les maisons passives ont-elles un rique de surchauffe en été ?

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par isabelle, 5 Novembre 2008.

  1. isabelle

    isabelle Membre actif

    Bonjour,

    Je viens de lire un résultat d'études du COSTIC à l'adresse http://www.xpair.com/RetD_JDCS.php?n=26 et cet article stipule ceci :

    Dans le cadre de l’approche théorique par simulation, on peut observer que plus la maison est isolée, plus le nombre d’heures estivales où la température intérieure est supérieure à 28 °C augmente. Par exemple à Belfort, ce nombre d’heures est de 284 pour la maison type RT 2005 et passe à 2396 pour la maison passive.
    Des mesures réelles ont aussi été effectuées sur le site d’une maison HQE à Lyon entre le 1er juin et le 28 août 2008. Les caractéristiques étaient les suivantes : isolation laine de verre 10 cm sur murs ; isolation laine de verre 22,5 sur toiture ; vitrage à isolation renforcée Argon et système double fl ux avec récupération. Pendant la période estivale, soient 2 170 heures, la température intérieure est montée au-dessus de 26 °C pendant 524 heures, soit 24 % du temps total.


    Je souhaiterais faire construire une maison passive et cet article me laisse dubitative ...
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour Isabelle,

    Voici donc un article bel et bien rédigé par une journaliste qui n'a fait que retranscrire sans se poser les questions essentielles : quelles ont été les hypothèses de l'étude thermique ?

    - quel était le moteur de calcul de la simulation thermique (p.ex. la RT 2005 ne prend pas en compte la ventilation nocturne)
    - quels étaient les scénarios de fermeture des volets en journée ?
    - quelles étaient les orientations des bâtiments ?
    - quels étaient les apports d'énergie calorifiques internes ?
    - quels étaient les scénarios de surventilation nocturne ?
    - quelle inertie était mise en oeuvre dans les bâtiments ?

    Rien de tout cela n'est indiqué dans l'article, et c'est comme cela que l'on arrive à de la généralisation d'hypothèses non connues et de fil en aiguille à de la mésinformation.

    Rappelons que le label "maison passive" impose un taux de surchauffe estival de 10% (surchauffe voulant dire en Allemagne "au dessus de 25°").
    Donc une maison passive qui aurait 2396 heures de surchauffes ne peut par définition avoir le label maison passive.


    Je vous invite à voir les hypothèses clairement décrites de notre étude thermique maisons passives.
    Cette étude montre que le taux de surchauffe dépend bien plus du niveau d'occultation (et de l'orientation), de l'inertie et de la ventilation nocturne que du niveau d'isolation stricto-sensu.

    Effectivement, si vous prenez une maison super isolée, que vous laissez les volets grand ouverts toute la journée et n'aérez pas la nuit, alors il y fera très chaud.
     

Partager cette page