Largeur de fondation pour une maison en botte de paille

Discussion dans 'Travaux / Gros oeuvre' créé par mouloud, 2 Avril 2008.

  1. mouloud

    mouloud Matthieu Brunet & Laurence Tissier

    Bonjour,Je vais bientôt construire ma maison en botte de paille, mais je m'interroge encore sur les fondations.
    Je prévois une maison en terre plein, avec dalle sur hérisson. Une ossature bois de 20cm de large encadre les bottes en leur milieu.
    La plupart des auto-constructeurs font le choix d'un double rang de parpaing, avec éventuellement une isolation au milieu, pour que le mur de soubassement fasse la largeur de la botte de paille (45cm).
    Mais ça me paraît être sur-dimensionné, car après tout, une maison en botte de paille est plus légère qu'une maison en parpaing, qui elle n'a besoin que d'un mur de soubassement de 20cm.
    Mais si je met un seul rang, où dois je le placer par rapport à ma botte (et à l'ossature bois qui encadre les bottes) ?
    - Au milieu (et donc sous l'ossature) ? Mais que mettre devant pour rattraper l'épaisseur de la botte ?
    - Au raz de la botte ? mais à ce moment là, la botte et l'ossature vont être à cheval sur le mur de soubassement et la dalle. Est-ce qu'il n'y a pas un risque que la dalle s'affaisse légèrement ? Ou que le poids du mur s'appuyant en porte-à-faux sur le mur de soubassement, ait tendance à pousser ce dernier vers l'extérieur ?
    Qu'en pensez-vous ?
    Pour y voir plus clair, j'ai fait des schémas qui montrent les différentes solutions (ils sont un peu trop grand pour s'afficher en entier sur ce forum. Clic-droit enregistrez pour les voir en entier) :
    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    D'un point de vue isolation, les solutions 2 ou 3 sont meilleures car elles évitent les ponts thermiques entre la dalle de plancher et l'extérieur. J'ai un ami qui a utilisé du liège pour l'isolation de son soubassement.

    Il existe également les plaques de polystyrène extrudé revêtues deux faces d’un treillis fibre de verre enduit d’un mortier plastifié.
    Bien que thermiquement efficace, ce dernier matériau n'est pas très cohérent avec votre choix de maison en paille (énergie grise et déchets de chantier).
     
  3. mouloud

    mouloud Matthieu Brunet & Laurence Tissier

    Oui oui, les premiers dessins sont volontairement simplifiés, mais quelque soit la solution retenue (cad le positionnement du mur de soubassement par rapport au mur en paille), je ferais une isolation périphérique. Vu que je ne compte pas isoler ma dalle, c'est fondamental. (et bien sûr, que avec des matériaux naturels)
    Mais la question est : est-ce que je peux décentrer mon mur de soubassement ?
     
  4. Luc

    Luc Invité

    Bonjour.

    Pour des raisons de stabilité, il est préférable de réaliser un mur de soubassement large mais légèrement inférieur à la largeur des bottes de paille.

    Les bottes sont posées sur une semelle de bois fixée au soubassement.

    Une "goutte d'eau" (généralement en zinc) est fixée sur la semelle, sa partie supérieure est noyée dans l'enduit.

    La semelle et le mur de bottes débordent légèrement coté extérieur afin que la pluie ne ruiselle pas du mur en paille enduit sur le mur de soubasement.

    Voir par exemple http://bee.ouvaton.org/article.php3?id_article=132


    Le mur de soubasement peut être réalisé en briques de pierre ponce de 35 cm d'épaisseur qui sont isolantes, insensibles à l'eau et aux remontées capillaires.
     
  5. mouloud

    mouloud Matthieu Brunet & Laurence Tissier

    Oui, je connais cette technique, et elle n'est pas très économique. Si je pose la question, c'est parce qu'il me semble qu'en terme de résistante, des fondations de 20 sont suffisantes (après tout, une maison en paille pèse bcp moins lourd qu'une maison en parpaing). Donc vu que mon budget est serré, j'essaye de trouver une solution pour utiliser des fondations de 20 pour des murs de 50.
     
  6. Luc

    Luc Invité

    Très bien, dans ce cas, il est préférable de faire porter les charges dans l'axe du mur.
     

Partager cette page