quelle isolation au sol sur terre plein?

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par kris, 2 Février 2011.

  1. kris

    kris Membre

    bonjour à tous,

    Je suis en pleine reflexion concernant la rénovation d'une ferme en adobe (brique de terre crue) dans la région toulousaine.

    Je compte isoler le toit et les murs en fibre de bois et installer une double flux.
    D'après le logiciel "comme un thermicien", grace à l'exposition de la maison, la proportion de surfaces vitrée au sud, la compacité du batiment et en ayant une étanchéité à l'air inferieur à 0.6, le besoin en chauffage est de 9.5 kw/m²/an(F) et 17 kwh/m²/an (passivhauss).

    Je souhaiterai savoir quel isolant utiliser (pour un R de 2.5 minimum) au sol, sachant qu'il y a au sol une chappe en beton assez épaisse qui a été coulée il y a quelques années avant que je ne m'occupe du projet.
    Je souhaiterai utiliser un isolant qui ne fasse pas barriere au montées capillaires du sol car j'ai peur que toute cette humidité se deplace vers les murs en terre.

    je precise que je souhaiterai mettre du plancher au sol, plutot collé que clouté.

    Merci d'avance pour vos reponses avisées.
     
  2. samuel_27250

    samuel_27250 Nouveau membre

    Pourquoi ne pas mettre des plaques d'isolant type effisol ou de l'extrudé sans placer de polyane.
     
  3. kris

    kris Membre

    merci pour la réponse, mais est-ce que je ne risque pas d'avoir des remontées d'humidité sur les mur si j'utilise du polystyrène ou du polyurethane, même sans polyane?
     
  4. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    oui, il risque d'y avoir des remontées humides. Mais aucun isolant même respirant n'y pourra rien faire. C'est sous la dalle en ciment que ça se passe et pas sur la dalle. Autrement dit quoi que vous posiez sur cette dalle, si remontées humides il doit y avoir, il y aura !!

    Dans ce type de maison, si on fait ce qu'il faut pour qu'elle respire on n'a pas besoin de vmc.... La laine de bois est respirante j'aimerais bien savoir ce que vous envisagez comme revêtement....
     
  5. kris

    kris Membre

    bonjour,
    merci pour la réponse, j'envisage d'isoler en laine de bois. Je pense aussi faire un drain en périphérie des murs extérieurs.
    Pour la wmc, je souhaite installer une double flux pour limiter au maximum les déperditions thermiques. Donc, si j'isole le sol en lièges, en polystyrène ou en polyurethane, cela ne changera rien aux possibles remontées capillaires?
     
  6. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    non, quel que soit l'isolant employé ça ne changera rien. L'humidité est retenue sous la dalle en ciment et de fait, elle migre dans les murs.

    Ma question concernait le revêtement choisi pour recouvrir la laine de bois. Ceci dit, je ne connais aucune maison en terre ou en pierre qui même très isolée avec des produits manufacturés, s'approche des maisons passives.

    A lire : Performances thermique des bâtiments anciens en matériaux naturels - Citemaison.fr
     
  7. kris

    kris Membre

    bonjour,

    pour recouvrir la laine de bois, j'envisage soit du fermacel, soit un enduit terre sur support canisse.
    Concernant l'envie de me raprocher d'une maison passive dans le cadre d'une rénovation, cela me semble réalisable compte tenu du fait que la maison se situe en region Toulousaine. Si je m'appuie sur le logiciel comme un thermicien, le simple fait de passer de Toulouse à Strasbourg augmente les besoins de chauffage de 16 kwh/m².an à 37 kwh/m².an, selon le critere Passivhaus.
    Effectivement, si la maison se situait à Strasbourg ce serait beaucoup plus compliquer à réaliser.
    Pensez-vous qu'un drainage peripherique puisse diminuer de façon significative l'humiditée sous la maison?
     
  8. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    oui, le drainage extérieur est essentiel. Il est toujours possible qu'une arrivée d'eau se fasse au coeur de la maison. C'est souvent le cas sur terre argileuse...
     
  9. kris

    kris Membre

    bonjour, et merci pour vos explications
     
  10. jc30

    jc30 Membre connu

    Bonjour,

    Je vous recomande un excelent ouvrage: la rénovation écologique de Pierre Lévy.

    Je préconiserais plutôt de caser la dale béton car le béton gére trés mal l'humidité. Puis de faire un hérisson de pierre ventilé par des drains, isolation avec des plaques de liège, puis dalle à base de chaux et enfin carrelage.
     
  11. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    aucun doute la dessus jc30... :)
     
  12. kris

    kris Membre

    bonjour,

    et merci pour les conseils. Je sais que cela pourrait être la meilleure solution pour gerer l'humidité, mais les murs en terre sont très fissurés, les murs de refend sont à certains endroits désolidarisés du mur exterieur et la dalle en beton avait été couler dans le souçi renforcer le tout. La maison n'a pas été habité depuis au moins 40 ans, les goutiere ne sont plus là depuis longtemps et toute l'eau du toit s'est deversée au pied des murs, ce qui explique les fissures des murs de refend.
    Je craint que casser la dalle ne fragilise trop la structure.
    Mais si je fais un drain peripherique, est-ce que l'humidité qui pourrait transiter vers les murs ne pourrait pas s'evaquer vers l'exterieur d'elle même? Les murs en terre ne sont pas du tout crepis. heureusement.
     
  13. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    malheureusement, la dalle en ciment, loin de renforcer la strucutre, fragilise les murs. Non seulement elle favorise les remontées humides ce qui fait que les murs gonflent et se rétractent en créant à chaque fois de petites fissures mais en plus, comme elle est rigide alors que les murs ne le sont pas, elle bloque les mouvements de la maison qui sans elle bougerait en harmonie.

    Il est certain qu'avec un drainage, des gouttières et la vie dans la maison, la situation va s'arranger au niveau humidité. Mais drain ou pas, l'humidité, par capillarité traversera les murs. Tant qu'elle peut s'évaporer, tout va bien. Autrement dit : attention à faire des enduits qui favorisent la respiration et attendez-vous à des taches sur les enduits présentes lors de grosses pluies mais éphémères du fait de l'évaporation.
     
  14. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Je reviens à propos de la différence entre la respiration et perspiration.

    Le fait d'utiliser des matériaux perspirants n'évite pas de devoir réaliser une ventilation hygiénique, c'est très important.

    Pour ce qui est d'atteindre les performances de type maison passive, cela n'a d'intérêt que si vous voulez chauffer via la VMC double flux.

    Avantage marginal d'un point de vue écologique et encore moins financier. Même en visant du passif, vous allez quand même être tenté d'installer un poêle (et vous aurez raison).

    D'un point de vue économique, supposons une zone chauffée de 150m² et comparons un besoin de chauffage "passif" de 15 kWh/m²an avec un besoin de chauffage "bbc" de l'ordre de 30 kWh/m²an (valeur typique).

    Cela fait une différence de 2250 kWh. Admettons que votre installation de chauffage ait un rendement global de 66% , on obtient 3400 kWh de consommation supplémentaire de chauffage, soit seulement deux stères de bois supplémentaires par an.

    Dans les habitats basse conso, c'est l'eau chaude qui est prépondérante par rapport au chauffage. Si vous avez des enfants, n'oubliez pas le chauffe-eau solaire (même si d'un point de vue économique, ce n'est pas très entable non plus :(
     

Partager cette page