Projet isolation toiture

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par chx92, 28 Août 2007.

  1. chx92

    chx92 Nouveau membre

    Nous venons d'acquerir une petite maison de surface au sol de 40m2 pour une toiture de 90m2 au Sud de Pau près des Pyrennées.
    La maison est chauffé par une cheminee à foyer ouvert que l'on envisage de changer pour une cheminee à foyer fermé.
    La toiture est en ardoise artificielle, sous les ardoises et sur les liteaux espacés de quelques centimetre, on a pour seul isolation du polystyrene d'une epaisseur de 1 cm et entre les plaques de polystyrene les jointures ne sont pas faites.

    Nous envisageons d'isoler la toiture de la maniere suivante :
    - Garder les plaques de polystyrene posées au dessus des chevrons et relier les plaques par du scotch epais.
    - Installer 10cm de laine de verre entre les chevrons
    - Installer un isolant mince (pas forcement d'une superbe qualité) sous les chevrons (pour eviter de perdre de la place dans notre maison déjà petite.

    Mes questions sont les suivantes :
    - Y-at-il un intérêt à garder le polystyrene au dessus des chevrons et sous les ardoises ?
    - Risque-t-on d'avoir de l'humidité entre le papier karft et l'isolant mince si on laisse 2-3cm d'air ?
    - Est-ce que notre isolation sera suffissante ainsi ou y-a-t-il une autre maniere d'envisager notre isolation ?

    Merci pour votre aide.
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    L'arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants (lors des rénovations) impose une résistance thermique de 4 pour l'isolation des rampants de toiture courants (pente < 60°). Cf page 2 de l'arrêté.
    Pour de la laine de verre ou du polystyrène, cela équivaut à une épaisseur de 15cm.

    Mais si vous faites ces travaux, une bonne partie du travail sera liée à la préparation et à la redécoration et il vaut mieux (pour un surcoût faible) miser sur une épaisseur totale de 20 à 25 cm, surtout l'été pour se protéger de la chaleur.

    Pour ce qui est du polystyrène, il est en général, intéressant d'avoir un isolant au dessus des chevrons (ou en dessous) car il peut être continu et alors supprimer les ponts thermiques (passages de chaleur) qui ont lieu dans les petits espaces laissés vides qui se présentent immanquablement entre les chevrons et l'isolant.

    Mais dans votre cas, le polystyrène est très fin d'une part et d'autre part, il est moins perméable à la vapeur d'eau que la laine de verre et de la condensation risque de se former sur celle-ci, donc il vaut finalement mieux le retirer.

    Pour l'isolant mince, avant de se décider , il faut respecter les règles suivantes :

    1) n'acheter que les produits qui ont reçu un avis technique (se le faire montrer par le vendeur). Attention, ce n'est pas parce qu'une marque a dans sa gamme un modèle d'isolant qui a reçu un avis technique que toute sa gamme en a un. Bien comparer la marque ET le modèle d'isolant. En général, ces isolants ont un prix de matériau aux alentours de 20€ à 30€ le m² hors pose. Pour ce prix, vous pouvez avoir une bonne épaisseur de laine de verre.

    2) respecter scrupuleusement le principe de montage indiqué dans l'avis technique, qui recommandent en général de poser cet isolant mince en complément d'un isolant conventionnel et avec une lame d'air (2cm en général).

    Voici ce que dit en page 20, le Guide à l’usage du diagnostiqueur (des performances énergétiques) édité par à propos des produits minces réfléchissants opaques :
    Leur usage s’est beaucoup développé depuis leur apparition à la fin des années 80. Leurs performances thermiques sont très faibles au regard des exigences thermiques actuelles (3 à 10 fois inférieures aux performances thermiques exigées pour les bâtiments neufs chauffés). Une utilisation non pertinente ou de mauvaises conditions de mise en oeuvre peuvent conduire à des désordres (mauvaise ventilation des charpentes ou des ossatures bois de maisons). L’utilisation en écran sous toiture est à proscrire, compte tenu dune forte étanchéité du produit à la vapeur d’eau.


    Aussi, je serai tenté de vous conseiller de poser les X cm de laine de verre entre les chevrons comme vous le suggérez mais de compléter dans la partie intérieure (sous les chevrons) par un doublage de plaque de plâtre + 4cm de laine de verre avec pare-vapeur, si toutefois votre charpente peut supporter ce poids (mais il n'y a en général pas de risque si votre charpente est en bon état).
    Ce doublage reste peu épais, stoppera les ponts thermiques entre les chevrons, assurera le rôle de pare-vapeur ainsi que la décoration intérieure.
     
  3. chx92

    chx92 Nouveau membre

    Nous vous remercions enormement pour votre grande réponse.

    A regarder de plus pres la toiture (on n'habite pas encore dans la maison, nous sommes entre la promesse de vente et l'acte de vente...), le polystyrene fait 4 cm et est posé entre les chevrons.

    Les liteaux qui supportent les ardoises font 2 cm.
    Les chevrons font 15 cm et sont espacés de 33cm aux extrémités et entre 50 et 52 cm pour les autres.

    Nous retenons votre idée de virer les polystyrenes.

    Nous avons une grande méfiance pour les isolants minces mais nous avons aussi un grand besoin de ne pas perdre de place dans notre future petite maison avec un budget restreint aussi...

    Rien à voir mais on fait de l'alpinisme et on a déjà utilisé des couvertures de survie en montagne qui gardent 90% de la chaleur et cela marche bien meme si c'est tres fin.
    On pense, à tort ?, que faible epaisseur ne veut pas dire faible performance.

    Donc nous prévoyons de mettre 10 cm de laine de verre (RT=2,5) et de maintenons de mettre un isolant mince sous chevron pour couper les ponts thermiques.

    Pour eviter de l'humidité sur les chevrons, nous pensons ne pas mettre de laine sur les 20 derniers centimetres du bas de la toiture et de ne pas mettre d'isolant sur les 20 derniers centimetres en haut de la toiture.
    Du coup, de l'air peut passer en haut, pour redescendre en bas pour passer la laine de verre donc l'air circule un peu mais pas trop.
    Aussi nous aurons 3,5 cm d'air entre la laine de verre et (les tuiles et l'isolant mince).

    Est ce que tout cela est un compromis qui tient la route ?

    Merci d'avance pour votre réponse
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Les chevrons font 15 cm

    >>> alors, utilisez toute cette épaisseur pour mettre 15cm d'isolant.
    Eu égard au confort et aux économies à venir, le surcoût est négligeable.


    Donc nous prévoyons de mettre de mettre un isolant mince sous chevron pour couper les ponts thermiques.

    >>> eu égard à la pose conseillée, il faut prévoir des lames d'air et donc l'isolant mince n'est plus mince, et un isolant mince de qualité vaut 20€/m². Je réitère le conseil d'utilser un doublage plaque de plâtre + laine de verre de 3 ou 4cm sous chevrons.

    Pour eviter de l'humidité sur les chevrons, nous pensons ne pas mettre de laine sur les 20 derniers centimetres du bas de la toiture et de ne pas mettre d'isolant sur les 20 derniers centimetres en haut de la toiture.

    >>> D'après un institut allemand, une absence d'isolant de quelques millimètres entre 2 plaques d'isolant suffit à diviser par deux sa performance. Le pont thermique crée une zone de froid autour de laquelle la température chute. La vapeur d'eau condense alors à cet endroit (comme la buée sur les vieux simples vitrages), la laine de verre mouillée perd son pouvoir isolant et c'est le cercle vicieux. De la moisissure se forme et vous attrapez des rhinites ou autres pathologies.

    Si vous pensez faire cela alors c'est encore "moins pire" que de garder vos 4 cm actuels d'isolant. Ci-dessous,
    pour vous convaincre, une petite photo d'un plafond avec un défaut d'isolation de quelques centimètres seulement :
    [​IMG]
     

Partager cette page