Norme et DTU concernant les dispositifs contre les infiltrations

Discussion dans 'Suivi / Devis / Normes' créé par senrider, 7 Janvier 2008.

  1. senrider

    senrider Nouveau membre

    Tout d'abord, bonjour à tous.

    Venant de prendre livraison (en tant que copropriétaire) d'une résidence neuve située en zone non inondable (informations du cadastre), nous nous interrogeons sur les obligations du constructeur quant à la mise en oeuvre de dispositifs visant à empêcher les infiltrations d'eau sur les murs extérieurs d'un parking en sous-sol ( cuvelage, revêtement en résine ou autre ?).
    Que pouvez-vous m'en dire ?
    Quels sont les DTU ou les normes qui régissent les murs en béton armé et les dispositifs anti-infiltration.

    Pour information, nous avons constaté 1 mois après la livraison des traces jaunâtres en forme de chevron (sur une hauteur de 1m et une largeur à la base de 1 m également) qui laisseraient penser que des infiltrations ont déjà eu lieu.
    Pouvez-vous éclairer ma lanterne ?D'avance, merci.

    Cordialement
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour, il s'agit du DTU 20.1 (Ouvrages en maçonnerie de petits éléments – Parois et murs) dont voici un petit extrait :

    Lorsqu'ils sont prévus en maçonnerie d'éléments, les murs de soubassement ne peuvent être réalisés qu'avec les matériaux désignés ci-après :

    catégorie 1) murs obligatoirement enduits sur les faces en contact avec le sol
    - Blocs pleins de béton cellulaire autoclavé
    - Briques creuses de terre cuite.
    - Briques pleines ou perforées et blocs perforés en terre cuite à enduire.

    catégorie 2) murs pouvant être enduits ou non sur les faces en contact avec le sol
    - Pierres ou moellons.
    - Blocs pleins ou creux de béton de granulats courants ou légers.
    - Briques en terre cuite destinées à rester apparentes.
    - Blocs perforés de terre cuite destinés à rester apparents.

    On suppose qu’il s’agit dans votre cas de blocs béton
    (categ 2)

    Si pas de drainage nécessaire
    (bâtiments fondés sur des terrains perméables.)

    - les murs de catégorie 1 doivent être revêtus extérieurement ;
    - pour les murs de catégorie 2, et compte tenu des divers facteurs, y compris les prescriptions du maître d'ouvrage, il appartient au maître d'oeuvre de décider si le mur doit ou non être revêtu d'un enduit ; lorsque les conditions d'utilisation du local conduisent à prévoir un enduit, celui-ci doit être appliqué de préférence sur la face extérieure du mur.

    Le revêtement peut être soit un enduit traditionnel à base de liants hydrauliques conforme aux spécifications du DTU n° 26.1, soit un enduit d'imperméabilisation de façade à base de liants hydrauliques bénéficiant d'un Avis Technique concluant favorablement à son emploi sur des maçonneries enterrées, éventuellement complétés par un produit noir appliqué en une ou deux couches.

    Si un drainage est prévu
    Pour les murs de catégorie 2, la partie enterrée de la face extérieure des murs de soubassement doit recevoir un revêtement imperméable à l'eau.
    Ce revêtement peut être constitué par :
    - soit un enduit extérieur à base de liants hydrauliques dont la composition est indiquée dans le DTU n° 26.1 , complété par deux couches d'enduit d'imprégnation à froid (EIF) ;
    - soit des drains verticaux en liaison avec le drainage horizontal ; ces systèmes de conception très diverse (blocs drainants, nappes filtrantes...), ne peuvent être définis dans le présent document ; leur emploi est donc à examiner cas par cas, au vu de références locales satisfaisantes et d'une étude particulière, notamment concernant la nécessité ou non d'associer à ces systèmes un revêtement adhérent sur la maçonnerie.
     

Partager cette page