renforcement isolation maison ancienne

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Invité, 23 Janvier 2001.

  1. Invité

    Invité Invité

    Construite dans les années 60 ma maison a été bâti avec un mur extérieur en brique de 20 cm doublé intérieur par une cloison en briques plâtrières de 5 cm . Entre les deux, un vide air de 4 cm. On me conseille injecter un isolant entre les murs. - Est-ce nécessaire de mettre un isolant ? - Que mettre comme isolant et comment faire ? Merci
     
  2. Invité

    Invité Invité

    Bonjour, oui le vide d'air est efficace mais depuis quelques années les moyens de chauffage sont devenus couteux, donc la solution d'un rajout d'isolant dans vos doublages est la solution idéale pour faire des économies, la vermiculite est une bonne solution car elle se répartie très bien entre les deux parois si bien entendu vous avez un accés par vos plafonds sinon il faut faire des trous pour l'y introduire mais c'est moins facile réaliser.
     
  3. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour, il faut effectivement isoler, le mieux est de remplir ce vide d'air plutôt que de mettre un doublage intérieur (ne nuit pas à l'inertie et ne diminue pas la surface habitable).
    Comme conseillé précedemment, choisir un isolant en vrac, respirant et qui ne se tasse pas. Perlite, vermiculite, etc.
     
  4. isabelle

    isabelle Membre actif

    Bonjour,

    je viens de recontrer un artisan qui fait des magnifiques enduits en terre crue et qui m'a soutenu que 10 cm de torchis équivalent à 20 cm de laine de verre.
    Qu'en pensez-vous ?
     
  5. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,
    La résistance thermique de 10 cm de chaux/chanvre est de 0,5 m²K/w

    La résistance thermique de 20cm de laine de verre ou roche est de 4.7 m²K/w
    Presque un rapport 8 !!

    Il ne faut pas confondre l'isolation et l'inertie apportée par une paroi.

    Si l'inertie est source de confort car les murs accumulent et restituent la chaleur. A confort égal, elle permet de diminuer un peu la température au thermostat et donc contribuer aux économies de chauffage.

    L'isolation est quand même ce qui permet d'éviter que les calories ne s'échappent à travers les murs et toitures.

    Donc, isolation et inertie sont utiles et complémentaires , elles ne se substituent pas l'une à l'autre.

    Pour aller plus loin sur ces notions et sur leur influence sur le confort et la performance thermique d'une maison, je vous invite à lire l'introduction à notre dossier "en quoi construire les murs"
     
  6. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    Tu parles de la résistance thermique du chaux chanvre, arno, mais qu'en est-il du terre paille ? La chaux et la terre ne sont pas comparables à ce niveau là, si ?

    Je ne me risquerai pas, pour ma part, à entrer dans des chiffres. Je ne suis pas très douée dans la matière !! :))
    En l'occurence, et pour aller dans le sens d'arno, ce qui est certain c'est que la sensation de froid dans une maison dont les enduits sont en terre et même en chaux est réduite de beaucoup si on compare, à température égale, à celle ressentie, surtout en milieu humide. Il faut dire que, outre les qualités d'inertie, la respiration de ce type d'enduit qui permet la gestion de l'humidité contribue largement à cette sensation de bien être et de confort. Du coup, on a la sensation de ne pas avoir froid et on chauffe moins.... :)
     
  7. arno

    arno Arnaud Sellé

    Je reviens sur ce message car je viens d'assister à une présentation des performances thermiques du chaux/chanvre.

    Des recherches ont été faites à l'Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat (entpe.fr).

    Elles arrivent à la conclusion que les échanges thermiques dans les isolants standard se font essentiellement par transfert de chaleur sous forme de conduction et que les modèles basés sur la résistance thermique marchent assez bien.

    Par contre sur les matériaux fortement hygroscopiques (qui ont la capacité d'absorber ou de restituer l'humidité de l'air) , les transferts de chaleur par convection interviennent également.

    Et donc, ces matériaux s'avèrent être de meilleurs isolants que ce que la simple résistance thermique pourrait laisser supposer.

    L'intervenant citait en particulier la rénovation de la Maison diocésaine Odette Prevost à Châlons En Champagne (Observ'ER Award 2006) où de très bons résultats ont été obtenus avec l'application d'une isolation par l'extérieur d'un enduit chaux/chanvre (voir lien pour + d'infos).
     
  8. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    si j'ai bien saisi arno, les chiffres affichant leur coeff d'isolation seraient meilleurs au bout du compte ? Ca se calcule, ça ?
     

Partager cette page