Recherche conseils pour construction en Meuse

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par verlan, 4 Mai 2008.

  1. verlan

    verlan Nouveau membre

    Bonjour
    J'arrive à la phase réalisation d'un projet de construction d'une petite maison en Meuse
    Je pense utiliser pour la réalisation des murs périphériques
    - agglo de 20 cm
    - 2 couches de panneaux de laine de verre de 4cm collées croisées
    - 1 vide d'air de 2 cm
    - Carreaux de platre de 7cm

    Il me semble que la contre cloison en carreaux de platre évite l'intervention d'un platrier pour platrer une brique Platriere en traditionnel et que cette solution est aussi efficace?

    Faut-il mettre un pare vapeur?

    Le poids des carreaux de platre impose t-il un renforcement des poutrelles des dalles?
    Est ce que le pavillonneur qui va réaliser le hors d'eau hors d'air doit intégrer cette donnée dans son étude? .( Les portées sont réduites <5m )

    Je remercie tous les gens d'expérience qui pourront m'apporter une aide à la prise de décision.
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Une épaisseur de 8cm d'isolant est pour une construction de 2008 trop juste. Le fait de mettre des couches croisées d'un isolant dense est une bonne idée. D'après ce que je comprend, c'est vous qui vous réservez ce travail. Ce serait dommage de ne pas passer directement à 3 couches soit 12cm d'isolant.
    Oui, si vous faites référence au confort d'été (article Construire en bloc béton, isolation par l’intérieur et plâtrerie traditionnelle) , l'utilisation de carreaux de plâtre est équivalent à la solution en brique. Prenez des carreaux de 7 cm d'épaisseur, plus stables que les 5 et moins de risque de fissures.
    Oui, car il s'agit d'une isolation par l'intérieur et que vous habitez une région aux hivers froids.
    De toute manière, faites-le mentionner et accepter par le constructeur. En cas de désordre ultérieur, cela ne pourra alors pas vous être reproché.

    Et puis qu'on en est aux liaisons dalles-murs, n'oubliez pas d'exiger des rupteurs de ponts thermiques.
     

Partager cette page