renovation isolation sur mur maconne?

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par verdon83, 26 Mars 2012.

  1. verdon83

    verdon83 Nouveau membre

    bonjour etant nouveau soyez indulgents pour les sottises...

    je dois renover tout les murs donnants sur l exterieur (existant de l exterieur vers interieur :env 2cm enduit chaux/sable;parpaing;polystyrene 4cm;contre-cloison brique platriere ;et enduit platre).
    Actuellement il n y a pas de pbs de condensation(bcp de ventilation par les huisseries)et je me trouve dans les prealpes a 1000m alt.

    Je pense faire une ossature bois interieure avec isolant bois/chanvre (type isonat en 40mm) entre les montants +frein vapeur intello de proclima + finition lambris.

    Mes doutes concernent le fait de ne pas obtenir un Sd decroissant interieur vers exterieur:
    -enduit chaux Sd=0,14
    -parpaing Sd=2
    -pe Sd=2,4
    -brique Sd=env 0,65
    -platre Sd=0,08
    -isonat Sd=0,2
    mais aussi le choix du frein vapeur variable 0,25<Sd<10(intello) est il suffisant .Tout cela ne risque t il pas de me creer des pbs de condensation hormis le la capacite hygro regulante du frein vapeur et du chanvre?

    Je vous remercie d avance pour toutes vos remarques ,idees et avis.
     
  2. Jonath73

    Jonath73 Membre

    Je ne suis pas un grand spécialiste de l'hygrométrie, mais je pense que la règle Sd décroissant est le mieux, mais pas un absolu à respecter. Sinon, ce ne serai jamais possible d'avoir un mur béton isolé par l'intérieur, hors c'est tout de même relativement répandu ;)

    Votre configuration est un peu particulière. voilà ce que j'imagine sur le comportement de votre mur, mais si un spécialiste peut confirmer ... ^^
    Imaginons le trajet de la vapeur d'eau : elle rentre dans l'isonat, traverse le plâtre puis la brique, puis arrive sur le polystyrène et reste bloquée. Je pense que c'est là qu'on risque d'avoir de la condensation, mais cette zone est relativement chaude (on est au milieu de l'isolant), donc peut être que ça ne condensera pas (enfin je ne prendrai pas le risque ;) )
    De toute manière, le polystyrène ne sera pas continu partout, donc l'eau s'infiltrera a ces endroits et atteindra le parpaing froid, et là il y aura un fort risque de condensation.

    Pour éviter cela, un frein vapeur est nécessaire, pour bloquer toute migration de vapeur d'eau dans le mur. Avec un Sd important à l'intérieur du mur, on bloque quasiment toute la migration de vapeur d'eau, donc "l'ordre des Sd" suivants n'est pas très important. Par contre, l'intégralité de la vapeur d'eau restera à l'intérieur de l'espace de vie, et devra donc être évacuée par une ventilation adaptée.
    Par contre, je ne vois pas trop l'intérêt d'un frein vapeur variable dans votre cas, je mettrai plutôt un frein vapeur classique avec un Sd d'environ 5-10
     
  3. verdon83

    verdon83 Nouveau membre

    merci pour ton avis jonath73 tu confirmes ce que je pensais surtout au niveau du polystyrene qui vu la pose n'est surement pas jointé et risque du coup d accentuer les passages de vapeur.
    Selon toi un frein vapeur Sd=10 serait suffisant?Car j'ai vu qqpart une regle de 4/1 ou Sd frein vapeur=4X Sdtotal exterieur de l isolant!faut il prevoir plus?

    Mon entourage me conseille du doublage colle( afind eviter la condensation) mais ayant une hauteur totale sous plafond de 4m je prefere ma solution sur ossature et tant bien que mal un isolant "ecolo" plutot que PU ou XPS...
    Quant n'est il de la capacite reelle d'hygroregulation du chanvre/bois et n est il pas mieux pour ne pas trop nuire a l'inertie de la contre cloison en brique d'y associer isonat(assez bonne inertie)plutot q un PU ou XPS ou autre ?

    Beaucoup de questions de ma part mais premier chantier et c 'est pour ma petite famille donc pas envie de faire d'erreur.

    Merci a tous d avnce
     
  4. Jonath73

    Jonath73 Membre

    Bonjour,

    Effectivement, vous pourriez mettre un Sd plus élevé, vers 20. Après, le risque c'est que plus le Sd est élevé, plus on va concentrer les problèmes si on a un défaut dans la barrière étanche. Donc pourquoi pas, mais plus on augmente le Sd, plus il faut être méticuleux.

    Pour la capacité d'hygrorégulation du bois et du chanvre, vous ne pourrez pas en profiter vu qu'il sera derrière le frein vapeur.

    En ce qui concerne l'inertie, le fait de mettre un isolant sur la brique vous fera perdre cette inertie, et ce quel que soit l'isolant (en vrai, elle ne sera pas totalement perdue, elle sera fortement déphasée, mais là encore c'est un fonctionnement complexe car vous aurez isolant (isonat), puis masse (brique), puis isolant (PSE) puis masse (parpaing). Un peu complexe à calculer comme comportement ;)). Mais de toute façon, vous n'en profiterez plus pour stocker des apports solaires ou ralentir les montées en températures en été.
    Par contre, il est vrai que l'isonat a une inertie supérieure au PSE, PU etc ... mais ce n'est pas du tout au niveau d'une brique ou d'un béton.

    Pour moi, le vrai intérêt d'un isonat à la place d'un isolant synthétique, en plus de l’intérêt environnemental (énergie grise beaucoup plus faible, stockage de CO2 dans la maison), c'est au niveau sanitaire : pas d'émission de COV, et surtout bien meilleur comportement en cas d'incendie (pas de fumée toxique ce qui vous laissera le temps de sortir de la maison)
     
  5. ste-phanie

    ste-phanie Nouveau membre

    tout à fait d'accord avec Jonath à propos de l'isonat monte escalier
     
  6. ricky12345

    ricky12345 Nouveau membre

    Assez facile à calculer en place si vous savez la taille de l'écart (qui, cependant, varient sans doute en profondeur), l'épaisseur des éléments variuss et pertinents les valeurs lambda. Je pense que le problème serait de trouver quelqu'un prêt à le faire. C'est rare de trouver un entrepreneur qui CWI veut faire quelque chose de non-standard comme ça, même si ils estiment que c'est assez d'espace pour l'isolant à 'courir'. Et vous auriez lutter à être sûr de l'étendue de ponts thermiques.

    rénovation toulouse
     

Partager cette page