rénover un mur en torchis

Discussion dans 'Second oeuvre' créé par ald59, 8 Février 2008.

  1. ald59

    ald59 Nouveau membre

    Nous avons fait l'acquisistion d'une maison datant des années 1930. En détapissant le mur de la futur chambre d'enfant, la fine couche d'enduit recouvrant le torchis s'est décolée par endroits, quelle conseils pouvez-vous me donner pour rénover le murs, sachant que je souhaite conserver le torchis pour ses qualités isolantes etc...
    j'ai entendu parler d'un enduit de rebouchage à la chaux, qu'en pensez-vous ?
    Dans l'attente de précieux conseils.
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    quelle belle découverte ! :)

    De quel type est cet enduit ? De la chaux, du plâtre ? J'opterais plutôt pour une couche de plâtre posée justement pour tapissser. C'est le plus fréquent, d'autant que le papier tient mal sur la chaux.

    Imaginons que ce soit de la chaux: il faut tout d'abord gratter tout ce qui se décolle. On pourra ensuite envisager un enduit de finition à la chaux qui rattrape et complète l'existant. Pour cela, il faudra trouver un sable de granulométrie similaire pour ne pas faire des écarts de texture et ensuite appliquer un lait de chaux qui uniformise la teinte.

    Par contre, si c'est du plâtre, un enduit de "rebouchage" à la chaux est impossible : l'adhérence entre les deux matériaux ne poserait que des soucis. Il faudra soit faire appel à un rebouchage au plâtre, soit tout supprimer pour réaliser un enduit chaux.

    A propos, s'il y a torchis, il doit y avoir des colombages. Ca vaudrait peut-être le coup de vérifier leur présence et de les dégager pour les garder apparents après enduit sur le torchis ?
     
  3. ald59

    ald59 Nouveau membre

    bonjour,

    merci de votre réponse

    A vrai dire, je ne sais pas de quel type d'enduit il s'agit. Je pensais qu'on appliquait plutôt de la chaux pour préserver l'aération du mur en torchis mais d'après ce que vous me dites, il se pourrait que ce soit du plâtre, d'autant qu'il est assez lisse.

    Pour l'instant nous avons badigeonné les murs d'un "fixateur" pour neutraliser les poussières et pouvoir enduire facilement.

    Est-ce que je ne risque pas d'imperméabiliser le mur en posant un enduit classique ? ma crainte est que le mur ne respire plus et que l'enduit finisse par se décoller avec le temps, notamment si je peints par dessus.

    Qu'en pensez-vous ?

    AL
     
  4. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    eh bien vous avez raison de vous inquiéter. Et je crains bien que vous ayez affaire à du plâtre.

    il faut appliquer de la chaux en effet, pour préserver les qualités respirantes du torchis mais il fut une époque, tout le XX° siècle en fait, pendant laquelle la chaux a été dénigrée. On a donc appliqué, durant ces temps maudits ;), soit du ciment soit du plâtre, croyant bien faire ! Le plâtre, relativement respirant, présente le défaut d'être sensible à l'eau et perd toute ses qualités en milieu humide. Le ciment ne respire pas du tout et coince l'eau dans la maçonnerie compromettant ainsi sa durée de vie et sa salubrité.

    Imperméabiliser le mur n'est pas un souci : la chaux imperméabilise aussi. Le problème est celui de la respiration du matériau. Autant la chaux imperméabilise mais reste perméable à la vapeur d'eau, donc permet la respiration du mur, autant d'autres matériaux ne disposent que de la première de ces deux fonctions.
    Le fixateur que vous avez appliqué est sans doute une résine qui n'a que la première et pas la seconde et qui, du coup, bloque la respiration absolument nécessaire au torchis.

    C'est un premier fait. Dorénavant, en posant par dessus un enduit classique, quel qu'il soit, vous ne pouvez qu'aggraver le phénomène. Vous l'aurez compris, le risque n'est pas que dans l'adhérence du futur enduit à l'actuel, il est aussi dans la conservation du torchis à moyen terme.

    L'idéal, mais à vous de voir sii vous vous en sentez le courage, serait de tomber tout le plâtre et de faire un enduit chaux sur le torchis. Ce serait la meilleure solution possible : avoir un nouveau parement fiable tout en préservant la construction. Et puis, comme je vous le suggérais, vous risquez de découvrir des colombages dont le charme décoratif, s'ils sont laissés apparents, ne peut que vous séduire !
     
  5. ald59

    ald59 Nouveau membre

    pour les 3/4 de la pièce, ce sont de petits trous qui se sont formés. Ce qui est fait est fait, un enduit classique fera l'affaire (bébé arrive dans 6 semaine !)
    Seul le plâtre d'un mur d'environ 4-5 m² s'est complètement décollé. D'après ce que vous me dites, puisque nous avons asphyxié le torchis avec le fixateur, il serait préférable de le faire complètement tomber jusqu'à la brique (pas de colombage malheureusement) et renduire à la chaux, ou poser du placo.
    on va retrousser nos manches !

    un grand merci en tous cas
     
  6. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    plutôt que de faire tomber entièrement ce torchis, vous pouvez peut-être envisager de le gratter sur un petit centimètre. Non seulement vous élimineriez la couche de fixateur, mais vous en conserveriez les qualités isolantes. Vous créeriez aussi un support intéressant pour un enduit de finition à la chaux en évitant ainsi les deux autres couches.
    Quoi qu'il en soit, évitez la solution placo : il ne convient pas du tout à ce type de support.

    Le torchis serait posé sur de la brique ? Etonnant... de la terre cuite ou de la terre crue ?
     
  7. ald59

    ald59 Nouveau membre

    bonjour,
    une fois gratté, le torchis sera de nouveau friable, comment poseriez-vous l'enduit à la chaux sur une telle surface ?
     
  8. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    en fait il suffit de l'arroser largement plusieurs jours à l'avance et d'appliquer l'enduit. L'eau resoude les particules et prépare le mur à l'enduit.

    Il est aussi possible, si on veut disposer de temps avant enduit, d'appliquer (après large humiification) un lait de chaux de type badigeon qui fixe la matière.
     

Partager cette page