Minimiser les ponts thermiques d'une maison à bas coût dans le sud

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par jc30, 6 Février 2010.

  1. jc30

    jc30 Membre connu

    Après différentes discussion sur citée maison, je pense que le meilleur compromis coût/performance (si possible avec le label effinergie) est le suivant:Maison de plein pied, isolation par l'intérieur:-Enduit extérieur-Brique de 20 cm à joints minces de type A-Laine de roche 2x 10 cm croisée-Contre cloison en brique plâtrière et enduit plâtre ou terre.
    Le problème est qu'on peut avoir de bonne parois opaques mais qui peuvent être sabotées par l'orientation de la maison, les menuiseries et ... les ponts thermiques!
    Que dois je demander à mon constructeur pour minimiser les ponts thermiques?
    Quelles précautions faut il prendre au niveau:
    -Des fondations et rupteurs de pont thermique (Je pense faire les fondations sur un hérisson de pierre ventilé pour bénéficier de l'inertie et par rapport à sont coût), quelles épaisseur d'isolant doit je mettre et ou le placer?
    -De la toiture (Je pense mettre 30 cm de laine de roche soufflée sur un faux plafond sur suspente et fermette)
    -Au contour des fenêtre.
    Et si j'en oubli pas d'autres, dites le moi
    Merci!
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Excellente question !

    Pour minimiser les ponts thermiques en isolation par l'intérieur, voici quelques pistes :


    Au niveau du plancher bas
    : chape flottante sur isolant (de facto si plancher chauffant) : psi = 0,09 sinon (isolation sous dalle seulement) : psi=0,22

    Dans Comme Un thermicien, clic sur l'assistant ponts thermique et choisir : PT plancher bas / ITI / Terre Plein / Maçonnerie isolante type A / Dallage en béton isolé sous chape et soubassement en béton ou maçonnerie courante avec ou sans plannelle

    Au niveau du plancher intermédiaire : avec de la brique de type A, il est possible de prendre des rupteurs de ponts thermique (mais les maçons n'aiment pas) et il est finalement presque aussi efficace de prendre une planelle isolée. Voit l'illustration ci-dessous extrait des documentations Imérys (pour les tableaux) et Terreal (pour la planelle isolée).

    Pour les menuiseries
    : les ponts thermiques sont négligeables en isolation intérieure si la menuiserie est posée au nu intérieur (sauf pour les appuis de baie).
     

    Fichiers attachés:

  3. jc30

    jc30 Membre connu

    Que veut dire psi? Et à quoi correspondent les valeurs?
    Dans la pratique j'ai pensé à:pour le périmètre:-Semelle en béton armée-1 rang de brique (h=50cm)-Barrière de capillarité-Planelle isolée (h=20cm)Pour l'intérieur-Hérisson de gravier gros puis plus petit au dessus-Ventilation du hérisson avec des drains-Isolant sous forme de polystyrène (Quel R choisir)-Et enfin dalle en béton de 10 cm
    Qu'en pensez vous? Ou vaut il mieux des rupteurs de ponts thermiques sur le plancher bas?
    Sinon je ne pense pas faire d'état donc pas de soucis pour les planchers intermédiaire. Par contre j'aimerais quand même chiffrer une toiture rampante sur la pièce de vie. Comment limiter les ponts thermiques dans ce cas là?
    Merci!
     

Partager cette page