Mur capteurs ou double peau

Discussion dans 'Urbanisme / Plans de maisons' créé par Laurent LFC, 28 Septembre 2008.

  1. Laurent LFC

    Laurent LFC Membre

    Bonjour, je suis à la recherche de plans détaillés pour faire fabriquer un mur capteurs en verre (simple ou double vitrage).

    Mon projet est en fait de conserver mon mur en pierre apparentes et de placer devant un vitrage qui fera office de "double peau". J'ai cependant des intérrogations sur la manière de le réaliser. En effet je me pose entre autre la question du nettoyage de la partie interne non accessible, des problèmes d'humidités ... et quoi d'autre encore. J'ai vu dans le trés bon livre "La construction bioclimatique" de S. Courgey/JP Oliva les schémas de principe illustrés par des photos de réalisations cependant rien de suffisament détaillés. Par ailleurs habitant la région de Marseille, pas moyen de trouver un professionel ayant déjà réalisé ce type de construction.

    Merci de vos lumières.

    A+
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Tout d'abord, les murs Trombe, tels que développés par Félix Trombe dans les années 1950, ont été faits à une époque où le double vitrage (à fortiori faiblement émissif) n'existait pas.

    J'ai visité une maison bioclimatique dans le Tarn faite il y a une quinzaine d'années qui intégrait des murs Trombe derrière un simple vitrage.

    La personne avait intégré des volets roulants pour occulter ce vitrage la nuit (et l'été :) mais elle avouait honnêtement être déçue par les performances du système.

    J'ai moi-même construit chez moi le chauffe-eau solaire de Basile, qui utilise le même procédé et il fait maintenant partie des friches écolo-industrielles que je dois démanteler car je suis passé depuis sur un "vrai" chauffe-eau solaire.

    Quel est le problème ?
    Le corps du mur Trombe (ou du chauffe-eau de Basile), se réchauffe grâce aux rayonnements solaires la journée ... mais il largue pendant la nuit cette énergie sous forme de rayonnements infra-rouge.
    Et dans le cas du mur Trombe derrière un vitrage ordinaire, la moitié de cette énergie repart vers l'espace extérieur.

    Donc la solution la plus efficace est d'utiliser un double vitrage faiblement émissif pour empêcher ces infra-rouge de ressortir ... donc du coup opter pour une baie vitrée habituelle ... et donc vous allez être confronté au choix suivant :

    1- soit placer cette baie vitrée devant un mur trombe comme vous le pensiez
    2- soit utiliser cette baie vitrée pour tout simplement éclairer une pièce à vivre, pièce qui pourra être dotée de murs intérieurs lourds qui vont capter l'énergie solaire tot comme le mur Trombe l'aurait fait.

    La solution 1 sera franchement inesthétique , donnera une maison plus sombre à surface équivalente de vitrages et n'apportera rien de plus en terme d'énergie.
    Et si vous voulez faire valider votre maison avec murs Trombe/simples vitrage, ne serait-ce que vis à vis de la RT 2005, je vous souhaite bon courage.

    Si je peux me permettre, ce livre de S. Courgey/JP Oliva, tout à fait excellent par ailleurs, présente encore ces solutions que je qualifierais de "bioclimatique à la grand papa" et élude complètement la problématique de l'étanchéité à l'air (voir cette discussion). Regardez dans les pages traitant de ces murs capteurs (p137, 138 du livre). Quasiment toutes les photos montrent des maisons des années 1970.

    Allez, voisi une petite photo de murs Trombe (dans les Pyrénées Orientales) au cas où n'auriez pas encore abandonné l'idée ;-)
    [​IMG]
     
  3. Laurent LFC

    Laurent LFC Membre

    Salut et merci de la réponse. J'ai pas encore abandonné. Je ne compte pas faire un mur trombe, mais plutôt un mur double peau. Je m'explique pour éviter tout malentendu (pas trés fort en architecture surtout pour le vocabulaire).

    J'ai un mur de 40 cm d'épaisseur en pierre qui n'est pas isolé (expo Est/SE). Ce mur est en pierre apparentes à l'extérieur. Je compte l'isoler. Mais je ne voulais pas le faire par l'intérieur. Il me restait donc l'extérieur. Comme je veux garder les pierres apparentes, je comptais mettre par dessus avec une lame d'air de 2 à 3 cm un double vitrage (c'est pas le top pour l'isolation mais toujours mieux que rien. Ce qui me pose problème c'est par exemple l'humidité et le nettoyage des vitres. Dans le livre cité il y a des exemples de réalisations. Je ne compte en aucun cas venir récupérer les calories pour les injecter dans la maison. Juste une zone tampon.

    Merci


    A+
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Merci pour la précision.

    A mon sens, le fait de mettre un vitrage sur votre mur en pierres va totalement changer l'aspect architectural de la maison car vous allez passer d'un mur en pierres apparentes à une paroi lisse réfléchissante.

    Thermiquement l'idée est bonne car vous gardez l'inertie apportée par le mur et le captage du rayonnement, mais quitte à totalement changer l'aspect extérieur, profitez-en pour mettre une petite véranda (avec toit opaque légèrement débordant bien sûr).

    A titre de bon exemple, voici ce qu'a réalisé l'un des plus célèbres énergéticiens français, Olivier Sidler, dans sa résidence principale de la Drôme (même contexte que vous : maison ancienne avec mur en Pierre non isolé) :

    [​IMG]
     
  5. Laurent LFC

    Laurent LFC Membre

    Merci de votre réponse. Cependant je peux pas mettre une 2eme véranda (cf photo). Je trouve pas la fonction joindre un fichier ?

    Quid du nettoyage de la vitre interne ?

    Pb d'humidité ?

    Où puis je trouver un retour d'expérience ?
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Pour afficher une photo, téléchargez-la sur un serveur de votre choix et tapez le texte suivant (sans les espaces entre les caractères)

    [ i m g ]http://ladresse/de/votre/photo.jpg[ / i m g ]
     
  7. arno

    arno Arnaud Sellé

  8. arno

    arno Arnaud Sellé

    Après téléchargement de la photo, pourriez-vous décire où vous comptiez mettre le mur en double peau ... et comment est orientée la maison ?
     
  9. Laurent LFC

    Laurent LFC Membre

    Merci beaucoup pour votre aide.

    La façade est orientée au S/E (en fait au -60°/Sud) et je souhaite mettre du double vitrage sans système de ventillation vers l'intérieur de la maison.
    Le double vitrage serait posé sur des cadres en bois. Il serait donc posé entre chaque fenêtre (4 au total) et ceci au dessus de la véranda.
    Ce que je cherche à faire n'est pas de capter mais plutôt de protéger l'intérieur de la maison. En effet mon mur en pierre d'une épaisseur de 40 cm sans isolation intérieure se réchauffe (en été) et se refroidit (en hivers) beaucoup trop vite.
    Ceci me permettrait de conserver mes pierres apparentes tout en isolant. En été il me faudra mettre une protection (naturelle ou artificielle), car je compte pas ouvrir pour éviter les poussières à l'intérieur du vitrage.

    La lame d'air sera d'environ 4 cm. Je souhaite réellement éviter une isolation intérieure.

    Merci
     
  10. arno

    arno Arnaud Sellé

    Votre idée pose quand même beaucoup de questions :

    - conserver les pierres apparentes : le fait de les placer derrière une vitre va de toute manière considérablement changer l'aspect extérieur de la maison

    - les poussières : il est illusoire de penser que tout sera parfaitement étanche aux poussières

    - comment allez-vous gérer les fenêtres ? Car l'isolation des tableaux de fenêtres est impératif pour avoir une bonne perfo en isolation par l'extérieur


    Franchement, le mieux est de prévoir une isolation par l'intérieur avec des enduits isolants, car il préservent également un assez bon niveau d'inertie ... Pour cela RDV sur le forum gros oeuvre ;-)
     
  11. annielauresb

    annielauresb Nouveau membre

    Bonjour,

    Je suis dans les hautes alpes (05). Il y a un architecte bioclimatique qui met des murs capteurs en place dans chacune de ses réalisations : Romuald MARLIN - 04.92.57.87.43. Il est situé à Sigoyer (05). www.architecte-bio.com

    Il faudrait je pense se renseigner directement à lui car cela fait plus de 25ans qu'il est dans la région et qu'il les met en place. ;-)

    Bonne continuation...
     
  12. arno

    arno Arnaud Sellé

    Oui, il y a 25 ans, c'était effectivement une bonne idée, tout est là.
    Depuis les vitrages faiblement émissifs (qui se sont généralisés en France en 2003~2004) cela n'a plus aucun intérêt.

    Le bioclimatisme d'il y a 25 ans consistait à avoir la meilleure efficacité avec les moyens de l'époque (p.ex. on préconisait les sas parce qu'il n'y avait pas de porte bien isolante, on se protégeait des vents dominants par la toiture parce qu'il n'y avait pas d'étanchéité à l'air, etc).

    Seulement, on trouve encore beaucoup dans la littérature ces conseils du "bioclimatisme de la grande époque" qui n'ont plus lieu d'être avec les techniques -bien mises en oeuvre- d'aujourd'hui.
     
  13. Wiil

    Wiil Nouveau membre

    Je suis d'accord avec toi Arno pour les murs trombes, double parois... mais le sas, par ex, peu aussi servir d'espace tampon qui aura sont utilité si celui n'est pas orienté au sud, et idem pour les vents dominants, ce n'est pas que à cause du manque étanchéité mais aussi pour limiter que les vents ne viennent refroidir les murs n'ont exposé au soleil.

    Désolé de faire un "UP" de ce post mais je trouvais le sujet intéressant.
     

Partager cette page