, il en est de même pour ces vérandas.

    Mon conseil : d'un point de vue thermique, vous mettez de larges zones vitrées vers le sud, protégées par le débord de toit ad hoc et vous mettez un mur lourd (plus précisément un refend lourd) au fond de la pièce qui donne sur ces baies sud et ce mur de refend étant 100% en zone chauffée, pas de pb de déperdition. Ce mur apporte également du confort en été.

    Maintenant si vous voyez la véranda comme un arvantage architectural et un agrément de vie, c'est tout autre chose.
     
  8. RIZOUT

    RIZOUT Membre

    Bonjour ,

    Un mur capteur de véranda est tout de même beaucoup plus exposé aux rayon du soleil qu'un mur en fond de pce. Et du coup , beaucoup plus de rayonnement et plus longtemps le soir après le coucher du soleil quand les T° redeviennent bassent.
    Sinon , je suis aussi assez dubitatif du gain comparé aux pertes dans une région comme la mienne (74) ou il peut faire très froid et en plus avec un brouillard ou stratus constant 3 semaines durant.

    C'est un peu le dilemme pour nous aussi en ce moment pour la construction de notre MOB , j'avais écarté le mur intérieur en maçonnerie lourde car pas assez exposé aux rayons du soleil pour l'hiver , et déphasage suffisant dans l'isolant pour l'été.

    La serre me semblait un bon moyen pour stocker un peu de chaleur dans un mur mais je n'en suis plus si sûr ... Quelle autre solution ?
     
  9. arno

    arno Arnaud Sellé

    Même si le mur de refend intérieur ne reçoit pas directement les rayons du soleil (s'il est à qq mètres des baies vitrées), il va indirectement capter la chaleur solaire reçue par la pièce, éviter qu'elle ne se réchauffe trop durant les journées d'hiver et restituer cette chaleur le soir.

    Donc pour capter un maximum de rayonnement, prenez un carrelage de couleur ardoise dans les pièces sud situées derrière ces baies vitrées.

    Autre avantage du mur intérieur en maçonnerie lourde : améliorer le confort d'été (même si votre région n'est pas concernée par les surchauffes dans le cas d'une maison bien orientée).
     

Partager cette page