Ravoirage/Isolation en rénovation

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par DULIEGE Francois, 27 Novembre 2011.

  1. DULIEGE Francois

    DULIEGE Francois Nouveau membre

    Bonjour,
    Je rénove une résidence principale sur l'Ile d'Yeu (climat tempéré, énergies autres que l'éléctricité rares, chéres (bois..), ou inaccessibles (Gaz)
    L'accent est mis sur l'isolation (huisseries nouvelles vitrages 4/16/4, VMC double flux, toiture refaite avec Sapisol 220 mm).
    Le chauffage sera PER Infracable Deleage (plutot que plancher hydraulique car spécificités énergie expliquée plus haut + maison de plein pied mais avec niveaux différents (2 marches) + certaines pièces occupées occasionnellement).
    Je bloque sur l'isolation sol (maison construite il y a 40 ans sur dalle non isolée sur sable sans vide sanitaire.
    Je recherche un R de 3 au moins, et bien sur à limiter la rehausse du sol à un niveau acceptable.
    J'avais retenu une projection PU Synersol de 80 mm, R=3, mais je viens de lire dans l'avis technique CSTB que la pose d'éléments chauffants sur ce type d'isolation ne peut se faire avec des agrafes, or c'est le cas de l'Infracable....Gloops !
    Autre solution: ravoirage 30 mm et Dalles TMS MF SI en 68 mm , soit 98 mm pour R=3,2
    Deux questions:
    1/ quel est le ravoirage le plus isolant (et qui soit disponible hors centrale a béton agréee Vicat/Lafarge/etc... (Ile d'Yeu...)
    2/ Y a t il une solution à laquelle je n'ai pas pensé ?
    Merci de votre aide.
    François
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Je vous conseille très très très vivement d'opter pour un plancher chauffant à eau, même si vous voulez dans un premier temps opter pour l'électricité. Vous pouvez coupler le plancher à une chaudière électrique, mais gardez la flexibilité pour changer d'énergie.

    D'un point de vue financier :
    La France possède 58 réacteurs nucléaires vieillissants et n'a pas provisionné le 1er centime pour les remplacer.
    La rénovation de l'énergie électrique française à faire dans les 15 prochaines années va couter cher, très cher, et donc l'électricité doit fortement augmenter que la solution d'avenir soit nucléaire ou renouvelable.

    Regardez le prix de l'électricité dans les pays d'Europe pour voir quelle est la marge de progression de l'augmentation. Edifiant !
    http://www.maison.com/architecture/...ilan-carbone-perspectives-5487/galerie/18770/

    D'un point de vue civique :
    On parle beaucoup dans la presse du "pour ou contre le nucléaire" mais le vrai débat pour passer à autre chose sera de se débarrasser du chauffage électrique dont le rendement global est très mauvais (moins de 30%).

    Si le bois bûche est cher à l'Ile d'Yeu, renseignez-vous sur la fourniture de granulés de bois, transport compris, cela peut vous donner une alternative.
     

Partager cette page