Refction d'une vieille bâtisse de 1956

Discussion dans 'Travaux / Gros oeuvre' créé par doan, 12 Octobre 2009.

  1. doan

    doan Nouveau membre

    Bonsoir,
    Je viens à vous, demander conseil pour remettre en état d'habiter une vieille construction datant de 1956 dont Je suis en instance d'acquisition + terrain de 2500m². Je voudrais surélever d'environ 1m une partie de la construction afin de pouvoir exploiter pleinement les combles. La construction d'origine est en brique pleine cuite en parfait état, ainsi que la charpente (ormis qqes chevrons par ci-par là à remplacer) J'ai déjà vu un charpentier duquel j'attends un devis. Une partie de la toiture est faite en fibro-ciment, et l'autre partie en ardoise.

    1- Est-il utile de conserver le fibro en toiture ?
    2- Pour le réhaussement, je voudrais utiliser du béton cellulaire. Est-ce correct ?
    3- Pour régler les question de ponts thermiques, je voudrais faire un bardage en bois en extérieur avec de la laine de bois comme isolant. Est-ce la bonne méthode?
    J'ai une photo de la construction si toutefois je peux l'envoyer pour mieux visualiser la bête. En effet elle se situe dans l'orne en basse normandie.
    Je vous remercie par avance de vos conseils.

    DOAN
     
  2. arno

    arno Arnaud Sellé

    Pour le fibro-ciment, il vous faut vous renseigner s'il ne contient pas de l'amiante. Demander impérativement le diagnostic à l'avance car si c'est le cas, les coûts de rénovation risquent d'exploser !

    Pour le réhaussement et l'isolation, impossible de vous répondre précisément sans savoir quel est le type de l'isolation actuelle de la maison et l'épaisseur des briques de terre cuite.

    Pour régler la question des ponts thermiques :

    - effectivement, l'isolation par l'extérieur avec bardage est une bonne solution à condition de prévoir des retours d'isolants au niveau des tableaux de menuiserie (ce qui risque de dimunuer les apports solaires et de lumière) et de prévoir le budget conséquent (100 à 150€ /m²).
    - alternative : utiliser un plancher léger.
     
  3. doan

    doan Nouveau membre

    Je vous remercie Arno pour vos éclaircissements forts utiles.

    Pour limiter les dégats dans l'incertitude, j'ai décidé de virer le fibro au profit de l'ardoise compte tenu que la majeure partie du toit est recouverte de ce matériau.

    Actuellement, la bâtiment n'est pas du tout isolé et la brique fait 20cm d'ép. C'est une construction classique en brique, et cette maison n'a jamais été habitée. Elle a servi de bergerie et de four à pain. Voilà l'usage qui en a été fait depuis sa construction en 1956.

    L'idée du rehaussement vient du fait que la construction est en deux parties inégales au niveau du toit. Mais les combles se situent sur le même niveau - donc pas de décrochement. Pour récupérer ces combles et les rendre correctement habitables, il m'a semblé nécessaire de faire une surélévation de 1m au niveau de la partie basse, pour rattraper le toit le plus haut.

    Je n'ai pas beaucoup d'alternative si je veux isoler- disons que je ne voudrais pas perdre de place à l'intérieur, ce qui m'oriente inévitablement vers une isolation par l'extérieur. (en effet cela semble très onéreux...)

    Pour le plancher léger, je ne vous suis pas très bien . Pourriez-vous élaborer un peu plus ?

    Est-ce possible d'envoyer une image ? elle fait 400ko
    Je vous remercie d'avance.
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Le plancher léger est un plancher en bois , contrairement au plancher lourd qui est en maçonnerie.

    Vu la description et le faible réhaussement, il vaut mieux rester sur de la brique pour être homogène.

    Pour l'image : actuellement envoi par mail contact (arobase) citemaison.fr
     

Partager cette page