Poudre blanche, puis eau dans les joints du carrelage

Discussion dans 'Petits travaux' créé par caoulre, 20 Février 2011.

  1. caoulre

    caoulre Nouveau membre

    Bonjour,

    Il s'agit d'une maison d'un étage construite début des années soixante. L'appartement est à l'étage. Le rez de chaussée était partagé en deux et comprenait d'un côté une buanderie qui faisait garage pour les anciens propriétaires, et de l'autre la chaudière et la cuve à mazout ainsi que des étagères. Sol en ciment très abîmé.

    Il y a une quinzaine d'année, nous avons fait une chape en ciment dans la grande partie. Puis, il y a 4 ou 5 ans, nous avons fait des pièces et posé du carrelage. Pas de problèmes particuliers.

    Il y a trois ans, nous avons changé de chaudière et transformé cette deuxième partie en chambre pour les enfants qui viennent en vacances. Avec le même carrelage que dans la première partie. Le sol a été défoncé, afin qu'il ne reste aucune trace de mazout.

    Il y a deux ans, nous avons mis des pavés autobloquants tout autour de la maison. Le sol intérieur et extérieur est à peu près à la même hauteur.

    Depuis, dans une chambre il y a, suivant les moments, tantôt une espèce de sel, tantôt de l'eau, dans les joints du carrelage, sur environ un mètre carré. L'eau recouvre le joint et s'étale un peu sur le carrelage, environ un centimètre de large sur une quinzaine de long à l'endroit le plus mouillé. Plus loin, en dehors du M², il n'y a aucune trace, et plus loin encore il y a les joints noirs mais sans eau et sans sel.

    Je trouve que l'eau ou le sel, sentent à vinaigre.

    Personne ne vit dans ces pièces. Les enfants ne viennent que pour les vacances scolaires. L'an dernier, pendant 15 jours début juillet, je suis partie avec les enfants, mon mari était seul à la maison, les fenêtres sont restées ouvertes en permanence, volets fermés, l'air passe quand même, il y avait aussi de l'eau, pourtant il n'a pas plu, il faisait très chaud et c'était ventilé… Ces pièces sont chauffées par le chauffage central comme toute la maison. Les tuyaux du chauffage passent au plafond. Les tuyaux d'évacuation sortent directement dehors pour en bas et dans les doubles cloisons pour le haut, et ceux de l'eau de la ville ainsi que les évacuations, font le tour de la maison sous les pavés. Le compteur d'eau n'a pas du tout bougé en 12h. J'ai fait 4 machine à laver, quelques jours plus tard vidé 3 baignoires, alors qu'il n'avait pas plu depuis plusieurs jours, et que le carrelage était sec et "salé", il n'y a eu aucun changement. Ce qui exclu formellement toute fuite d'eau dans et autour de la maison.

    Un truc bizarre, les travaux pour la pose des pavés a commencé en octobre, jardin défoncé, plein d'eau, arrêt des travaux, il n'y avait pas d'humidité dans la chambre. Une dalle en ciment, plus le sable, plus les pavés ont été posés en février et depuis il y a ce problème d'humidité.

    Ce joint plein d'eau, se trouve, à quelque chose près, à l'endroit du joint entre la première chape et la deuxième faite des années plus tard. Tous les travaux ont été fait par des entreprises et toutes les deux ont mis du polyane au moment de faire la chape.

    Sur les conseils d'un expert d'assurance, nous avons enlevé quelques pavés contre la maison. Le sable, dessous, était très mouillé. Nous avons aussi enlevé ce sable de manière à dégager la chape de ciment qui touche le mur. Depuis, il a plu, mais le peu de ciment visible (10 cm environ) est toujours sec. Cette partie est protégée de la pluie directe. Il ne peut donc pas s'agir d'eau qui s'infiltre entre la chape et le mur.

    Est-ce que quelqu'un aurait une idée ? Et surtout comment se débarrasser de cette eau salée, qui se trouve au milieu du passage, on ne peut pas faire autrement que d'y marcher dedans. C'est malsain et c'est sale.

    Dimanche dernier, 13 février, il y avait du sel depuis plusieurs semaines. Il faisait très beau depuis plusieurs jours. Brusquement ce sel a commencé à fondre et s'est transformé en eau… Il n'y a eu, absolument, aucun changement dans ces pièces, personne n'y a couché, c'était chauffé comme d'habitude… Aujourd'hui il y a encore toujours de l'eau… et les enfants arrivent samedi prochain…

    Excusez-moi d'être aussi longue, j'ai essayé d'exposer le problème le plus clairement possible.

    Merci d'avance
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    le sel c'est du salpètre qui est du aux sels minéraux contenus dans l'eau qui se cristallisent au contact de l'air.
    Les différents travaux, les films, les jointures entre ancien et nouveau, tout concourt à avoir favorisé un nouveau moyen pour l'eau de s'évacuer.
    Selon votre description, cette arrivée d'eau ne s'explique par aucune infiltration entre dehors et dedans en tous cas par le murs. Ce qui me paraît probable c'est que cette eau circulait à l'extérieur et que du fait du pavage dehors, elle a du changer de chemin et n'a d'autre issue que de passer et de s'évacuer dedans, par là où il y a sûrement un point faible, entre deux chapes.
     
  3. caoulre

    caoulre Nouveau membre

    Merci pour ta réponse, je me doutais bien que c'était du salpêtre...

    Le sel se cristallise au contact de l'air, d'accord. C'est resté sec plusieurs semaines, puis le sel est arrivé petit à petit et brusquement il devient tout mou et se trasforme en eau. Qu'est ce qui le fait se transformer en eau ?

    Et surtout comment réparer ce problème ? Comment faire pour voir d'où ça peut bien provenir ?

    Merci d'avance.
     
  4. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    sûrement un apport d'eau qui le dissout. J'avoue ne pas vraiment savoir...

    Pour ce qui est de résoudre ce souci, je ne vois pas d'autre issue que de casser dans le périmètre touché, de voir d'où provient l'eau et de ré-étanchéifier.
     
  5. cam

    cam Nouveau membre

    L'idée de recasser tout le carrelage n'est pas facile à avaler dans tous les cas. Ce ne serait pas possible de résoudre le problème autrement ? Au bout de tous ces mois de travail c'est horrible de penser à tout refaire...
     
  6. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    je n'ai pas dit tout le carrelage mais le prérimètre touché...
     

Partager cette page